Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Universala Kongreso

30 Juin 2010, 11:20am

Publié par Bernardoc

Environ 112 Français se retrouveront au milieu d’un millier de personnes venant de quelques dizaines de pays du monde, qui participeront  du 17 au 24 juillet 2010 au 95ème Congrès Universel d’Esperanto à La Havane, à Cuba. Se comprenant sans interprète, sur une base linguistique égalitaire, ils traiteront, entre autres, du thème de cette année qui est « Le rapprochement des cultures ».

L’Esperanto, qui est une langue planifiée de plus de 120 ans parlée partout dans le monde, est facilement apprise. Chaque année le congrès universel se déroule dans un pays différent. La France a accueilli six fois le congrès, la dernière fois en 1998. Alors, 3133 espérantistes ont participé au congrès de Montpellier.

 

Contact :

 

Esperanto-France

4bis rue de la Cerisaie

75004 PARIS

Téléphone : 0 951 771 833

Télécopie : 0 142 780 847

 

autres informations concernant l’esperanto :

 

http://esperanto-france.org

 

http://www.esperanto-sat.info

 

http://esperanto.net

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Le deuil de Langevin

29 Juin 2010, 22:25pm

Publié par Bernardoc

  Ca y est, ce vieux Pailleron amianté qui n'a pas reçu une couche de peinture depuis 1972 ferme ses portes. Il a vu défiler pas moins de cinq principaux et une secrétaire. Quatre étaient présents pour la fermeture. 

  Le premier qui prit la parole fut Raymond MALET, qui entonna une chanson de bienvenue, que nous fûmes deux à reprendre : Claudette ROUSSELY (des CEMEA ! ) et moi.

 "Autour d'une table, entre bons amis, qu'il est agréaable d'être réunis, oui, oui, qu'il est agréaable d'être réunis. Bon appétit, merci, et toi aussi."

 Ensuite Jean-Paul JACQUEL, mon prédécesseur prit la parole, puis vint mon tour.Deuil de Langevin 003

 

  Bien entendu, j'avais mis une chemise à fleurs et mes tropéziennes pour être sûr d'être reconnu (lol, comme on dit sur ce médium). Et me voici en train de rappeler que j'avais demandé, au nom de l'EGALITE REPUBLICAINE, la fermeture de ce collège à Pâques 2004, car depuis quatre ans que je me battais avec l'ensemble du personnel pour sa survie, je m'étais enfin rendu compte que je me faisais balader. J'associais Jean-Pierre et Jean-François, mes deux fidèles et compétents adjoints, à ce souvenir.Deuil de Langevin 006

 

  C'était un immense plaisir de voir les sourires des collègues avec qui j'avais travaillé pendant tout ou partie de mes six années et qui étaient ravis de me rencontrer. Quelques absents cependant : Viviane SALVADOR et Jean-Pierre MONTAUBAN, deux de mes "palmés", Marie-Jo CLABE et Nadine COUSSY- CLAVAUD qui devait venir filmer. Un regret aussi de n'avoir pas vu de presse ni de livre d'or ; mais au moins cet article portera témoignage de cette indispensable soirée, que je vais illustrer par quelques sourires :Deuil de Langevin 005

 

Sandrine (infirmière) et Joël (musicien)

 

Deuil de Langevin 015

 

Virginie (AS), Sandrine (bis), Natacha (angliciste) et X

 

Deuil de Langevin 008

 

Non pas la parente d'élève de Zola, mais la prof de gym de Langevin !

 

Deuil de Langevin 016

 

Une partie des Segpa.

 

Deuil de Langevin 017

 

Ces trois là ont profité (comme moi ! ) d'un âge de départ décent à la retraite.

 

Deuil de Langevin 018

 

On les appelait les TOS...

 

Deuil de Langevin 019

 

Jean-Paul (mon prédécesseur) et Jacqueline

 

Deuil de Langevin 025

 

Le plus ancien Principal à la table des ATEC.

 

Deuil de Langevin 028

 

Deus "étrangers" se sont glissés sur cette photo.

 


 

 

Deuil de Langevin 034

 

English teachers.

 

 Les 4ème de Joël ont composé cette chanson sur l'air des Champs Elysées.

 

 

Je m’baladais dans les couloirs du vieux collège Paul Langevin

J’avais envie de musarder et de m’amuser

Pendant toutes ces belles années de notre brillante scolarité

Si l’on n’a pas beaucoup bossé, on a rigolé.

 

A Paul Langevin, à Paul Langevin

Au soleil, sous la pluie, du lundi au vendredi

Nous avons rigolé sans fin

A Paul Langevin.

 

Hier soir j’ai travaillé pour un contrôle qui m’a saoûlé,

Mais je n’voulais pas redoubler, alors j’ai bossé

Le lendemain j’me suis levé, bien habillé et déjeûné

Et j’ai même pas vu passer l’temps, tellement c’était bien.

 

A Paul Langevin, à Paul Langevin

Au soleil, sous la pluie, du lundi au vendredi

Nous avons rigolé sans fin

A Paul Langevin.

 

Ce collège est peut-être vieux mais toujours il fut merveilleux

Et maintenant qu’il va fermer, il va nous manquer.

Tous ces moments qu’on a passés à rigoler, à bavarder

Sur les vieux bancs de la récré, juste après manger.

 

A Paul Langevin, à Paul Langevin

Au soleil, sous la pluie, du lundi au vendredi

Nous avons rigolé sans fin

A Paul Langevin.

 

Je m’baladais dans les couloirs, la tête baissée, toujours en retard,

Comme par hasard il y avait le bazar du matin au soir.

J’arrive en cours, c’est la basse-cour

Et je vais sûrement devenir sourd,

Mais devant toute cette belle ambiance,

Moi je suis en transe.

 

Vieux Paul Langevin, vieux Paul Langevin

Ta peinture défraîchie, tes vieux murs, tes fissures,

Ca va bien nous manquer c’est sûr,

Cher vieux Langevin.

Et ce n'est pas fini...

 

 

 

 

Voir les commentaires

Les mounaques

28 Juin 2010, 13:26pm

Publié par Bernardoc

  Comme chaque été, les mounaques ont fait leur apparition à Vensac, petite commune du Médoc que nous traversons régulièrement pour aller à Euronat. Je suppose que c'est une action fédératrice à laquelle participent bon nombre d'habitants. Cette année, les mounaques se sont mises au vert, et comme d'habitude, l'humour est omni-présent.courant de huchet 001

 

Afin de revaloriser la valeur travail, il est bien normal que les écoliers participent à l'effort de transport vers l'école.

 

courant de huchet 002

 

courant de huchet 007

 

Un bon moyen d'économiser l'énergie : cuire un oeuf au plat grâce au soleil.

 

courant de huchet 012

 

La force humaine (et cycliste !)ne sert pas qu'à faire tourner les machines à laver, mais est également bien utile pour les scieurs de long.

 

courant de huchet 017

 

courant de huchet 021

 

Différents oiseaux en fonction de la nature du courrier à distribuer.

 

courant de huchet 022

 

La force de gravitation pour faire décoller la fusée.

 

courant de huchet 023

 

Le cheval ne se contente pas de tracter la caravane, il tire aussi la Twingo, bien chargée.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Choeur et musique dans le courant du Huchet

27 Juin 2010, 19:59pm

Publié par Bernardoc

 

  Rendez-vous ce matin à 7h15 à la Sablière d'où le car municipal devait nous emmener jusqu'à Léon, dans les Landes, pour une expérience aquatico-musicale.courant de huchet 078

  Nous partîmes par un beau soleil, et après la pluie que certains ont vue (pas moi, je dormais) pendant le voyage, nous arrivâmes sous un ciel gris et un temps pas très chaud pour embarquer au bord du lac de Léon. Nous pouvions embarquer six personnes par barque ; elles étaient manoeuvrées tantôt à la rame, tantôt à la godille, tantôt à la perche par de vigoureux bateliers.

courant de huchet 024 Nous nous éloignâmes de l'embarcadère, en une flottille d'une demi douzaine de bateaux, traversâmes une partie du lac avant d'arriver vers le chenal qui, si nous l'avions suivi jusqu'au bout, nous conduisait à l'océan. Mais c'est une balade de quatre heures et qui n'a lieu que les après midi d'été.courant de huchet 028

 

 

 

Au cours de ces deux heures de navigation, en admirant de nombreuses familles de canards ainsi que la flore très luxuriante, j'eus tout le loisir de prendre mon pied.courant de huchet 030    

 

 

 

courant de huchet 034

 

 

 

 

 

 

 

                        

 

 

 

                 Des canards tranquilles et pourtant chassés

courant de huchet 053

Hortensia sauvage

 

courant de huchet 044Le début du courant

 

courant de huchet 045

Sous la forêt galerie...

courant de huchet 061

...le pilotage peut être sportif.

courant de huchet 063

 

courant de huchet 041

 

Oui, oui, Jean-Alain, elle était bien là !

 

courant de huchet 068

 

Et on fait descendre les passagers pour remonter les rapides.

 

courant de huchet 071

 

Le centre culturel de Léon...courant de huchet 072

 

...juste à côté du restaurant qui nous a accueillis.

 

courant de huchet 074

 

L'aubade sur la place

 

courant de huchet 079

 

  Retour au lac, près de la future maison du parc naturel, qui a permis à un architecte de se faire plaisir !

 

courant de huchet 077

 

Et je reste des heures à regarder le lac...

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Les voix de leur maître

26 Juin 2010, 18:46pm

Publié par Bernardoc

Communiqué LDH

Paris, le 24 juin 2010 

Radio France rétablit la censure politique contre Stéphane Guillon et Didier Porte 

En limogeant les deux humoristes de la tranche matinale, et en privant Didier Porte de sa chronique dans le Fou du roi, la direction de Radio France fait preuve d’une allégeance sans précédent au pouvoir en place.

Que les caricaturistes déplaisent, voilà qui est dans la grande tradition de la démocratie française.  

La Ligue de droits de l’Homme doit-elle rappeler à Jean-Luc Hees et à Philippe Val que le principe qui fonde la liberté de la presse n’est pas divisible, et qu’en limogeant, avec force insultes, deux troublions de l’antenne, ils se conduisent comme des « petits tyrans » d’une « grande pauvreté intellectuelle » ?

Il va sans dire que je m’associe totalement à ce communiqué, non seulement en tant que ligueur, mais en tant que simple citoyen de la République Française.

Je me permets de rappeler également que la reprise en main ne se limite pas aux média, mais qu’à l’Education nationale, elle est à l’œuvre depuis des années et l’on ne se prive pas, par l’intermédiaire des recteurs (nommés en conseil des ministres) et des inspecteurs d’académie d’étouffer les voix discordantes (syndicalement et politiquement), surtout lorsqu’elles tentent de promouvoir la pédagogie et non d’accompagner les économies destinées à payer nos dirigeants.



Et ce n’est pas fini...

Voir les commentaires

La clé des ondes

25 Juin 2010, 08:48am

Publié par Bernardoc

 

Manif 24 juin 2010 007

 

         Pour ceux qui ne le sauraient pas, il s’agit d’une des plus anciennes radios associatives (« libres ») de Bordeaux, puisque j’y étais déjà allé parler de l’enseignement professionnel au début des années ’80, et diffusant sur 90.10.

         Manif 24 juin 2010 011Avant-hier, j’étais donc invité par AC tonne, une émission hebdomadaire diffusée chaque mercredi entre 17 heures et 18h30. Elle est animée par Jacques MARTINEAU, secondé par Janet pour les entrevues et Zappy pour ses chroniques, avec bien entendu l’indispensable technicien : Bernard et un jeune militant d’AC ! Gironde : Maxime. Invité avec moi se trouvait Abdourahmane N’Diaye, un élu de la société civile de Bègles, siégeant dans l’opposition dans le groupe communiste et républicain.

 Manif 24 juin 2010 009        L’émission se déroule en deux volets : le journal (une heure) en trois volets, puis le magazine (30 minutes).

         Ce mercredi donc parmi « l’actualité politique et sociale décapée avec les invités », nous avons réagi sur le foot, Woerth et les grèves au Bangladesh que nous découvrions. Suivait le « Volet Chômage, Emploi, Précarité, Inégalités » qui nous proposait un sujet sur Pôle Emploi, les retraites, les coupures de gaz et une comparaison des salaires public-privé. Dernier volet : « Résistances altermondialistes » qui nous permis de nous exprimer sur la future réunion du G20 et sur la laïcité.

         Vinrent ensuite, après la chronique « Zappattac » les entrevues avec les invités. Il va sans dire que j’ai parlé de l’esperanto et de notre futur voyage à Cuba.

         Et l’émission se terminait par « l’agenda de la semaine » et une brève revue de presse militante.

 Manif 24 juin 2010 006        J’ai trouvé la préparation très professionnelle et vous pouvez podcaster l’émission en tapant :

http://podcasts.lacdo.org/actonne.2010-06-23-17h00.mp3

 

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Une bien belle manif

24 Juin 2010, 17:33pm

Publié par Bernardoc

Manif 24 juin 2010 013

 

         Nous étions incontestablement plus nombreux que le mois dernier ; mais combien ? 40 000 ?  62 000 ?  70 000 ?  Attendons-nous à voir annoncer 27 000 par la police, pour qu’ils n’apparaissent pas trop ridicules et décalés. C’était de toute façon un démenti cinglant au fiel déversé par le Medef via l’IFOP et Le Figaro dans un sondage publié hier, et aussitôt dénoncé par Bernard THIBAULT, interdit d’antenne depuis quelques jours.

         Il fallait voir les cheminots arrivant en cortège depuis la gare, les soignants depuis l’hôpital St André : tout cela faisait chaud au cœur. Et nous avons pu expérimenter en direct, et non plus via la télévision, les fameuses vuvuzellas. Les manifs vont y gagner du bruit !Manif 24 juin 2010 015

 

Le salut de la bourse du travail

         Nous devions (le comité haillanais de défense des retraites) défiler ensemble avec le comité départemental, mais nous avions omis de fixer un point de rendez-vous. Comme je n’ai trouvé personne, je me suis posté avant le début du cortège en attendant de les voir passer.Manif 24 juin 2010 018

         Au bout de dix minutes, l’Unsa (qui ouvrait le défilé), la Fsu et Sud étaient passés devant moi. Arriva ensuite la Cgt dont les militants passèrent devant moi pendant une cinquantaine de minutes, suivis de la Cfdt (dix minutes), et juste avant le parti socialiste : la Cftc.

         Un grand absent comme d’habitude : FO. Je m’étonne qu’on n’ait pas applaudi les quelques militants unitaires et conscients de la nécessité d’un vaste rassemblement qui avaient osé braver l’interdiction de leur confédération et qui défilaient avec leur drapeau.Manif 24 juin 2010 020

         Je dus donc me rendre à l’évidence : pas de groupe haillanais, alors que nous étions tous présents à différents endroits de la manifestation. Une stratégie à revoir ?Manif 24 juin 2010 019

 

Le COSS, comme d'habitude

 

Manif 24 juin 2010 027

 

  Une bien belle fin. Pourtant, parmi les slogans de la CGT il y avait : "Aujourd'hui dans la rue, demain on continue". Je ne l'ai hélas pas entendu, et demain tout va continuer comme hier.

 

Manif 24 juin 2010 032

 

Le PG était bien visible.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Prochaine étape de résistance

23 Juin 2010, 10:29am

Publié par Bernardoc

Rassemblement le jeudi 24 juin

Place de la Victoire

à partir de 11 heures (départ 11 h 30)

Parcours : cours aristide Briand - Cours d’Albret - Gambetta - Cours de l’Intendance - rue Esprit des Lois - Place de la Bourse

 

Le Comité Haillanais pour la défense de notre système des Retraites s'est constitué le 3 juin dernier.

La première de nos décisions est de relayer l'appel à la mobilisation unitaire des organisations syndicales départementales pour manifester le 24 Juin prochain et créer le rapport de force qui, seul, fera reculer le pouvoir.

Nous vous proposons de manifester avec nous dans le cortège du Comité girondin pour les retraites chacun pouvant arborer ses propres couleurs.

Pour nous y rendre, nous pouvons contribuer au covoiturage sur simple appel téléphonique ou par courrier électronique (références en bas de page).

Le comité souhaite organiser chaque fois que nécessaire, des réunions publiques et de proposer l'action sur des sujets de société concernant les habitants de notre commune.

Exemples : l'application de la Loi Boutin-Molle qui a pour conséquence l’augmentation des loyers dans les HLM ; les services publics ; l'emploi ; le désinvestissement de l'État au détriment des collectivités territoriales ; l'eau ; les transports…et bien sûr, l'école qui doit, selon le pouvoir, subir des réductions de postes importantes à la rentrée prochaine.

Les premiers signataires vous invitent à les rejoindre en signant cet appel.

Vous pouvez vous inscrire par courriel, ou bien par lettre en téléphonant au préalable à un des partis politiques ci-dessous pour l'adresse d'expédition. Dans tous les cas mentionner nom, adresse.

Premiers signataires:

Martial Baudet, Jean Blanc, Cély Bolinches, Jean-Alain Bouyssou, Sandra Bouyssou, Brigitte Breton, Jean-Claude Conte, Sylvie Conte, Jean-Paul Cros, Hélène Danflous, Jean-Louis Danflous, Colette Depinon, Roger Dulout, Jean-Philippe Euloge, Annie Euloge, Serge Galès, Jean Guillot, Jachy Ledevec, Yoann Ledevec, Annette Marcel, Jean-Denis Moreno, Jean-Pierre Peplaw, Bernard Pontacq, Thérèse Puget-Jeanjean, Loïc Rouzé, Philippe Rouzé, Serge Saint Jean, Bernard Sarlandie, Marie-Rose Sarlandie, Erika Vasquez,………..

 

APPEL

Je souhaite m'inscrire au Comité Haillanais pour la défense de notre système des Retraites afin d'opposer une résistance aux projets dévastateurs du pouvoir. Pour affirmer l'âge légal de départ à la retraite à 60 ans avec une pension à taux plein.

NOM :

Prénom :

Adresse :

Tél :  

Adèle :

 

NPA Jean-Louis DANFLOUS 05.56.57.81.97  jlouis.danflous@wanadoo.fr


PCF Jean-Claude CONTE 05.56.57.83.23  jcconte33@orange.fr

 

Parti de Gauche Bernard  P. SARLANDIE 05.56.47.83.15  bernard.sarlandie@gmail.com

 

Les Verts Europe Écologie Jean-Alain BOUYSSOU 05.56.57.73.47  jabouyssou33@gmail.com

 

Europe Écologie Roger DULOUT 05.56.34.26.12  roger.dulout@free.fr

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

Bourse du travail

22 Juin 2010, 15:01pm

Publié par Bernardoc

  Vous y passez souvent devant en bus pour aller à la gare ou vers Mériadeck. Mais si vous n'êtes pas adhérent de la CGT (ou d'un ancien syndicat de la FEN), vous n'y êtes probablement jamais entré. Ce lieu, inauguré au moment du Front populaire, recèle pourtant des trésors : outre une salle de spectacles, dont on attend toujours la rénovation, il abrite des fresques remarquables dont vous pouvez découvrir quelques exemples ci-dessous.

  La Bourse fait partie du patrimoine architectural de Bordeaux centré autour de la période arts-déco et qui inclut, entre autres, l'hôpital St André, les anciens abattoirs (qui ont brûlé il y a quelques années), et le collège Francisco Goya, dont l'entrée avec son parterre mosaïque, sa liste de "morts pour la France" et sa fresque ont été heureusement préservés lors de la rénovation. paris bourse eo 018

 

Les armoiries de Bordeaux

 

paris bourse eo 019

 

Gloire aux grands hommes

 

paris bourse eo 016

 

Tout est allégorie

 

paris bourse eo 020

 

La République est omni-présente.

 

 Une pétition est signable en ligne sur le site de l'UD-CGT pour demander la fin de la rénovation de ce bâtiment historique.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

C'est l'été !

21 Juin 2010, 18:25pm

Publié par Bernardoc

         Le réchauffement climatique est en marche et le problème de l’eau devient de plus en plus crucial.

D’ailleurs depuis hier le blog a pris ses couleurs estivales. A l’automne, je trouverai une autre présentation, car sinon il faudra recommencer avec du déjà-vu.

         Mais l’été, c’est aussi la Fête de la musique, trait de génie de Jack Lang, le seul ministre de la culture de la Vème république avec Malraux. Timidement commencée au début du septennat de Mitterrand, elle est progressivement devenue européenne, puis mondiale.

         Si son action a été plus modeste en tant que ministre de l’Education nationale, il a cependant semé Le Printemps des Poètes, que je me suis appliqué à faire vivre tant que j’étais en activité professionnelle et qui a essaimé maintenant dans la plupart des médiathèques, mais toujours en liaison avec les BCD en primaire et les CDI au secondaire.

         C’est lui aussi qui a lancé les Itinéraires De Découverte au cycle central du collège, système qui avait l’immense avantage d’obliger les enseignants à se parler pour pouvoir travailler ensemble, ce qui était loin d’être acquis d’avance, notamment pour ceux qui n’avaient pas eu la chance de passer par une Ecole Normale.

         Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

1 2 3 > >>