Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Cherchez l'erreur.

31 Août 2013, 20:01pm

Publié par Bernardoc

         La France vient de publier la liste des paradis fiscaux. Tiens, à part la Suisse et Jersey, il n’y a pas d’autres pays européens ; mais il est vrai que l’UE est sans tache ! Comme d’habitude, il y a les pays de la Caraïbe (îles vierges britanniques, Bermudes – pourtant, avec le triangle, les fonds y sont-ils en sécurité ? -, Trinidad et Tobago, Dominique, Montserrat). On retrouve aussi les pays continentaux d’Amérique centrale (Guatemala, Panama et Costa Rica), les pays du Proche orient (Brunei, Liban et Emirats Arabes Unis) ainsi que les états plus ou moins « micro » du Pacifique (Marshall, Niue, Nauru et Vanuatu). Le plus étonnant pour moi dans cette liste sont les deux pays africains : Liberia et Botswana.

         A la lecture de cette liste, on se demande vraiment pourquoi l’ancien ministre socialiste Cahuzac avait jugé bon d’aller jusqu’à Singapour : il n’avait vraiment pas besoin d’aller si loin pour planquer son fric et refuser ainsi de participer à la croissance de son (notre) pays.

         Mais une autre liste vient d’être publiée à peu près en même temps : le nombre d’immigrés, pour qui la France n’est peut-être pas un paradis fiscal, mais qu’ils envisagent comme un paradis tout court. Les communautés sont, dans l’ordre : les Portugais, les Algériens, les Marocains, les Turcs, les Italiens, les Britanniques et enfin les Tunisiens. De quoi bousculer peut-être certaines certitudes et affirmations de la droite extrême.

         Aurons-nous l’hypocrisie d’accueillir les Syriens une fois que nous les aurons bombardés ?

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Une guerre de plus ?

30 Août 2013, 23:15pm

Publié par Bernardoc

         Hier soir, juste avant la réunion du Front de Gauche haillanais, je reçois un courriel du Mouvement de la paix m’annonçant un rassemblement à son initiative, celle de l’Appel des cent et de l’ARAC, à 18h30, place Jean Moulin, pour demander que la France s’abstienne de jouer au gendarme du monde et n’entre pas dans le bourbier syrien.

         Il faut dire qu’après les réussites irakienne, afghane et libyenne, les citoyens ont le devoir de se montrer circonspects. L’appel fut relayé par le PG puis par la CGT. J’avais donc plusieurs casquettes pour aller manifester.

         Peu de monde malgré tout, les photos ci-dessous en témoignent. Mais des discours bien sentis de nombreuses organisations, plus nombreuses que celles ayant appelé au rassemblement à l’origine, et notamment, pour les politiques, l’ensemble du FdG.

         Une pétition à destination des principaux ministres, dont celui de l’attaque, a circulé. Je ne me souviens plus quel intervenant a suggéré d’arrêter de vendre des armes, donc de les fabriquer. Quant à la dernière, qui visiblement ne croyait pas que les actions de protestations un peu partout en France à la même heure puisse faire changer d’avis nos va-t’en guerre, elle a suggéré que le jour des premières frappes, nous nous retrouvions à nouveau au même endroit pour marquer notre désapprobation.

         Sur les photos, vous pourrez remarquer que c’était le PG qui représentait le FdG haillanais.

https://picasaweb.google.com/112734244000396611033/20130830ContreLaGuerre?authuser=0&authkey=Gv1sRgCMmYkLudiJ2iqgE&feat=directlink

Et ce n’est pas fini…     

Voir les commentaires

Rentrée syndicale.

29 Août 2013, 18:53pm

Publié par Bernardoc

         Comme chaque année, les assemblées de rentrée de la CGT étaient décentralisées dans les unions locales. La salle de Capeyron accueillait celles de Mérignac et de St Médard en jalles. L’actualité commandait de les tenir plus tôt que d’habitude, si bien que certains camarades (ceux qui le pouvaient) étaient encore en vacances, d’autres s’étaient excusés. Malgré tout, nous étions une petite quarantaine, dont un bon tiers de femmes.

         Après la lecture du rapport rédigé avant les décisions gouvernementales sur les retraites, le débat s’instaura. Comme souvent il mit du temps à démarrer, mais contrairement à certaines fois, il fut très serein.

         Des évidences furent rappelées : nous sommes les plus vieux en Europe à obtenir une retraite à taux plein ; si l’on taxait à 2% les 20% d’augmentation des dividendes, nos retraites seraient financées ; et bien entendu, si tout le monde retrouvait du travail, le trou de la sécu serait comblé.

         C’est ce qui a conduit une camarade à souhaiter que l’ensemble des chômeurs soit dans la rue le 10 septembre, alors que d’autres camarades nous faisaient part de la difficulté à mobiliser leurs collègues (malgré une représentativité de 75%) pour des questions d’argent : il leur paraissait important de pouvoir offrir à manger à leurs enfants jusqu’à la fin du mois. Un autre, un cadre, les rejoignait en proposant des méthodes alternatives à la grève et aux défilés.

         Un autre encore, rappelait que la dernière grande victoire de la classe ouvrière remontait à mai 68, car c’est la France entière qui était mobilisée.

         Toutes les boîtes présentes sont intervenues (Ford, Cofinoga, Air France,Dassault,…) pour faire part des problèmes locaux et des mobilisations passées ou en cours ; quant à moi j’ai ciblé mon intervention sur l’attaque frontale contre les retraités, que même les gouvernements précédents n’avaient pas osé faire.

         Trois photos sous le lien :

https://picasaweb.google.com/112734244000396611033/20130829RentreeCgt2013?authuser=0&authkey=Gv1sRgCM-Ap8T_uoiRbg&feat=directlink

Et ce n’est pas fini…   

Voir les commentaires

Espoir ?

28 Août 2013, 15:35pm

Publié par Bernardoc

         Ou tout simplement fantasme ? Je viens de croiser un bus « sans voyageurs » sur la rue de Venteille ; il arrivait des cinq chemins (terminus de la liane 11) et poursuivait en direction de l’avenue Pasteur. Il y a un peu plus d’un an, les élus Front de Gauche du Haillan faisaient signer une pétition demandant la prolongation de cette ligne 11, qui part des rives d’Arcins pour arriver aux cinq chemins en passant par la gare et le CHU, jusqu’à Eysines, voire Blanquefort. Cette ligne, qui organiserait la transversalité, desservirait les lotissements qui se sont construits le long de cette voie depuis quelques années, et favoriserait grandement le transport des lycéens ou apprentis haillanais vers les lycées agricole, des métiers ou le CFA de Blanquefort.

         Je me suis donc demandé si le futur chef de l’opposition bordelaise avait reçu notre pétition, massivement approuvée par les riverains (nous n’avions rencontré qu’un seul refus !), et avait demandé une étude complémentaire. Cette ligne permettrait aussi de faire la jonction avec d’autres qui nous conduiraient éventuellement vers le terminus de Magudas, qui se trouve quand même à une bonne demi-heure de mon domicile, alors que l’arrêt de bus utilisable, c’est-à-dire desservi avec une fréquence de douze minutes (en principe) se trouve à une vingtaine de minutes à pied de chez moi. Or, il me semble avoir lu quelque part que, pour que les transports en commun soient utilisés au maximum, l’arrête le plus proche ne devrait pas se situer à plus de dix minutes.

         A défaut d’envisager un débat sur la gratuité, la CUB est-elle en train de réfléchir à un maillage plus complet du territoire ?

         Je ne manquerai pas de vous faire savoir si ma naïveté indécrottable continue de me jouer des tours ou si nous sommes sur un nouveau chemin écologique.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Négociations ?

27 Août 2013, 11:54am

Publié par Bernardoc

Voici pourquoi je serai dans la rue le 10 septembre (extraits de la lettre envoyée par Thierry LEPAON au premier ministre) :

La CGT est toujours demandeuse d’une négociation tripartite entre syndicats de salariés, organisations patronales et gouvernement.

Les entretiens bilatéraux qui ont eu lieu entre les organisations syndicales et le gouvernement ont pour effet d’éluder le débat nécessaire sur la part des richesses produites par les entreprises consacrée au financement de la protection sociale. La responsabilité du patronat en matière d’emploi, de politique salariale, de conditions de travail et d’égalité entre les femmes et les hommes est également au cœur des enjeux.

La CGT considère qu’une réforme est nécessaire. Pour s’inscrire dans une dynamique de progrès social, la CGT préconise d’assoir la prochaine réforme sur 4 axes :

- Rétablir l’âge d’ouverture des droits à 60 ans, avec une retraite d’au moins 75% du salaire d’activité pour la majorité des salariés et au moins égale au SMIC (que la CGT revendique à 1700 euros),
- Tenir compte de la pénibilité par des mesures d’anticipation d’âge avant 60 ans,
- Assurer l’égalité entre les femmes et les hommes,
- Assurer une retraite de haut niveau pour le plus grand nombre et en particulier les plus jeunes d’entre nous.

Pour financer le rétablissement et l’extension des droits constitutifs d’une retraite satisfaisante pour toutes et tous, nous proposons deux types de mesures :

A court terme :

- Revenir sur les 200 milliards d’euros d’aides publiques aux entreprises, notamment en supprimant les exonérations de cotisations sociales qui n’ont pas montré d’efficacité en matière d’incitation à l’emploi stable. Celles-ci s’élèvent aujourd’hui à près de 30 milliards d’euros par an,
- Récupérer les 80 milliards de fraude et d’évasion fiscales,
- Atteindre l’égalité salariale entre les femmes et les hommes, ce qui permet d’augmenter les ressources du système de 10 milliards d’euros aux horizons 2020.

A plus long terme :

*      Revoir le calcul de la cotisation employeur de sorte de la moduler en fonction de la politique salariale et d’emploi et de la part des salaires dans la valeur ajoutée de l’entreprise,
- Créer une contribution sociale sur les revenus financiers des entreprises, au même taux que les cotisations assises sur le travail. Cette mesure permettrait de dégager 20 à 30 milliards d’euros par an,
- Assoir l’assiette des cotisations sociales sur l’ensemble des rémunérations (primes, intéressement, participation …).

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Chauvigny, cité médiévale.

26 Août 2013, 06:58am

Publié par Bernardoc

         A une petite demi-heure de Poitiers, se dressent sur un promontoire les cinq châteaux de cette vieille cité. En bas la ville nouvelle s’est étendue, avec la nouvelle église, mais il est possible de grimper en voiture jusqu’en haut : des emplacements de stationnement sont prévus pour accueillir les visiteurs.

         Nous arrivons ensuite à pied dans des ruelles étroites bordées de boutiques artisanales où l’on trouve une multitude d’objets originaux qui utilisent toutes sortes de techniques et de matériaux (interdit de photographier !).

         Le premier monument visité fut l’ancienne collégiale St Pierre, construite en plusieurs étapes depuis le XII° siècle, et dont les surprenantes peintures ont été rénovées en 1857.

         Deuxième remarquable attraction : « les géants du ciel », au sein des restes du château des évêques, où, après avoir vu de très près des oiseaux, en majorité des rapaces, mais aussi des cigognes, des charognards ou des perroquets, nous avons pu les voir en vol, frôlant nos têtes pour aller vers le fauconnier qui leur tendait son poing ganté. Un très beau spectacle, je le recommande, mais attention, le dernier spectacle aura lieu cette année le dimanche 29 septembre à 15 heures.

         Quelques photos sous le lien :

https://picasaweb.google.com/112734244000396611033/Chauvigny?authuser=0&authkey=Gv1sRgCMr96_jahZ3aDg&feat=directlink

Et ce n’est pas fini… 

Voir les commentaires

Nouvelle visite à Poitiers.

25 Août 2013, 08:53am

Publié par Bernardoc

         Un temps magnifique et des moments chaleureux que nous avons partagés avec Luisa, Sandro et Elena. La ville avait un peu changé depuis la dernière fois, avec une passerelle piétonne sur le Clain, et l’été donnait l’occasion d’animations supplémentaires. Ce fut donc l’occasion de compléter le reportage photographique amorcé lors des visites précédentes.

         Tout d’abord la surprise d’un beau portail rustique rue des Carmes (en pleine ville !), puis quelques photos du palais de justice (c’est la première fois que j’y pénétrais). Ensuite un détour par le parc Blossac, et la nuit, la nuit, la mise en valeur de l’église Notre dame la grande, par un spectacle de lumières qui met en valeur toute l’histoire décrite par la façade. C’est tous les soirs à 22h30 en été.

         Le lendemain, en passant devant la bourse du travail (ils doivent être jaloux de la nôtre), détour par la cathédrale avant d’arriver à Ste Radegonde (pas celle de Talmont) et ses fameux ex-voto dont les photos, sous le lien, complèteront celles de l’an dernier.

https://picasaweb.google.com/112734244000396611033/PoitiersSuite?authuser=0&authkey=Gv1sRgCNS6-rfx0au83wE&feat=directlink

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Money.

24 Août 2013, 16:00pm

Publié par Bernardoc

         En ces temps de « crise », les subventions de fonctionnement des établissements de l’éducation nationale ont du mal à suivre l’augmentation du coût de la vie. Et donc, comme le partenariat public-privé apparaît comme une panacée, on n’hésite pas à faire appel à tel ou tel partenaire financier commercial pour aider à boucler le budget.

Ce n’est pas nouveau : déjà à l’époque où j’étais CPE stagiaire au lycée Stendhal d’Aiguillon, les dortoirs étaient mis à disposition des participants au festival de jazz (qui apparemment n’existe plus), et je ne pense pas que c’était gratuit. Cela nous a d’ailleurs coûté deux vélos cadenassés dans le garage et plusieurs réveils en pleine nuit car le téléphone de service n’avait pas été débranché, et c’était tellement marrant à trois heures du mat’, quand on rentrait bourré de téléphoner à l’infirmière !

Mais ce ne sont pas les seuls locaux à être loués, car certains reflétant une certaine époque, sont convoités par des réalisateurs de films qui ne se soucient pas toujours de les rendre tels qu’ils les avaient trouvés.

L’éducation nationale n’est pas la seule à agir ainsi, et je me suis laissé dire que le PCF devant la chute de ses revenus après deux campagnes présidentielles non remboursées (Hue et Buffet) et le passage entre 1969 et 2007 de 4,8 millions d’électeurs (21%) pour Duclos à un peu plus de 707 000 (1,63%) pour Buffet n’hésitait plus à louer l’immeuble de la place du colonel Fabien pour des expositions ou des défilés de mode. C’est un moyen de rester dans ce bel immeuble construit par le génial Brésilien Oscar NIEMEYER et de ne pas quitter la capitale pour une banlieue « ouvrière » dans des bâtiments moins cher à entretenir.

Libre au « grand parti de la classe ouvrière » (non, je ne parle pas du FN !), de faire ce qu’il veut, mais je crois toujours que pour les administrations publiques c’est l’impôt qui doit être la principale source de financement.

Et ce n’est pas fini…       

Voir les commentaires

Nouvelle publication de la CUB.

22 Août 2013, 08:42am

Publié par Bernardoc

         Les balades de la boucle verte : il s’agit de proposer un itinéraire piéton de découverte des espaces naturels. Ce guide est présenté dans le même format et vient en complément de celui qui présentait les 25 parcs et espaces naturels.

         Trois grands paysages nous sont proposés :

-      Les coteaux de Garonne ;

-      La vallée de l’eau bourde ;

-      Le parc des Jalles.

Ils seront complétés l’an prochain par : les marais de la presqu’île d’Ambès, les berges de Garonne et de Dordogne et les forêts de l’ouest.

Entre trois et cinq cartes pour chaque endroit décrivent la balade, que l’on peut atteindre par les transports en commun. Mais ce n’est pas tout. Ce guide donne aussi des conseils aux randonneurs, indique la signalisation qui jalonne l’itinéraire et rappelle, ce qui est très important, les règles en vigueur à respecter lors des balades.

Une belle initiative qui nous emmènera « entre vallons et forêt » jusqu’aux « jardins romantiques » « au fil de l’Eau bourde ».

Sans doute une nouvelle chronique le jour où j’aurai testé certaines balades.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Rieux-Volvestre.

21 Août 2013, 00:44am

Publié par Bernardoc

         Nous y étions hier pour accompagner Maeva à sa colo. C’est une charmante cité médiévale à une trentaine de minutes de Toulouse. Nous y sommes arrivés par le côté neuf de la ville qui ne présente guère d’intérêt à mon avis, mais une animatrice nous a signalé une belle église. Donc, après avoir laissé Maeva, nous sommes allés vers l’endroit indiqué, et en fait d’église, il s’agit d’une cathédrale, la cathédrale Sainte Marie, ce qui est un peu surprenant si près de Toulouse, mais Rieux se trouve sur un des chemins de St Jacques, ceci explique peut-être cela.

         Nous avons pu, avant d’arriver à la cathédrale, admirer les maisons et édifices bâtis tout au long de la rue principale : la mairie et l’office du tourisme sis dans l’ancien séminaire ; le pont Lajous (1683) et l’ancien évêché, transformé en maison sanitaire pour les sclérosés en plaques.

         Nous avons terminé par la cathédrale, surprenante car elle n’est pas construite en croix, mais fortifiée et construite entre le XIV° et le XVII°  dans un style qu’on appelle gothique méridional. Est-ce à cause de la beauté de cet édifice qu’on propose parmi les activités du dimanche matin la messe aux colons ? Nous avons indiqué que Maeva choisirait vraisemblablement l’autre activité !

         Les photos (les premières vues de sa chambre) sous le lien :

https://picasaweb.google.com/112734244000396611033/20130820RieuxVolvestre?authuser=0&authkey=Gv1sRgCIyfkZjHrbf7fg&feat=directlink

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

1 2 3 > >>