Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Et pourquoi pas des cimetières ?

31 Juillet 2010, 07:32am

Publié par Bernardoc

          Quand je suis dans un petit village, il n’est pas rare que j’aille faire un tour au cimetière, toujours révélateurs de la vie passée et énormément intéressants d’un point de vue sociologique. A Paris, qui n’est plus un village depuis lurette, nous avons décidé d’aller en visiter deux, complètement différents puisqu’il s’agissait du Panthéon (« Aux grands hommes -+ Marie Curie- la Patrie reconnaissante ») et du cimetière du Montparnasse où nous avons flâné au hasard et découvert quelques tombes remarquables.

 

Paris juillet 2010 071

 

Le Panthéon

 

Paris juillet 2010 073

 

Vive la République !

 

Paris juillet 2010 076

 

Les voûtes

 

Paris juillet 2010 077

 

Moi j'veux une mairie comme ça au Haillan !

 

  Au Montparnasse :

Paris juillet 2010 089

 

Sûrement la tombe la plus originale que j'ai jamais vue

 

Paris juillet 2010 090

 

Le mystère de la tour...

 

Paris juillet 2010 091

 

Gainsbourg, mais il y a longtemps que les tickets de métro ne sont plus poinçonnés.

 

Paris juillet 2010 092

 

César, décompressé


Paris juillet 2010 093

 

 

Hommage au cinéma pour Henri LANGLOIS

 

Paris juillet 2010 094

 

J'aimais bien les inscriptions qui parlaient de rire sur cette tombe

 

Paris juillet 2010 095

 

Graffitti cul nu ?

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

En attendant Cuba...

30 Juillet 2010, 10:21am

Publié par Bernardoc

 

Paris juillet 2010 054

         Nous n’allions pas revenir à Bordeaux pour deux jours, et nous avons donc profité de Paris en attendant qu’Estelle nous rejoigne. Nous étions logés à Ivry, un des restes de la banlieue rouge et dont je trouve que cette « Ecole d’apprentissage » est un des symboles. Je ne sais ce que ce bâtiment abrite aujourd’hui.


Paris juillet 2010 039

        

  Comme Rose bossait, je suis allé me balader au parc floral de Paris, que je ne connaissais pas.


Paris juillet 2010 049

        

  En ressortant j’ai traversé l’imposant château de Vincennes, dans lequel a été replanté, il y a une cinquantaine d’années, un chêne là où le roi Saint Louis était censé rendre la justice.


Paris juillet 2010 065

 

        En soirée, balade aux Tuileries qui sentaient bon l’été, Mamuth au ciné (enfin ! ) puis découverte des restos pas chers, touristiques et inégaux du quartier latin.

Et ce n’est pas fini… 

Voir les commentaires

AG MGEN 2010

29 Juillet 2010, 10:24am

Publié par Bernardoc

 

Paris juillet 2010 009

 

En chemin 


         Paris juillet 2010 010J’y participais pour la troisième fois, toujours à la Cité des Sciences de La Villette. Lorsque Claudine LE GARS, l’ancienne Présidente de la section girondine m’avait invité au bureau de la section, j’avais demandé à participer à une AG, pour au moins connaître l’ambiance, moi qui n’avait jamais participé à un congrès syndical national ou à une autre quelconque assemblée générale. C’est avec plaisir que ma demande fut acceptée. Comme les AG ont lieu en alternance à Paris et en province, et que la plupart des militants n’y vont pas chaque année, si j’avais postulé l’année précédente, je me serai baladé dans différentes villes de France. Mais j’aime bien Paris, j’y ai encore des repères.Paris juillet 2010 021

         Donc puisque j’y étais, je suis intervenu, et pour la première fois à deux reprises, car l’intervention que je souhaitais faire répondait à des sujets traités à deux moments différents.

        Paris juillet 2010 028 Mes deux prises de paroles furent brèves et, je l’espère, précises. Contrairement aux deux camarades qui m’avaient précédé je n’ai pas lu de longs discours, mais posé deux questions : une sur la possibilité de démocratiser les élections en permettant aux candidats de se faire connaître par une courte notice biographique (comme cela existe à la LDH ou à l’Aroeven), et l’autre sur l’âge obligatoire de sortie du militantisme à 65 ans, alors que l’administration va bientôt forcer les actifs à bosser jusqu’à 67 ans pour une pension complète.

         Paris juillet 2010 029La deuxième réflexion, le lendemain (et avec une autre chemise !), je l’ai présentée comme « La complainte d’un vieux solidaire » qui ne comprenait pas les discriminations dans les cotisations, à la fois entre jeunes (abattement de 20%) et vieux (je paie plus, et pas seulement en pourcentage, à la retraite qu’en activité), mais aussi maintenant en fonction de la situation géographique dans l’hexagone (conséquence du scandaleux statut d’Alsace-Moselle). Je ne l’ai pas dit, mais à quand une cotisation majorée pour les Hauts de Seine, département le plus riche du pays ?

         Bien entendu, l’ensemble des résolutions fut voté à l’unanimité presque tout le temps. Je n’ai pas toujours levé mon carton, et je suis parfois sorti pour n’avoir pas à me prononcer, mais « NPPAV-Ne Prend Pas Part Au Vote » ne fait pas partie du protocole.

         Dans deux ans j’arriverai au terme de mes trois mandats, et j’encourage vivement les mutualistes à s’investir dans la gestion de notre mutuelle. C’est une bonne expérience et un acte de solidarité.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Une semaine à Paris

28 Juillet 2010, 18:39pm

Publié par Bernardoc

         Comme les adhérents de la MGEN33 m’avaient demandé de les représenter à l’Assemblée Générale de Paris du 6 au 8 juillet 2010, nous voilà donc partis dès le lundi 5 pour être à l’heure à La Villette le lendemain.

         La MGEN prenant soin de notre santé, nous ne voyageons pas en 2°Classe comme de vulgaires syndicalistes, mais en 1ère, afin d’être frais et dispos pour pouvoir participer aux débats.

         La section départementale prenait les billets en fonction des horaires que nous choisissions, et même ceux des accompagnants (qui bien entendu paient leur billet) afin que les couples ou les équipes ne soient pas séparées. Etant vieux, j’ai une carte « Senior » et Rose est « Grande Voyageuse ». Donc, toutes les réductions de prix sont prises en compte.

         Nous voilà donc partis en fin de matinée, accompagnés par Josiane qui récupérait la voiture, et Rose est toute surprise de se retrouver en 1ère…car sa carte « Fréquence » n’est valable que pour la 2°Classe. Ce n’est pas ça qui allait nous empêcher de casser la croûte, mais voila-t-y pas que la contrôleuse arrive et se met en devoir de faire payer, non seulement le complément, mais en plus une amende à Rose qui fulminait tout en restant polie. Résultat de l’opération : 38 € à débourser.

         Paris juillet 2010 007Allons, ce n’était que le début du voyage et après une bonne douche à l’hôtel, nous partîmes faire un tour dans le quartier, avant de retrouver toute la délégation le soir « Au bœuf couronné », un restaurant aux allures « Belle Epoque » dont nous appréciâmes le menu.Paris juillet 2010 006

Le balcon rouge : oeuvre d'art en hommage au grand orateur qu'était Jean Jaurès.


Et ce n’est pas fini…  

 

Voir les commentaires

Citation

27 Juillet 2010, 17:07pm

Publié par Bernardoc

 Encore une fois, ma chronique tient plus de "Facebook" que du blog. Demain, peut-être...

 "Les coléreux sont toujours des généreux. Ils sont entiers, affectifs, humains et prennent toujours à coeur ce qu'ils font."

François CHEREQUE

in VSD du 12 au 18 mai 2010.

 Pour une fois, la CFDT a raison !

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Un peu de patience...

26 Juillet 2010, 21:14pm

Publié par Bernardoc

  Il était temps qu'on revienne : la boîte aux lettres était pleine...et mauvaise surprise : la voiture n'a pas voulu redémarrer après ses trois semaines de repos. On verra ça demain matin, peut-être avec IMA, sinon directement avec Renault. Et avant de vous parler de notre voyage il faudra que je récupère les photos de Rose et d'Estelle car les miennes (250 environ la première semaine à l'ouest de Cuba) y sont restées bien involontairement avec mon appareil à Cuba. Ce n'était hélas pas pour soutenir la révolution. On nous avait dit que Cuba était très fliqué, mais ça doit être comme partout : les flics ne sont pas au bon endroit au bon moment.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Le blogueur est revenu

25 Juillet 2010, 21:22pm

Publié par Bernardoc

  Post du semajnoj en Kubo, ni estas nun en Parizo, kaj morgaù matene ni trajnos haillanen. Eble, morgaù vespere, nova artikolo aperos en la blogo.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Vacances

4 Juillet 2010, 11:39am

Publié par Bernardoc

  Ca y est, les valises sont prêtes, et après avoir représenté les adhérents girondins de la Mgen à Paris (puisque je fais partie de la délégation qui a été élue à l'unanimité lors de la dernière assemblée départementale de notre mutuelle), nous serons les trois Girondins présents au congrès universel espérantiste de Cuba, avec deux amis de Montendre.

  Je pense que j'aurai des choses à présenter au retour.

  En attendant, bel été à tous et à très bientôt.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Un an de retraite...

3 Juillet 2010, 09:07am

Publié par Bernardoc

         Pas vraiment, puisqu’il faudra attendre le deux septembre, mais disons une année scolaire de repos. Un bilan ?

         Déjà, c’est la fin des logements de fonction que j’ai tenu à occuper tant en tant qu’adjoint (et encore une fois merci à Camille qui a fait ce qu’il fallait pour que mes droits soient respectés) qu’en tant que Principal. Donc il a fallu trouver une maison sur Le Haillan, ce qui n’était possible qu’après avoir vendu notre maison de Mérignac. Depuis notre emménagement le 18 novembre dernier, Rose (qui est encore au boulot jusqu’à Toussaint) ne cesse de s’émerveiller de notre acquisition. J’espère que ce sera toujours le cas lorsque nous y serons à temps plein tous les deux. Temps plein ? J’avais entendu dire que les retraités manquaient de temps, et c’est bien ce qui m’est arrivé. Comme les gens savent que j’ai la tripe militante, j’ai été pas mal sollicité, et tant que je suis valide, j’ai accepté plusieurs investissements nouveaux. Mais j’ai quand même trouvé le moyen de faire un voyage en Angleterre avec l’Amopa, qui fut fort agréable.

         Puis, dès mon retour, de nombreux allers et retours à Las Brunhas pour rendre visite à Maman qui passait ses derniers jours en alternant l’hôpital de St Yrieix et la maison de repos d’Excideuil. Elle s’inquiétait de partir en maison de retraite, la mort en a décidé autrement le jour de la fête des mères.

Et surtout, cet été, nous allons enfin pouvoir participer à notre premier congrès universel d’esperanto, ce qui nous était interdit car le collège fermait trop tard en juillet…Et ce qui ne gâche rien, c’est qu’il se déroule à Cuba, pays que nous ne connaissons pas et dont nous ne parlons pas la langue. Vous en aurez sûrement un compte-rendu à notre retour ou à la fin de l’été.

Et ce n’est pas fini…    

Voir les commentaires

Une grande dame vient de nous quitter

2 Juillet 2010, 17:57pm

Publié par Bernardoc

         Nous étions nombreux à accompagner Madame JOSEPHINE dans son dernier voyage. La maladie l’aura emportée à 84 ans, mais tous les témoignages entendus indiquent qu’elle est partie sereine et en paix.

         Elle était administratrice de l’AD-PEP 33, et beaucoup d’entre nous ont découvert aujourd’hui son engagement au sein de l’église catholique, qui était au moins aussi fort que son engagement laïque. Car il n’y avait pas que les Pupilles qui assistaient aux obsèques, il y avait également un fort contingent des DDEN ainsi que la présence de la Ligue de l’enseignement.

         On nous a parlé de la « Cheftaine Hélène », souvenir de ses années scoutes, de son action au sein des équipes enseignantes (catholiques), mais le plus bel hommage lui a été rendu par deux de ses petits-enfants, dans un message d’amour d’autant plus émouvant qu’ils ont révélé ne pas avoir la foi que leur grand-mère aurait bien voulu les voir épouser.

         Mais pour Rose et moi, le souvenir le plus vivace que nous garderons de Madame JOSEPHINE, ce sera le congrès de l’AMOPA au Québec, au cours duquel nous avons pu partager de grands moments de chaleur humaine. Elle ne manquait d’ailleurs pas de me demander à chaque conseil d’administration des nouvelles de ma « charmante épouse ».

Et ce n’est pas fini… 

Voir les commentaires

1 2 > >>