Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

La campagne est lancée !

30 Juin 2011, 11:51am

Publié par Bernardoc

« Nous sommes le peuple, nous sommes le nombre, nous sommes l’intelligence. »

         Phrase forte prononcée par Jean-Luc MELENCHON hier soir à Stalingrad (Paris), et que je verrais bien être le slogan de campagne.

         Profitions-en donc pour jeter un œil sur les propositions du Parti de Gauche pour le programme partagé, simplement par l’énumération de quelques titres de fiches.

         Dans le premier chapitre, La refondation républicaine des institutions et de la société, attachons-nous à la partie « Accomplir l’égalité », qui apparaît bien entendu entre « Restaurer les libertés » et « Vivre en fraternité », voici donc les points sur lesquels le PG s’est penché :

-      Se donner les moyens d’une éducation publique de qualité ;

-      Démarchandiser l’école ;

-      Assurer la laïcité de l’école ;

-      Pour un enseignement scolaire émancipateur ;

-      Refonder l’enseignement professionnel ;

-      Une autre réforme de l’université ;

-      Réformer les Œuvres Universitaires et Scolaires ;

-      Création d’un service public d’accueil de la petite enfance ;

-      Réformer le congé parental ;

-      Réaliser l’égalité femmes-hommes ;

-      L’égalité réelle pour les outre-mer ;

-      Contre une citoyenneté européenne censitaire, égalité des droits pour les Roms ;

-      Adapter la société aux besoins des personnes dites « handicapées » ;

-      Retour au droit du sol et création d’un droit à la naturalisation ;

-      Droit de vote et éligibilité des résidents étrangers aux élections locales ;

-      Lutter contre l’homophobie et la transphobie dans le cadre de la lutte contre les discriminations ;

-      Assurer l’égalité des droits pour les personnes LGBT ;

-      Français de l’étranger : des citoyens à part entière.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Vacances.

29 Juin 2011, 12:13pm

Publié par Bernardoc

         C’est curieux, comme malgré mon statut de retraité, à l’approche de fin juin je me mets à réagir comme tous ceux qui sont encore en activité. Il faut dire que l’été lance de multiples signaux indiquant une modification des comportements.

         Il y a les fêtes traditionnelles de la St Jean,  les concerts ou représentations théâtrales de fin d’année, les départs en retraite des enseignants, les départs en vacances des jeunes, tout ceci s’enchevêtrant avec les bouchons de retour des plages et les fréquences allégées des transports en commun.

         Il y a quelque chose qui ne change pas, c’est le mode vestimentaire. Si, il y a 35 ans, je choquais les gens de mon quartier de Lormont en mettant un short dès que le temps le permettait, il n’en est plus de même maintenant, et shorts et bermudas sont devenus courants dès les beaux jours, tant chez les garçons que chez les filles.

         C’est aussi le moment où de nombreux repas de quartier ou pique-niques au bord de l’eau se programment à la faveur de longues et douces soirées d’été.

         Espérons que nos dirigeants sauront aussi profiter de cette ambiance détendue sans nous assommer de nouvelles lois liberticides qui pourraient passer en douce à la faveur de la session extraordinaire du parlement.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

MAL !

28 Juin 2011, 11:41am

Publié par Bernardoc

         C’est arrivé en novembre dernier : une petite pointe dans la hanche droite, qui ne m’empêchait pas cependant de courir. Consulté, un ostéopathe (visite remboursée à 50% par la MGEN) me dit que ce devait être de l’arthrose, ce que confirma une radio, qui en plus révéla que ma jambe droite mesurait 1,5cm de moins que la gauche.

         Visite chez une podologue qui penchait plutôt pour une bascule du bassin ; néanmoins, elle me prescrivit des semelles…que je n’utilise qu’avec des chaussures fermées et donc pas en ce moment.

         Les radios, montrées à un chirurgien orthopédique, lui firent dire la même chose que le radiologue : pas d’opération avant deux ou trois ans. Mais il me conseilla d’aller voir un rhumatologue qui m’a prescrit un traitement pour trois mois…avant, peut-être, de « graisser » l’articulation. Deux semaines après, non seulement je ne constate aucune amélioration, mais je suis incapable de me déplacer, y compris à la maison, sans canne anglaise. L’autre jour, à Euronat, je l’avais laissée au mobil-home, et à la fin des commissions, blocage, et j’ai mis vingt minutes pour faire 80 mètres.

         Donc, cet été, adieu le camping en Ardèche, je ne me vois pas en train d’enfoncer les sardines sur le terrain ni escalader la remorque pour aller dans le lit. Donc, probablement : mobil-home.

         Je me souviens de mon père qui a enduré le martyre pendant ses trois dernières années à cause de l’arthrose dans l’épaule qui le faisait grimacer lorsqu’il coupait sa viande et l’obligation pour ma mère de l’aider à enfiler sa chemise. Mais il avait 85 ans passés. Moi, ça me prend juste après mes 61 ans, raison de plus pour abolir la contre-réforme des retraites pour permettre aux gens de s’arrêter avant d’être invalide.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Aïkido convivial.

27 Juin 2011, 00:07am

Publié par Bernardoc

Aïkido 25611 002  

  Aïkido 25611 006     Comme chaque année, la saison sportive se terminait par une journée conviviale, l’occasion de se retrouver ensemble avant de ranger armes et kimonos au placard en attendant l’année suivante. D’ailleurs, tout le monde n’avait même pas apporté son attirail. Parmi les participants se trouvait Jean-Noël, le Président, qui avait tenu ainsi à manifester son soutien à la plus petite section du club.

        

Aïkido 25611 008

 

  Aïkido 25611 009Traditionnellement, Michel commença par une séance en plein air, ce qui me donna l’occasion de m’initier au maniement de la canne anglaise, ustensile dont je ne me sépare plus en cas de blocage de la hanche : très efficace, à mi-chemin entre bâton et bokken.

 

 

 

 

 

Aïkido 25611 011Aïkido 25611 020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis ce fut le temps de passer à l’apéro et aux joyeuse agapes qui nous conduisirent jusque tard dans l’après-midi.Aïkido 25611 021

Adhérent du CLAM depuis 1977, je crains fort de ne pas reprendre de licence l’an prochain ; en effet, je n’ai pu aller au bout de ce mini entraînement de samedi, ma hanche commençant à me titiller de façon fort peu sympathique. Cela ne m’empêchera pas d’aller rendre visite de temps en temps à mes camarades de tatami.

Aïkido 25611 022

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Fête de la St Jean.

26 Juin 2011, 17:19pm

Publié par Bernardoc

St jean 2011 026

         A un jour près, on tombait pile poil. Mais le samedi étant la Ste Eléonore, en Aquitaine, c’est permis ! Il est bon de continuer à célébrer dans notre pays ces fêtes solsticiales païennes pour rappeler au président que, malgré ce qu’il prétend, la France laïque et républicaine n’a pas besoin de curé, pasteur ou rabbin pour perpétuer ses traditions.

         Comme l’année dernière, la fête de la St Jean succédait à la « Faites du sport » qui a vu s’affronter une petite vingtaine d’équipes mixtes pour une journée ludique sur une multitude d’épreuves accessibles à tous.

St jean 2011 003

   St jean 2011 005      En attendant la remise des prix, nous eûmes droit à une démonstration époustouflante de nos jeunes gymnastes de l’ASH, fruit d’un entraînement hebdomadaire d’une dizaine d’heures. Vint ensuite le groupe NCIS (danses des campagnes américaines) avec chapeau et bottes : chorégraphie nécessitant beaucoup moins de souplesse que la gymnastique, mais un apprentissage tout aussi important pour ne pas se mélanger les pinceaux.

St jean 2011 022

 St jean 2011 024        C’est à ce moment-là que Nicolas, notre Monsieur Loyal, céda le micro à Eric, le grand organisateur de la journée sportive. Démocratiquement, toutes les équipes furent récompensées pour leur participation et l’on procéda au tirage au sort pour la remise des vélos. L’attitude du premier gagnant, qui hésita beaucoup avant de venir chercher sa bicyclette, en étonna plus d’un.

 

St jean 2011 025

         Enfin, les tables étant maintenant à l’ombre, il était temps de passer à table, en se ravitaillant auprès des nombreux stands associatifs qui encadraient la place.

St jean 2011 027

 

St jean 2011 029   St jean 2011 028

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Comme d’habitude, hélas pour eux, la droite était absente. Volonté politique ou simple mise en pratique anticipée d’un futur programme qui ferait disparaître l’ensemble des manifestations culturelles et artistiques de la commune ? Heureusement nous ferons tout pour continuer à encourager la mixité sociale et éviter que Le Haillan ne devienne une cité-dortoir.

St jean 2011 032

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Cahors.

25 Juin 2011, 09:00am

Publié par Bernardoc

 

                                           

              Des collègues nous avaient offert une Smartbox « Histoire et patrimoine » qui venait à expiration le 30 juin. Lorsque nous nous sommes rendus compte de la proximité de la date, et en fonction de notre calendrier surchargé de retraités, nous avons contacté l'hôtel de Carcassonne, ville dans laquelle nous n'avons jamais fait étape, qui y figurait. Accueil fort peu chaleureux au téléphone pour nous proposer au final une chambre avec deux lits simples, ce qui ne me paraissait pas correspondre à l'offre ; de plus nous continuons de partager le même lit avec Rose ! En feuilletant le catalogue, notre choix se porta alors sur Cahors, et nous n'avons pas eu à le regretter.

               Le premier panneau qui nous accueille est écrit en occitan : « CAURS ». Situé à deux pas du Pont Valentré, notre hôtel estl'Hôtel de France, de la chaîne Inter-hôtel, la même que celle de l’hôtel Cantepau d’Albi où nous étions allés en avril l’an dernier. Accueil fort sympathique, mise à disposition d’un plan avec itinéraires et restaurants, conseils et indications gracieusement donnés à l’accueil : on se sentait attendus.

               Cahors étant une préfecture raisonnablement petite, nous avons pu laisser la voiture au parking de l’hôtel et nous déplacer à pied. Enfin, pas que…En effet, après avoir déambulé sur et aux abords du Pont Valentré, nous nous sommes offerts une balade sur le Lot, tout au long du cingle de Cahors.

               Puis après un passage par l’hôtel, nous sommes allés manger dans la vieille ville au Bergougnoux qui propose une cuisine équilibrée et légère « retour du marché » dans un cadre convivial. Là non plus nous avons apprécié l’accueil et la rapidité du service, ce qui nous a permis de terminer la soirée en allant voir Le chat du rabbin.

               Le lendemain matin nous avons à nouveau fait le tour de la ville, mais de l’intérieur, en prenant le petit train. Comme sur le bateau, les commentaires n’étaient  pas enregistrés mais dits en direct par le chauffeur, ce qui donnait un parfum d’authenticité.

                   Mention spéciale pour les policiers de Cahors : un autobus a tenté de m'écraser, m'obligeant à courrir sur le passage piéton. Je lui ai fait un geste ample, qui n'était pas un geste "d'honneur", pour lui indiquer mon mécontentement. Surprise : un quart d'heure après un car de flics s'arrête à ma hauteur pour me dire qu'ils avaient coincé le conducteuir et qu'il n'avait pas intérêt à recommencer. Merci messieurs !

               C’était l’heure de notre dernier repas cadurcien, et nous l’avons pris dans un restaurant dont la façade nous avait attiré la veille : Le Méphisto : un restaurant d’anthologie qui mérite absolument le détour !

               Vingt-quatre heures passent très vite et Cahors mérite plus que cela : nous reviendrons !

Voir l’album mis en ligne.

Et ce n’est pas fini…

              

Voir les commentaires

Les mounaques sont de retour !

24 Juin 2011, 17:52pm

Publié par Bernardoc

Mounaques 2011 002

         Depuis Pâques on les attendait, mironton, mironton, mirontaine...Elles sont finalement réapparues sur la place de la mairie de Vensac, dans le Médoc, pour Pentecôte. Après (en vrac) les jeux olympiques, le cinéma, l'écologie, l'école, le thème cette année est : « A l'aube du XXI° siècle ».

Mounaques 2011 004

         Comme d'habitude, les créateurs ont fait preuve d'une imagination débordante, et l'humour utilisé dans ces mises en scènes permet de faire passer en douceur des réflexions tout à fait pertinentes sur le monde dans lequel nous vivons.

Mounaques 2011 011

         Habituellement je mets une appréciation en esperanto sur le livre d'or, mais comme je ne l'ai pas fait hier, je tiens à féliciter une fois de plus la population de Vensac qui sait si bien chaque été nous faire sourire et réfléchir.

Mounaques 2011 014

Mounaques 2011 016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mounaques 2011 025

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Barcelone.

23 Juin 2011, 10:14am

Publié par Bernardoc

         Notre dernière escale aurait dû être Palamos, d’où nous serions allés à Figueras et Gérone. Mais, malgré les efforts du pilote et du capitaine pendant de longues minutes, la force du vent ne nous permit pas d’entrer dans le port. Décision fut alors prise de se diriger vers Barcelone, à trois heures de navigation.

         Et c’est à ce moment que nous avons pu nous rendre compte du professionnalisme de TMR : obtenir une place dans le port de Barcelone et organiser en moins de trois heures des excursions pour l’ensemble des croisiéristes (autocars, guides francophones,…) : Chapeau !

         C’était ma quatrième ou cinquième visite dans la capitale catalane, mais la première pour Rose ; visite panoramique avec les incontournables arrêts au Parc i Guell, à la Sagrada  Familia et dans la vieille ville. Seul regret : nous n’avons pas eu le temps de flâner sur les Ramblas ; pas grave, on reviendra !

Voir l’album mis en ligne.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Menorca.

22 Juin 2011, 08:53am

Publié par Bernardoc

         En français : Minorque : une île Baléare, sans doute moins connue que Majorque ou Ibiza. C’était notre avant-dernière escale, le mardi 31 mai. Deux possibilités d’excursion : le tour de l’île ou la plage de Son Bou. Bien nous a pris d’avoir choisi le tour de l’île, guidés par une Toulonnaise qui vivait sur l’île depuis 38 ans, car ce fut le premier jour où le soleil se fit rare et le vent présent.

         Ile essentiellement tournée vers le tourisme maintenant, après avoir eu un développement agricole et halieutique important. Le petit village que nous avons visité a été construit dans les années 1960 sur un caprice d’architecte. L’hiver doit y être sinistre.

         Puis nous nous sommes dirigés vers les ruines préhistoriques deTorralba, dont on ne sait pratiquement rien et sur lesquelles on échafaude des théories peu convaincantes selon moi.

         La visite se termina par une déambulation dans la vieille ville de Port Mahon, avec arrêt dans un magasin qui affichait toutes les spécialités culinaires de l’île.

Voir l’album mis en ligne.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Et un mensonge de plus, un !

21 Juin 2011, 18:38pm

Publié par Bernardoc

         Je rentrai d’une magnifique journée à Cahors lorsque la radio m’apprend que not’ Président venait d’annoncer qu’il n’y aurait pas de fermeture de classe dans le primaire à la rentrée…2012 !...sauf motif démographique. Faisons confiance aux inspections académiques, dont c’est le boulot, pour que le nécessaire soit réalisé afin de trouver les motifs démographiques indispensables à ces fermetures. En effet cette annonce s’accompagnait de la confirmation du non-remplacement d’un professeur des écoles sur deux partant à la retraite. Moi qui n’ai pas suivi de hautes études présidentielles, je ne sais pas faire.

         A moins qu’on conserve le même nombre de PE, et que les suppressions se fassent au niveau secondaire. Déjà, à la rentrée 2011, on vient d’augmenter les seuils d’un élève par classe, mesure qui est censée s’avérer insensible ; alors pourquoi ne pas continuer l’an prochain ? Sauf que les collectivités territoriales fournissent le mobilier en fonction des tailles de classes préexistantes, et souvent, vu la surface des salles, rajouter une table supplémentaire risque d’être une tâche ardue. Alors pourquoi les collectivités territoriales, étranglées par les agissements gouvernementaux, n’entreraient-elles pas en résistance contre ces dégradations à venir ? Il me semble que la politique, c’est ça aussi.

         Au début janvier, suite aux vœux sarkozyens qui disaient, entre autre, qu’il n’était pas concevable de sortir de l’euro, j’avais émis de forts doutes, qui sont en train de se confirmer : les médias nous préparent petit à petit à cette éventualité. On va bientôt nous sortir les mêmes arguments que pour les retraites : c’est inéluctable.

         Non, décidément, il y une seule solution pour mettre fin à la casse : c’est congédier Sarkozy. Et pour la vraie rupture et la reconstruction de la République, je ne vois que la solution Front de Gauche, qui doit s’élargir encore d’ici les prochaines échéances électorales.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

1 2 3 > >>