Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Les adieux du maire.

31 Mars 2014, 08:41am

Publié par Bernardoc

         La veille de l’élection de la nouvelle mairesse du Haillan, Bernard LABISTE faisait ses adieux officiels aux différentes personnes qui l’avaient accompagné au cours de ses vingt-six ans de mandat, dont quatorze en tant que maire. Cela avait commencé par la réception d’une lettre de remerciements chaleureusement sympathique. Puis, ce fut une soirée fort conviviale, animée par « Les amis de la pelote basque du Haillan », dans laquelle se mêlaient différentes catégories de la population : élus et anciens élus, président(e)s des comités de jumelage, membres des comités de soutien, cadres et anciens cadres de la mairie,…et bien entendu, Parti Socialiste.

         Pour cette dernière catégorie, les voisins avaient été invités, et selon leurs positions leurs attitudes et expressions variaient considérablement. Michel SAINTE MARIE apparaissait serein, avec le sentiment du devoir républicain accompli ; Christine BOST était rayonnante ; Marie RECALDE, députée mais en ballotage pour le cumul semblait ailleurs ; Ludovic FREYGEFOND, représentant départemental du PS et de sa politique nationale, reflétait un abattement certain ; quant à Serge LAMAISON son sourire habituel indiquait qu’il voulait encore croire à un revirement lors du deuxième tour. 

         Toujours fidèle à lui-même, Bernard nous a gratifiés d’un festival de bons mots, avant que Françoise ne lui chipe le micro pour faire part du cadeau de la population (après celui des élus et du personnel dont j’ai parlé plus haut) : un chèque de plus de 3 000 € à valoir chez l’agence Fram du Haillan.

         Une belle fin de mandat, que nous avons écourtée pour cause d’important samedi. Nous en parlerons demain ( ?).

         Quelques photos sous le lien :

https://plus.google.com/photos/112734244000396611033/albums/5996535282854199873?authkey=CMOozuH41L2AvgE

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Vous m'en lirez des Nobel.

30 Mars 2014, 13:01pm

Publié par Bernardoc

         Huit personnes, dont deux Haillanais (Anne-Marie et moi) pour assister à cette séance de lecture vendredi soir. Je ne me fais pas de souci pour la venue de Miguel Angel GONZALEZ, l’espérantiste cubain qui sera parmi nous fin mai ; même s’il n’y avait personne d’autre que les adhérents de France-Cuba et d’Espéranto-Gironde, nous dépasserions largement ce nombre. Reste à trouver une salle pour cette conférence interactive qui se déroulera indifféremment en espagnol ou en espéranto.

         Mais revenons à vendredi soir. Avec le partenaire habituel Lettres du Monde, et la présence d’une comédienne Dominique GAMMAS (si je me souviens bien), excellente lectrice, nous avons pu écouter, sous le fil conducteur du père, trois nouvelles de prix Nobel de littérature. L’intervenant des Lettres du Monde n’a pas manqué de rappeler que le premier prix Nobel de littérature fut attribué à un Français, Sully PRUDHOMME (en 1901), bientôt suivi, en 1904 par Frédéric MISTRAL pour son œuvre en provençal.

         La première nouvelle entendue avait été écrite par Orhan PAMUK, un Turc qui reçut le prix en 2006 ; elle fut suivie par une autre de Rabindranath TAGORE, un Indien qui reçut le prix en 1913. Elles étaient de facture très différente, la première semblant très autobiographique, la seconde plus onirique. Mais le choix était très pertinent pour encourager les auditeurs à découvrir, pour celles (et oui, j’étais le seul auditeur mâle) qui le méconnaissaient, ce genre de littérature.

         Malheureusement, une autre réunion, dont je vous parlerai demain, m’a empêché d’écouter la troisième lecture, une nouvelle d’Isaac BASHEVIS SINGER, Etats-unien qui reçut le prix en 1978.

         Ce n’est pas la première fois que je l’écris, mais les absents ont, une nouvelle fois, eu tort.

         Trois  (mauvaises) photos sous le lien :

https://plus.google.com/photos/112734244000396611033/albums/5996535282854199873?authkey=CMOozuH41L2AvgE

Et ce n’est pas fini…    

Voir les commentaires

Merci l'Europe !

29 Mars 2014, 19:36pm

Publié par Bernardoc

Pour l'avenir de la démocratie, les associations sont nécessaires.

Cela doit se traduire par une autre politique associative au niveau local, national et européen :

 

- la reconnaissance du rôle des associations dans la société. Celles-ci produisent avant tout du développement humain, de la participation à la vie de la cité, du lien social et de l'épanouissement des personnes. La création de richesse économique, bien que réelle, n'est jamais qu'une conséquence de leur activité et ne correspond aucunement à leur finalité ;

- des financements publics stables et garantis aux associations qui traduisent cette reconnaissance, dès le budget 2015 de l'État, avec le maintien des dotations globales aux collectivités et une autre orientation des subventions de l'État ;

- une autre réglementation nationale et européenne qui reconnaisse la diversité associative et favorise la libre initiative des citoyens, dimension indispensable de la démocratie.

 

Mais avec la signature du pacte budgétaire européen, la France est devenue un protectorat de la Commission européenne*. C'est pourquoi le changement incombe également aux instances européennes, qui portent une grande part de responsabilité dans la situation actuelle. Celui-ci doit se traduire après le renouvellement du Parlement européen et de la Commission par une autre construction européenne, dans laquelle les droits fondamentaux seront premiers par rapport au droit de la concurrence.

(Extrait d’un communiqué du CAC – Collectif des Associations Citoyennes)

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Le français sera-t-il la langue la plus parlée en 2050 ?

28 Mars 2014, 11:31am

Publié par Bernardoc

En 1815, au Congrès de Vienne, les Anglais insistent sur un menu détail. Ils proposent que le français ne demeure pas l’unique langue diplomatique. Décision lourde de conséquences aujourd'hui lorsque l’on observe le rayonnement de la langue de Shakespeare. Mais, cela n'est peut-être définitif. Selon une étude réalisée par la banque Natixis, la langue de Molière pourrait retrouver son influence d’antan jusqu’à devenir la langue la plus parlée en 2050.

Selon cette étude, l’expansion du français se fera grâce à la forte implantation dont il bénéficie notamment sur le continent africain, surtout en Afrique subsaharienne. Cette zone géographique qui poursuit son développement économique, est amenée à développer l’usage du français notamment grâce au dynamisme dont elle fait preuve. Ainsi au Ghana par exemple, pays anglophone entouré des pays francophones que sont la Côte d’ivoire, le Burkina Faso et le Togo, la France a fait beaucoup d’efforts pour que notre langue soit enseignée à un haut niveau. Selon les conclusions de Natixis, le français devrait donc être parlé par 750 millions de personnes à l’horizon 2050, ce qui en ferait la langue la plus parlée au monde, devant l’anglais bien-sûr mais aussi le mandarin. Source : planet.fr

Même si cela peut paraître optimiste, n’oublions pas que, parlé par 220 000 000 personnes en 2010, le français reste la langue officielle des Jeux Olympiques. C’est aussi la langue de la batellerie et de l’escrime.

Comment faire pour conforter cette renaissance ? Un enseignement de l’esperanto pourrait conduire les habitants de différents pays à ne pas utiliser l’anglais (et donc faciliter l’écoute par la NSA) pour communiquer entre eux. Avec les qualités propédeutiques de la langue de Zamenhof, on peut penser que les citoyens s’impliqueraient davantage dans l’apprentissage de la langue du partenaire. Et si on commençait par l’Europe, et notamment au travers des villes jumelées ?

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

5 236 000.

27 Mars 2014, 13:40pm

Publié par Bernardoc

         C’est le nombre de chômeurs recensés à la fin du mois dernier, ce qui veut dire que tous ceux qui sont désespérés, en fin de droit ou radiés de Pôle emploi ne sont pas comptabilisés. On attend avec impatience, après la prestation déplorable (mais pouvait-il en être autrement ?) de Harlem DESIR, la prochaine sapinade qui viendra nous démontrer que la voie gouvernementale est la bonne, qu’il faut du temps, qu’il faut attendre que les cadeaux au patronat fassent leur effet (les actionnaires ne sont pas mécontents), que la reprise printanière arrive avec la sève,…Bref, qu’on continue à nous prendre pour des cons, puisque, comme le disait Charles PASQUA, les promesses électorales n’engagent que ceux qui ont bien voulu y croire (mais en aucun cas ceux qui les ont proférées !).

         L’explication de cette augmentation importante est qu’il y a davantage de jeunes qui arrivent sur le marché du travail que de vieux qui partent à la retraite.

         Mais enfin, cessons de marcher sur la tête : si l’on cessait de s’approcher de l’âge de 70 ans pour pouvoir prétendre à une pension plus ou moins complète, mais que l’on retourne à la retraite à 60 ans, comme l’avait instaurée le gouvernement socialiste de Pierre MAUROY sous la présidence de Mitterrand, après 37,5 annuités de cotisations, cela ferait de la place pour ces jeunes dans la galère. Et puisqu’ils seraient au boulot, ils pourraient concourir au financement de nos retraites, et le ratio actifs/retraités cesserait de diminuer puisque le remplacement se ferait 1 pour 1.

         Ne serait-il pas temps que nous revenions à cette maxime de base, pleine de bon sens : « Il vaut mieux payer des retraités que des chômeurs ».  

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

A propos de solidarité.

26 Mars 2014, 00:20am

Publié par Bernardoc

         L’autre soir, j’ai reçu un coup de téléphone du CFSI (Comité Français pour la Solidarité Internationale) qui me remerciait d’un don effectué l’an dernier et qui me suggérait de faire un prélèvement mensuel automatique. Vendredi, rue Ste Catherine, c’est MSF (Médecins Sans Frontières) qui s’est précipité sur moi. Je leur ai répondu à peu près la même chose que j’avais répondue à Solidarité Laïque il y a quatre mois. Voir ci-dessous

à

Solidarité laïque

75642 PARIS Cedex 13

Le Haillan, le 14 novembre 2013,

Mesdames, Messieurs,

         Une fois à la retraite, je vous ai contactés pour vous proposer mes services. J’ai reçu une réponse me disant qu’on me rappellerait dans la deuxième quinzaine d’août 2010…Mais les seuls courriers reçus furent des appels aux dons, me harcelant plusieurs fois dans l’année ; c’est pourquoi je vous retournais les courriers sans les ouvrir.

         Quelle ne fut pas ma surprise, le mois dernier, de recevoir un appel aux dons de la part de la Maif ! Cette nouvelle intrusion est très choquante car vous n’êtes pas sans savoir que nous, les retraités, subissons une attaque frontale telle que même un gouvernement de droite n’avait jamais osé en porter. Si pendant un moment j’avais pu vous envoyer quelques dons, ce n’est plus le cas aujourd’hui : diminution des revenus, augmentation des cotisations mutualistes, stagnation (donc recul) des compléments retraite,…De plus,  je cotise à au moins onze des associations qui vous composent, et je suppose donc qu’une partie de mes cotisations sont consacrées à la solidarité.

         Mais puisque c’est la Maif qui me relance, je vous suggère de demander à tous ses dirigeants de verser 0,1% de leurs indemnités, ce qui vous permettrait d’avoir un bon fond de roulement.

         Avec mes fraternelles salutations laïques,

B.Sarlandie,

Principal honoraire.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Archives électroniques pour débutants.

25 Mars 2014, 17:40pm

Publié par Bernardoc

         Quelques éléments qui peuvent commencer à vous aider pour garder vos archives électroniques.

            « L’archivage électronique est l’ensemble des actions visant à identifier, recueillir, classer et conserver des informations, en vue de consultation ultérieure, sur un support adapté et sécurisé, pour la durée nécessaire à la satisfaction des obligations légales ou des besoins d’information. » En effet, la loi du 13 mars 2000 précise que tout écrit sur support électronique est reconnu comme une preuve au même titre que l’écrit sur support papier. Il peut s’agir de documents bureautiques, dossiers numérisés, courriers électroniques, bases de données, de sons, d’images, de vidéos ou de sites internet.

         Cet archivage électronique est absolument indispensable, car les documents électroniques sont très volatiles et 90% sont susceptibles de disparaître.

- Quelles sont  les caractéristiques du document électronique (soumises à l’obsolescence technologique) ? 

-         L’information elle-même, c’est-à-dire le contenu ;

-         Le support physique (CD, DVD, disquette, serveur, disque dur,…) ;

-         Le format (.doc, .xls, .ppt,…), c’est-à-dire word, excel, powerpoint,….

Tout ceci est très fragile ; de plus la perte de données n’est pas visible et l’accès aux données n’est pas direct, d’où nécessité d’une veille technologique permanente.

- Stratégies de conservation à long terme :

-         Multiplier les supports de conservation pour un même document ;

-         Assurer l’intégrité en mettant en place des techniques qui empêchent l’altération des documents ;

-         Assurer la sécurité des bâtiments de stockage et dupliquer les documents afin qu’ils soient stockés dans deux sites différents et éloignés ;

-         Utiliser un format qui pourra se relire dans le temps ; PDF est, pour le moment le format retenu pour conserver un fichier qui n’a plus à être modifié. MAIS il faudra assurer la pérennité des formats par l’utilisation de formats standards et par la migration vers des formats pérennes.

-         Assurer leur confidentialité (cryptage des documents et habilitation de ceux qui les consultent).

 

- Classement des dossiers et documents électroniques. Elaborer une arborescence avec :

-         Pas plus de 7 niveaux hiérarchiques ;

-         Pas plus de 30 fichiers dans un dossier ;

-         Identifier les versions d’un même document :V1, V2…pour les documents en cours de rédaction ; VD pour la version définitive.

Comme pour les dossiers papiers, toujours identifier et décrire le document (métadonnées).

 

ATTENTION :

L’archivage électronique n’est pas une sauvegarde informatique !

Enfin, dernière précision : une clé USB n’est en aucun cas un lieu d’archivages électronique.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Municipales 2014 : ces villes où les scores promettent d'être serrés.

24 Mars 2014, 01:16am

Publié par Bernardoc

Vendredi 21 Mars 2014 à 14h21

 

         Comme je prends souvent des informations sur planet.fr, je vous propose, en ce lendemain d’élections, les prévisions de ce site d’informations deux jours avant le scrutin.

Paris

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET (UMP) et Anne HIDALGO (PS) s’affrontent à Paris. L’enjeu est de taille pour la candidate de l’opposition qui espère bien reprendre la capitale aux socialistes. Elu en 2001, puis réélu en 2008, Bertrand Delanoë est le premier maire de gauche de la capitale. Selon un dernier sondage BVA pour le Parisien, l’ancienne ministre perdrait le combat contre l’adjointe du maire actuelle.  Au premier tour, Anne Hidalgo l’emporterait avec 37% contre 35% pour NKM.

Marseille (Bouches-du-Rhône)

A Marseille, le candidat socialiste Patrick MENUCCI espère déloger Jean-Claude GAUDIN, le maire UMP de la ville depuis dix-huit ans (1995). Mais la tâche s’annonce quelque peu difficile selon un sondage CSA.

Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais)

Fief du Front National, Hénin-Beaumont ira-t-elle entre les mains du parti d’extrême droite ? C’est certainement ce qui va se passer si l’on en croit le dernier sondage Ipsos-Steria pour France 3 Nord-Pas-de-Calais. Celui-ci conforte en effet l’avantage du candidat frontiste Steeve BRIOIS (52%) face à son adversaire, le maire sortant DVG Eugène BINAISSE (48%).

Strasbourg (Alsace)

A Strasbourg, la tendance est très serrée. Selon le dernier sondage publié mercredi par Ipsos-Steria pour France3, le maire sortant PS Roland RIES et la candidate UMP Fabienne KELLER serait tous les deux crédités de 50% des suffrages.

Forbach (Moselle)

Florian PHILIPPOT, prendra-t-il sa revanche aux élections municipales ? Après avoir perdu les législatives dans la 6e circonscription de Moselle en 2012, le vice-président du FN serait sur le point de remporter les municipales à Forbach. Selon un sondage Ifop pour Europe1 publié le 25 février dernier, le candidat frontiste arriverait en tête du premier tour avec 35% des voix. Il devancerait ainsi le maire sortant PS, Laurent KALINOWSKI (33%).

Reims (Marne)

Un sondage Ipsos-Steria pour France 3 Champagne-Ardenne publié mercredi donne la tendance suivante : avec 46% des intentions de vote, la liste PS l’emporterait au second tour face à la liste UMP-UDI-MoDem (42%) et le Front National représenté par Roger PARIS (12%).

Nancy (Meurthe-et-Moselle)

Nancy pourrait être le théâtre de l’une des rares bascules en faveur de la gauche lors de ces élections municipales. Ancrée au centre-droit depuis 30 ans, la ville pourrait en effet finir entre les mains de la gauche. Les récents sondages donnent la liste PS-PC-PRG-EELV de Mathieu KLEIN gagnante avec 41 % au premier tour contre 40 % à la liste UDI-UMP-Modem de Laurent HENART.

Avignon (Vaucluse)

Avignon fait également partie des quelques communes qui pourraient opérer un virage à gauche. Le dernier sondage Ifop pour Europe 1 et La Provence semble en effet confirmer cette tendance et donne toujours la candidate PS, Cécile HELLE, gagnante avec45% des suffrages au second tour dans le cas d’une triangulaire.

A vous de juger sur la fiabilité de ce site !

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

On l'a échappé belle !

23 Mars 2014, 06:25am

Publié par Bernardoc

         Voici quelques inventions qui auraient pu changer notre vie…si elles avaient été commercialisées :

-      Le vélo amphibie, sorte de gigantesque pédalo avec lequel on aurait eu du mal à rouler sur la route ;

-      Le chapeau-radio (l’ancêtre du Mp3 ?) ;

-      Le piano pour jouer couché (après tout, il y en a bien qui jouent du piano debout !) ;

-      La cigarette pour couple (sur le même principe qu’un écouteur dans chaque oreille, là c’est un tuyau dans chaque bouche) ;

-      Le porte bébé de couple : chacun porte une bretelle et le bébé est au milieu ;

-      Le landau musical (pour adoucir les mœurs de bébé) ;

-      La moto du futur : un gros pneu à l’intérieur duquel se trouve le moteur et le siège du pilote ;

-      Un masque de protection pour le visage (vous vous souvenez de ces peintures où l’on voyait des gens masqués pour affronter la peste ?) ;

-      Des maillots de bain en bois (pour flotter ?) ;

-      Un collier de punition pour enfant (brrr…en Afrique du sud, c’était utilisé du temps de l’apartheid, mais pour les noirs : c’était un pneu auquel on mettait le feu).

Après ce morceau de culture imbécile, il est temps pour vous d’aller voter.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Michel : prénom municipal.

22 Mars 2014, 10:59am

Publié par Bernardoc

Le 1er tour des élections municipales aura lieu demain. Selon une infographie réalisée par le blog Idées libres, Michel et Catherine sont les deux prénoms les plus souvent portés par les 526 989 conseillers municipaux français. Selon l’enquête réalisée par Brice Person qui tient le blog Idées libres, Michel porte l’écharpe du prénom le plus représenté avec 14 136 élus.

Il est possible qu’un Michel brigue un jour un poste ministériel à l’image de Michel Sapin. Le ministre du Travail était conseiller municipal de Nanterre entre 1989 et 1994 et maire d’Argenton-sur-Creuse de 1995 à 2001 et de 2002 à 2004. Il est amusant de noter que l’actuel maire d’Argenton-sur-Creuse s’appelle Michel Quinet.

Dans le trio de tête des prénoms les plus portés, figurent ensuite 10 646 Alain qui comptent parmi eux Alain Juppé, actuel maire de Bordeaux, et 9 903 Philippe. Le ministre de l’Ecologie Philippe Martin était aussi conseiller municipal et adjoint au maire de Valence-sur-Baïse entre 2001 et 2008.

Chez les femmes, Catherine arrive en tête avec 4 389 élues suivie par 4 334 Françoise et 4 295 Isabelle. L’étude confirme de manière originale la sous-représentation des femmes (35% des élus) dans les conseils municipaux.

Pour mener cette étude, Brice Person s’est procuré le fichier des conseillers municipaux auprès du ministère de l’Intérieur. 529 989 élus y étaient répertoriés entre mars 2008 et septembre 2013, alors que la France compte 519 417 conseillers municipaux. La différence entre ces deux chiffres représente les élus qui ont démissionné ou qui sont décédés en cours de mandat.

Combien de Kevin et de Jennifer vont-ils être élus lors de ces élections ? Ce serait le signe d’un véritable renouvellement des générations…en attendant l’arrivée des Léa et des Mateo lors des prochains scrutins…

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>