Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Articles avec #politique

LR/AR ouverte

20 Septembre 2017, 07:25am

Publié par Bernardoc

à

Monsieur le Président de la République
Palais de l’Élysée

55 rue du faubourg St Honoré

75008 PARIS

 

Le Haillan, le 8 septembre 2017,

Objet : Solidarité Irma.

Monsieur le Président,

Comme tout le monde, je suis bouleversé par ce qui vient d'arriver à nos compatriotes ultra-marins des Caraïbes.

Modeste fonctionnaire à la retraite, je ne suis pas assujetti à l'ISF et ne bénéficie donc pas de réduction d'impôts. Et comme vous le savez sans doute, depuis que j'ai pris ma retraite il y a 8 ans, mon pouvoir d'achat a baissé d'environ 13%. Il m'est donc difficile de répondre aux appels à solidarité.

C'est pourquoi je propose que les 1,7% de baisse du pouvoir d'achat que vous avez décrétés en augmentant la CSG soient dédiés exclusivement à la reconstruction de ces petits morceaux de France tropicale. Oh, je sais bien, ce ne sera qu'une petite goutte d'eau insignifiante par rapport aux millions que vont apporter les patrons du CAC 40, mais ce sera ma modeste contribution à la réparation des dégâts causés par le réchauffement climatique.

Avec toute la déférence que je dois à la fonction que vous incarnez, je vous prie d'agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de mes salutations laïques et républicaines.

 

B.Sarlandie

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Dans les EHPAD.

15 Septembre 2017, 10:30am

Publié par Bernardoc

Extrait d'un article de lemonde.fr retraçant une enquête parlementaire.

Les conditions de travail sont « particulièrement préoccupantes tant d’un point de vue physique que psychologique », notamment pour les aides-soignantes. La profession connaît un taux d’absentéisme moyen de 10 % et un taux d’accident du travail de deux fois supérieur à la moyenne nationale, plus important que dans le secteur du BTP. La médicalisation des établissements, poursuit le rapport, est « insuffisante », un tiers des établissements sont dépourvus de médecin coordonnateur, tandis qu’une grande majorité des Ehpad n’ont pas d’infirmier de nuit, ce qui est « souvent la cause d’hospitalisations en urgences qui auraient pu être évitées ». Le système de tarification est par ailleurs qualifié de « kafkaïen », mixant des dépenses régionales, départementales et individuelles, tandis qu’un décret de décembre 2016 qui devait normaliser les financements au niveau territorial a conduit à des « équations tarifaires extrêmement complexes » qui « conduisent à accentuer des inégalités territoriales » et suscite une « levée de boucliers de l’ensemble des acteurs du secteur public auditionnés ».

 

Mais jusqu'à quand allons-nous laisser nos vieux se faire maltraiter ? Ça craque de partout : en Gironde, dans le Jura, dans les Bouches-du-Rhône. Des grèves attirent l'attention et, heureusement, elles arrivent à déboucher sur des avancées. Mais dernièrement il y a eu des licenciements de travailleurs qui avaient dénoncé cette maltraitance forcée. Cette enquête parlementaire fut rapide ; va-t-on assister à un effort dans le domaine de la santé publique pour donner à nos vieux de belles années pour terminer leur vie ? Mais il va falloir s'attendre à une résistance et à un lobbying monstre de la part des actionnaires de ces groupes gestionnaires pour qui la « silver economy » est surtout une mine d'or, si j'en juge par les nombreux spams qui envahissent ma boîte et qui me promettent monts et merveilles si j'investis dans les EHPAD. Non, décidément, ce n'est pas ma façon d'envisager la solidarité intergénérationnelle.

Et ce n'est pas fini...


 

 

Voir les commentaires

Libres insoumis.

5 Septembre 2017, 12:12pm

Publié par Bernardoc

"Des insoumis ont engagé une liste avec le PCF en Corse sans prendre aucun avis. Je ne soutiens pas cette initiative et condamne cette tambouille".

Jean-Luc MELENCHON

 

Je ne comprends plus rien à la politique. N'ayant jamais milité ailleurs que dans un syndicat, et ce depuis l'Unef à la fac, j'ai participé à la création du Parti de Gauche à Libourne en 2008. Je suis le seul survivant du comité 6 de Gironde, fondé quelques semaines plus tard.

J'ai été content que JLM, passé du groupe socialiste au groupe communiste au sénat, retrouve une légitimité en étant élu au parlement européen sur une liste Front de Gauche.

J'ai participé à fond dans la campagne de 2012.

Je me suis étonné des nombreuses exclusions qui ont accompagné les municipales de 2014.

Aux dernières régionales, j'ai soutenu la liste FdG contre La vague citoyenne (dont la présence a permis l'absence d'élus de gauche au conseil régional).

J'ai soutenu la liste FdG aux dernières européennes, et me réjouis de voir que la seconde de liste prenne toute sa place à Bruxelles.

J'ai voté JLM aux deux tours de la présidentielle, à laquelle il avait pu se présenter grâce au parrainage de plusieurs centaines d'élus communistes ; nous avons tout tenté sur notre circonscription pour qu'il y ait une liste commune pour les législatives (et sans tambouille), mais l'autorisation n'est pas venue « d'en haut », ce qui a privé la gauche du deuxième tour ; là encore j'ai voté nul en mettant symboliquement dans l'enveloppe un bulletin PCF et un bulletin FI.

Je reconnais la grande activité et la pertinence des interventions des député(e)s insoumis(es) à l'assemblée.

Je serai dans la rue le 12, bien sûr et le 23 également, mais dans les marches pour la paix, par conviction mais aussi parce que cela coûtera moins cher au retraité que je suis et qui doit faire de plus en plus attention à son budget.

La prochaine économie sera-t-elle ma cotisation partisane ? Ce n'est pas impossible.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Le traître.

29 Août 2017, 10:14am

Publié par Bernardoc

Et fier de l'être ! Comment tous ces élus (ou ex-élus girondins) qui ont soutenu et fait campagne pour celui qui fut premier ministre peuvent-ils conserver la moindre estime pour ce type qui suinte la haine de la gauche par tous les pores ?

Merci à Nicolas DEMORAND d'avoir fait son boulot de journaliste ce matin, et merci à Alex VIZOREK pour sa brillante chronique dont vous trouverez le lien ci-dessous.

https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-d-alex-vizorek/le-billet-d-alex-vizorek-29-aout-2017

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

Juxtaposition.

29 Juillet 2017, 08:18am

Publié par Bernardoc

Signalé dans l'excellente lettre de Bernard DEFRANCE, déjà citée plusieurs fois.

 

  • Depuis une vingtaine de jours, le C-Star, un bateau de 40 mètres a pris la mer pour rejoindre la Méditerranée. Il a été affrété par "Defend Europe", une opération montée entre autres par le mouvement d'extrême droite Génération identitaire (GI). Son objectif : lutter contre l’immigration illégale, considérée comme une "menace" qui pourrait "changer le visage de notre continent". Premiers coupables désignés de cette "invasion" : les ONG, renvoyées dos à dos avec les "trafiquants d’êtres humains", tous jugés responsables de l’afflux, voire de la mort, des migrants.

  • Une fois enfermés dans ces camps, les migrants sont censés être rapatriés dans leur pays d’origine, sous l’égide de l’Organisation internationale des migrations (OIM). Mais bien souvent, ils restent enfermés pendant des jours ou des semaines avant d’être mis dehors grâce à un contrat de travail contracté en Libye, ou en corrompant les gardiens.

  • Ces camps sont "censés être dirigés par le ministère de l’Intérieur du gouvernement d’union nationale, soutenu par l’ONU. Mais dans les faits, beaucoup d’entre eux sont gérés par des milices beaucoup moins scrupuleuses"

Et de l'autre côté :

Les réfugiés contribuent à l’économie du pays d’accueil.

Plusieurs études mentionnent des histoires relatant le succès économique de migrants. Leur message ? Les réfugiés ou les migrants sont là et sont des acteurs économiques : ne les négligez pas, ne les rejetez pas !

Les États ont compris que l’intégration sur le marché du travail nécessite d’investir et de considérer l’arrivée de réfugiés et déplacés comme une opportunité, à même de générer davantage de croissance. Compte tenu des compétences particulières des migrants (notamment ceux en provenance de Syrie), cette intégration contribue à la stabilité budgétaire du pays d’accueil.

Liée à certains secteurs (comme la santé et les loisirs dans les pays européens), l’économie informelle ne fait aucune distinction entre réfugiés et autres victimes de déplacements forcés (clandestins, migrants climatiques, déplacés intérieurs, esclaves, etc.).

Vous trouverez les articles complets (et beaucoup d'autres) avec leurs références sur la lettre du 28 juillet.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Triste spectacle.

28 Juillet 2017, 14:55pm

Publié par Bernardoc

Je me suis laissé prendre par la télé pour regarder en partie les débats parlementaires. Le complément a été fourni par Les Inrocks. J'ai assisté à une mauvaise comédie tragique mise en scène par des incompétents qui osent se réclamer de leur noviciat ou qui répètent ce que les administrateurs de l'Assemblée leur soufflent. Ah, pour du changement, c'est du changement ! La majorité a frappé un grand coup ! S'il n'y a personne capable de diriger les débats en commission ou en séance plénière (enfin, si l'on veut car les nouveaux élus ont rapidement pris le pli des anciens concernant leur présence sur les bancs), on mesure combien le Président du groupe FI avait raison de proposer une vice-présidence pour chaque groupe. Mais la frilosité, ou plutôt la volonté de la majorité de museler complètement une voix différente, d'où qu'elle vienne, afin d'éviter la réflexion au sein de leur propre groupe qui pourrait déboucher sur des divergences internes.

Quand une loi est votée en présence de 150 député-es - que vous avez élu-es – on se dit que la volonté du président de ramener le nombre des députés à 300 est encore trop faible par rapport à la réalité.

Je suis pour le non-cumul des mandats, y compris dans le temps, et je me réjouis d'avoir vu des députés ne plus vouloir se représenter après un seul mandat ou être remerciés à la fin de leur premier mandat. Mais quand on voit le fonctionnement actuel de l'Assemblée, je me mets à douter. Comme dans certaines collectivités, n'est-ce pas ouvrir la porte à la prise de pouvoir des administratifs sur les élus ?

Dans le cadre de la séparation des pouvoirs, le président a demandé que tous les postes de responsabilité à l'Assemblée soient remis en jeu à mi-mandat. Alors, ne faudrait-il pas appliquer à l'AN ce qui se passe au sénat et renouveler les députés par moitié, voire par cinquième ? Ainsi, cela permettrait aux nouveaux élus de voir (et d'apprendre !) comment fonctionne l'Assemblée avant d'envisager de prendre un poste à responsabilité ? Et cela autoriserait peut-être l'ensemble des groupes (de droite ou de gauche) à ne pas quitter les banc devant l'incurie dont ils sont victimes en séance.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Cinq euros.

26 Juillet 2017, 14:44pm

Publié par Bernardoc

 

Le racket sur les plus pauvres rapportera 390 millions en réduisant les Allocations Personnalisées de Logement (APL).

Lorsque je suis rentré de Polynésie, il y a maintenant bientôt trois décennies, j'avais droit à une allocation de 95 francs/mois, qui ne m'a jamais été versée car inférieure à 100 francs qui était le minimum nécessaire pour qu'un versement soit effectué. J'ai donc, pendant un an, avant que je bénéficie d'un logement de fonction, contribué à éponger le déficit de la CAF, qui n'a jamais jugé utile de me remercier de ma contribution à l'équilibre des comptes publics.

Je viens de découvrir que ce minimum de versement n'a jamais été réévalué - ce qui est une bonne chose -, puisqu'il est maintenant de 15 €.

Imaginez donc un allocataire qui a droit à 19,5 € d'APL. Si on lui enlève 5 €, son APL se montera donc à 14,5 € et ne lui sera donc plus versée.

Le gouvernement de droite officielle, puisqu'il y a très très très longtemps que le premier ministre ne se réclame plus du rocardisme, s'attaque donc non seulement à la population la plus en difficulté, mais comme cela ne suffit pas, il s'attaque également à ceux qui sont un tout petit peu moins pauvres en les privant d'une somme qui peut atteindre non pas 60 €/an, mais plus de 200 €/an.

Cela ne suffira pas bien entendu à financer le cadeau de 3 milliards aux plus favorisés (ceux qui n'ont pas réussi à frauder suffisamment pour ne pas payer l'ISF) et ce sont donc les classes moyennes, retraitées en particulier, dont je fais partie, qui seront ponctionnées, à commencer par la baisse de 1,7% de leur pension.

Vraiment Hollande a bien formé son successeur...

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Justice ?

23 Juillet 2017, 17:26pm

Publié par Bernardoc

Vu au JT hier soir :

Dans les Ardennes, neuf ans après la fermeture de leur usine, 47 ex-salariés viennent d’être condamnés à reverser leurs indemnités de licenciement.

D'anciens salariés d’Ardennes Forge ont été condamnés jeudi, par la cour de cassation, à reverser leurs indemnités de licenciement perçues il y a plusieurs années. Des sommes allant de 6000 à 24000 euros. Cette fonderie avait été liquidée neuf ans plus tôt. La cour de cassation confirme l'arrêt de la Cour d'appel de Reims de mars 2012. Cette dernière avait revu à la baisse les dommages et intérêts des salariés qui avaient été versés. Le patron de l'entreprise avait même été condamné pour travail dissimulé et escroquerie. 

Rendre ce "trop-perçu" est à ce jour impossible pour les ex-salariés. Beaucoup ont déjà dépensé cet argent. Sur France Bleu Champagne-Ardenne, l'un des anciens salariés, Rémi PETITJEAN, demande une "grâce" pour les ex-employés aujourd'hui "désespérés". Selon L'Union, ces derniers comptent bien faire appel aux pouvoirs publics : "On est 47 et on n’a plus rien à perdre. On est au bout du bout." Une association nommée "Les indignés d'Ardennes Forge" a été lancée dans l'espoir d'obtenir gain de cause.

La redaction

Publié par Axelle BOISSAY le Vendredi 21 Juillet 2017 : 17h01

 

Selon que vous serez puissant ou misérable...comme dit l'auteur favori du ministre de l’Éducation nationale.

Si ceci n'est pas une justice de classe, où un patron voyou condamné pour travail dissimulé et escroquerie gagne face à de pauvres ouvriers démunis, je ne comprends plus rien. A moins que ce ne soit le parquet lui-même qui ait fait appel, auquel cas ce serait pire.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Dentistes : la baisse du prix des prothèses repoussée d'un an.

21 Juillet 2017, 14:23pm

Publié par Bernardoc

C'est le journal Les Échos qui l'annonce. Eh bien, mon dentier provisoire va durer encore un peu, parce que les 1 500 € de reste à charge sont incompatibles avec ma capacité d'investissement actuelle.

Je n'en veux pas à ma mutuelle qui a réussi à nous proposer 0 € de reste à charge pour les lunettes. C'était bien parti dans les négociations avec les dentistes, mais leur « syndicat », syndicat de classe bien évidemment, mais ce n'est pas la mienne, a tout fait échouer. Alors, l'ancien président de la droite officieuse pouvait bien nous traiter de « sans-dents », il n'a bien entendu rien fait pour faire changer cela. Et le nouveau, de la droite officielle, se met lui aussi en marche arrière. C'était son projeeeet.

Le report va permettre à l'Assurance-maladie d'économiser près de 150 millions d'euros. C'est sûrement nécessaire pour compenser la suppression des cotisations sociales qui sont censées réduire le coût du travail et augmenter le pouvoir d'achat.

Mais quid de la mise en œuvre des offres de prothèses dentaires sans reste à charge que le candidat Macron a promis de mettre en place d'ici à 2022. Des paniers de soins « zéro reste à charge » vont probablement être créés à côté des offres onéreuses. On verra bien, mais je suis content de n'avoir pas mis un bulletin de vote à ce nom ni au premier, ni au deuxième tour. Au moins pas de regret de ce côté-là.

Mais, ce panier de soins suppose un effort de tous les acteurs pour faire fondre une bonne partie de la note de frais dentaires réglée par les ménages, qui s'élève à 2,43 milliards en 2015. Devront y contribuer : l'Assurance-maladie (37 % de la dépense), les complémentaires (40 %) et les chirurgiens-dentistes, via la modération des honoraires. Pour ces derniers, je suppose qu'il faudra attendre le prochain cataclysme naturel pour qu'ils comprennent que la santé ne doit pas être une marchandise ; mais il y a peut-être des débouchés pour eux aux États unis d'Amérique du nord dont le président est un grand ami de la France, enfin de son président !

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Je ne m'en étais pas encore rendu compte.

17 Juillet 2017, 15:42pm

Publié par Bernardoc

De quoi ? De la façon dont Sud ouest se livrait allègrement au Mélenchon bashing. Quelques citations tirées de Sud ouest dimanche du 16 juillet 2017 suivront pour illustrer mon propos. Pourtant, l'annonce en une ne laissait pas présager un tel déchaînement : « La France Insoumise chamboule l'Assemblée ». Le titre et le chapeau de la page 8 (où se situe l'article) semblent assez objectifs à priori : « La révolution tranquille de Jean-Luc MELENCHON...Il ferraille, il provoque, il appelle « les gens » à se révolter : le chef des Insoumis est parvenu à s'imposer comme chef de l'opposition. »

Quatre citations du journaliste Bruno DIVE :

« Avec ce genre d'arguments - les vacances -, les sans-culottes dont notre Insoumis en chef aime à revendiquer l'héritage auraient attendu le mois de septembre pour prendre la Bastille...»

« Mais depuis sa victoire sans gloire à Marseille (où il a été élu par 10% des inscrits au second tour... »

« Mélenchon comme ses collègues Insoumis ont fait montre d'une louable assiduité, souvent vaine face au rouleau compresseur de la majorité présidentielle. »

« Le ton se fait d'autant plus doucereux que le fond du propos devient âpre. »

Je ne suis pas un suiveur aveugle de Mélenchon, mais il a au moins le mérite d'être pédagogue et de s'appuyer sur un programme solide.

Et je me rappelle maintenant que les titres sont de la rédaction et non pas du journaliste ; ceci explique peut-être cela : il devait y avoir un mélenchoniste caché à Sud ouest !

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>