Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

A bientôt.

23 Mars 2011, 00:35am

Publié par Bernardoc

    Silence sur le blog, probablement pendant quelques semaines, mais de belles images à la reprise.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Expo à la Bourse du Travail.

22 Mars 2011, 15:06pm

Publié par Bernardoc

  Quelle surprise ce matin, en allant au bureau de l'IHS33, à la Bourse du Travail ! Le hall était occupé par des oeuvres de l'école des Beaux arts. Je trouve que c'est quelque chose qui devrait se renouveler en permanence, et que la mairie de Bordeaux devrait en profiter pour rénover notre magnifique théâtre inoccupé depuis plus de trente ans. La culture à la rencontre de la classe ouvrière, dans les lieux qui lui sont consacrés, c'est un bon complément aux musées qui restent indispensables malgré tout.

 Voici, ci-dessous, quelques vues prises ce matin.

Bourse du travail22311 003

 

Bourse du travail22311 005

 

Bourse du travail22311 006

 

Bourse du travail22311 007

 

  Et même un mur revisité dans le hall de l'ascenseur au deuxième étage.

Bourse du travail22311 002

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

56%.

21 Mars 2011, 17:46pm

Publié par Bernardoc

On a perdu ! On a perdu !

         C’est hélas l’amer constat qu’on est obligé de faire après ce premier tour des cantonales. Quand le suffrage universel, qui est quand même un des piliers fondamentaux de nos démocraties occidentales, est délaissé à ce point par la population, toutes les craintes sont permises pour l’avenir de nos sociétés. Surtout que tout le monde n’est pas allé à la pêche…et comme disait l’ancien président du FN, ceux qui se sont déplacés ont préféré voter pour l’original plutôt que pour la copie. Il faut dire que depuis des semaines, pour ne pas dire des mois, le boulevard était tracé par ceux qui nous gouvernent ( ?) depuis bientôt quatre ans.

Et l’abject a été à son comble hier soir et ce matin dans les média quand la droite, que d’aucuns appelaient « républicaine », affichait son alliance objective avec la droite extrême, en refusant d’appeler à un vote clair. En 2002, j’étais allé voter à contre cœur pour le deuxième tour, croyant ce que disaient les partis de gauche qui espéraient qu’en votant massivement Chirac, ce dernier prendrait en compte les aspirations républicaines de 80% de la nation. On a vu ce que ça a donné, et on ne m’y reprendra plus.

Mais que représentent des élections démocratiques face à la guerre en Lybie et aux catastrophes naturelles et nucléaires au Japon ? Les voix de leur maître auront tout fait pour bien orchestrer le silence autour de la débandade de la droite.

Une consolation, cependant : le Front de Gauche apparaissait ès qualité et non pas sous ses différentes composantes, et pour la première fois le FdG a réussi à afficher un score à deux chiffres, et ça, c’est incontestable et me remplit d’espoir malgré tout.

Et ce n’est pas fini…

                         

Voir les commentaires

Quarante ans en arrière.

20 Mars 2011, 15:28pm

Publié par Bernardoc

         C’était les premières élections après le congrès refondateur du PS en 1969 à Epinay, et je me souviens avoir entendu le Président de l’époque, Georges POMPIDOU (initiateur de Beaubourg) dire son agacement lorsque, dans les résultats électoraux, le journaliste avait l’honnêteté d’annoncer : « PS ». Et le Président de s’offusquer : « Jusqu’à présent on parlait de SFIO, de Soc, de radicaux ; mais « PS », qui connaît « PS » ? On tente de tromper les Français en utilisant ce sigle ». Je ne garantis pas les termes, mais c’est ce dont je me souviens.

         Et qu’apprend-on lors de ces élections cantonales, bien peu médiatisées il faut le dire ? Que le Front de Gauche n’existerait pas !

C’est pourtant la troisième élection d’ampleur nationale à laquelle il participe : les européennes d’abord, pour une première implantation, les régionales ensuite, avec le succès que l’on sait, notamment en Limousin. Et voici que maintenant, pour la troisième élection nationale différente, le Front de Gauche est déclaré « inconnu au bataillon » des candidats ! Mais de qui se moque-t-on ? Il s’agit d’une grossière manœuvre, pour ne pas dire magouille, destinée à minorer ses résultats. En effet, le ministère de l’intérieur et des cultes a l’intention de comptabiliser séparément les résultats du PCF, du PG, voire des « divers ou extrême gauche ». Or, dans la pratique du Front de Gauche, les têtes de liste font alterner PCF, PG, GU,… Ce qui veut dire qu’aucune des composantes du Front de Gauche ne présente de candidats dans l’ensemble des cantons. Vous imaginez donc le résultat en pourcentage, qui aura du mal à atteindre un score à deux chiffres dans ces conditions.

         En tripatouillant les chiffres de la sorte, le ministre ne se grandit pas, bien au contraire.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Pourquoi nous étions dans la rue le 19 mars ?

19 Mars 2011, 22:55pm

Publié par Bernardoc

 Manifecole19311 012 Budget 2011 pour l’Ecole : Encore 16 000 adultes en moins dans les établissements !

Pourtant…

Un pays qui croit en l’avenir est un pays qui investit dans l’éducation !

Manifecole19311 025

Tout est bon pour faire des économies … sur le dos des élèves. Le gouvernement prépare maintenant :

- des classes plus chargées : 2 ou 3 élèves en plus ne feront pas de mal !

- la fermeture des petits établissements de proximité : les voyages forment la jeunesse !

- la prise en charge par les familles de l’aide aux élèves les plus en difficulté par le biais d’officines privées : c’est le chacun pour soi en fonction de ses moyens !

- la fin de la scolarisation des moins de 3 ans : soit plus de 100 000 enfants qui n’auront plus droit à l’école maternelle

- la réduction du nombre d’assistants d’éducation

- la réduction des crédits pédagogiques

Manifecole19311 010

En Aquitaine, ce sont 161 postes supprimés pour 3 550 élèves de plus !

 

Manifecole19311 013Et comme si ce n’était pas suffisant, le gouvernement s’attaque aux fondements avec:

- la fin de la formation professionnelle des enseignants et des CPE

- le remplacement des enseignants et des CPE par des personnels précaires non formés ou mal formés

Le gouvernement dit vouloir « mettre le paquet » sur l’école primaire, mais pour lui, le paquet, c’est supprimer presque 9 000 classes !

Dans ces conditions, comment prendre en charge les élèves en grande difficulté à la sortie de l’école primaire ?

Comment éviter que 150.000 jeunes sortent du système éducatif sans qualification ?

Comment accueillir les 50 000 élèves supplémentaires en 6ème avec autant de postes en moins ?

Comment faire fonctionner notre école, notre collège, notre lycée ?

Comment traiter la grande difficulté scolaire ?

Supprimer des postes, c’est remettre en cause la qualité de l’éducation et la réussite de tous les élèves.

Et c’est la neuvième année consécutive que l’on subit ce régime !

Pendant ce temps-là, les autres pays européens font le choix d’investir dans l’Education comme moyen de sortir de la crise. Depuis de trop nombreuses années, la part de ses richesses que la France consacre à l’éducation ne cesse de baisser.

Manifecole19311 030

Défendons ensemble le service public d’éducation pour la réussite de tous les élèves et exigeons un autre budget pour l’école.

 Manifecole19311 032

Le collectif « Un pays, une école, notre avenir » appelle à une grande mobilisation citoyenne le samedi 19 mars à 13H30, devant le Rectorat à Bordeaux.

_ Parce que nous refusons des classes surchargées

_ Parce que nous refusons des enseignants non formés

_ Parce que nous refusons des absences non remplacées

_ Parce que nous refusons un pays qui anéantit son école

Manifecole19311 042

Parce que nous voulons l’éducation que nos enfants méritent

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Education et démocratie.

18 Mars 2011, 15:16pm

Publié par Bernardoc

C’est le titre de la conférence régionale organisée par le conseil du même nom les 17 et 18 mars 2011.

Conseil régional 178311 001

Sous la présidence d’Anne-Marie COCULA, du beau monde se pressait pour nous éclairer tour à tour sur le renouvellement des élites (Agnès Van Zanten) ; puis, après le buffet, le décrochage scolaire (Joël ZAFFRAN), les inégalités géographiques (Caro & ROUAULT), les TIC (André TRICOT) et enfin la contribution du CESER sur les ruptures dans les parcours de formation et d’insertion. Voici un jeudi bien rempli !

Conseil régional 178311 004

Devant un public varié : enseignants, personnels d’éducation, sociaux et de santé, personnels de direction actifs ou retraités, militants pédagogiques, syndicalistes, militants associatifs,…partiellement renouvelé sur les deux jours, un remarquable journaliste dessinateur agrémentait l’écran de ses caricatures.

Conseil régional 178311 002

Le vendredi matin, Vincent MERLE (entre autres ancien directeur de cabinet de Nicole PERRY), nous entretint du projet démocratique aux difficultés d’assurer l’entrée dans la vie active. Enfin François DUBET apportait la dernière touche en développant « Les conditions de l’efficacité de la justice scolaire ». Après avoir pointé que la France, peu inégalitaire socialement était très inégalitaire scolairement, ce qui débouche sur un climat scolaire détestable. Une des solutions que F.DUBET préconise est de faire basculer les moyens du lycée et de l’enseignement supérieur vers la maternelle, le primaire et le collège avec ce qui paraît une évidence aux convaincus qui constituaient la majorité de l’assistance : « Une bonne école est une école qui arme les plus faibles ». Du bon DUBET, fidèle à lui-même.

Conseil régional 178311 013

En revanche, la conclusion d’Alain ROUSSET m’a fait l’effet d’une bombe, sans doute par ce que je ne suis plus cela d’assez près, mais dès l’an prochain il va proposer que les régions qui le souhaitent puissent prendre en charge totalement les LP et les lycées agricoles, y compris le recrutement des enseignants ! La suppression des sous-préfectures qu’il réclama en suivant pouvait passer comme une broutille à côté !

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Allo ? C'est la MGEN !

17 Mars 2011, 22:16pm

Publié par Bernardoc

         C’est, en personnalisant davantage, ce que peuvent entendre les nouveaux adhérents (depuis 2009) de la section girondine. En effet, dans le but de connaître un peu mieux nos adhérents, les membres du bureau consacrent, depuis la semaine dernière, quelques heures afin de les contacter. Prévenus par courriel ou par courrier, notre appel, même s’ils avaient oublié son annonce, ne les surprenait pas trop. Il avait plusieurs objets. D’abord rappeler notre invitation le lundi 4 avril à une projection/dîner/débat au cinéma Jean Eustache à Pessac et solliciter leur présence. Ensuite, les interroger sur la différence qu’ils faisaient entre mutuelle et assurance. Puis leur présenter rapidement quelques prestations. Enfin les interroger sur leurs rapports avec la section depuis leur adhésion.

         Après trois sessions téléphoniques, je dois dire que la réponse à la dernière question est largement positive, voire enthousiaste. Je n’ai eu qu’un contact négatif avec quelqu’une qui n’avait rien à cirer de sa mutuelle et qui ne voulait surtout pas dialoguer avec le militant que je suis.  Concernant les prestations, j’ai pointé le fait que l’action de la MGEN était bien plus large que la seule couverture santé, par exemple en signalant la caution solidaire ; j’encourageais également les adhérents à consulter le bulletin bisannuel de la section, qui fait une large part à nos prestations. La différence entre mutuelle et assurance était plus trouble ; sans vouloir pontifier j’indiquais le but non lucratif et la solidarité intergénérationnelle de la mutuelle et j’en profitai pour les inviter à nouveau le 4 avril.

         C’est la première fois que nous tentons cette expérience, et je suis sûr que parmi les contacts que j’ai eus se trouvaient certains futurs militant(e)s, voire élu(e)s du comité de section. Une expérience à renouveler, donc ?

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Sauvons nos associations !

16 Mars 2011, 22:25pm

Publié par Bernardoc

Défense assos 16311 005

  Défense assos 16311 001      C’est le titre du Manifeste de résistance des associations girondines qui était présenté ce matin à 11h30 place du Palais à Bordeaux. La plupart des associations qui composent la CPAD33 (Conférence Permanente des Associations à caractère Départemental de la Gironde)Boulevard des Potes, Défense des Exclus par la Formation et Défense assos 16311 010l’Information, AD-PEP33, Domicile Santé, Francas, France Libertés Gironde, APAJH, Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles, Comité Départemental des Maisons des Jeunes et de la Culture, CDOS, CDAFaL, Comités Locaux pour le Logement Autonome des Jeunes, Fédération Départementale  des Foyers Ruraux, FCPÉ, Fédération Léo Lagrange, Féminicité, JPA, Ligue de l’Enseignement / FŒL, LDH, OCCÉ, Solidarité Laïque, Travaux Publics – Compagnie Frédéric Maragnani, Union départementale des Délégués de l’Éducation Nationale, SM, Amicale des anciens guérilleros espagnols en France FFI, Animafac, Association Indépendante de la Mutuelle Défense assos 16311 011Assurance Education Solidarité, Migrations Culturelles aquitaine afriques, Ni Putes Ni Soumises, AROEVEN, CEMEA, Compagnie Acteurs du Monde, Compagnie Tiberghien, Drop de Béton, EEdF, Emmaüs Communauté de Bordeaux, Emmaüs 33 Urgence Sociale, Emmaüs Développement, Emmaüs l’Hermitage, Emplois Loisirs Gironde, Fédération des radios associatives, Le Gai saVoir !!! théâtre, Médias-Cité, Musiques de Nuit Diffusion, SOS Racisme, SOS Victimes de la Route, Surf Insertion, Théâtre Nougatine, TNT, Mémorial pour les Républicains Espagnols, Cercle des Poètes, Cercle Condorcet de Bordeaux, Comité Girondin Loisirs Culture étaient

Défense assos 16311 013représentées, ainsi que de nombreux élus de gauche (même si on a pu apercevoir Duchêne, l’ancien anar, vert waechterien avant de devenir l’adjoint du ministre des affaires étrangères), conseillers généraux surtout, mais aussi conseillers régionaux.

Défense assos 16311 017

         Tous nous étions là pour affirmer que « Les associations [sont] un enjeu démocratique, un enjeu républicain ! » et que « Les associations nous concernent tous ! ». « Et pourtant, les associations sont menacées ! ».

Défense assos 16311 012

         Un rassemblement pas très nombreux, mais très animé et fortement militant.

Défense assos 16311 002

Et ce n’est pas fini…

 

Voir les commentaires

Groupes de parole à l'Espace Socio Culturel du Haillan.

15 Mars 2011, 21:00pm

Publié par Bernardoc

         A peu près deux fois par trimestre, animés par Céline Van den Busch, la psychologue attachée à l’ESC, ont lieu des groupes de paroles ayant trait à la vie familiale, notamment aux relations parents-enfants, mais pas que.

         Afin de toucher un maximum de personnes, ces groupes se déroulent le mardi à deux moments différents : le matin de 10 heures à 11h30 (ce qui permet aux jeunes parents d’aller chercher leurs enfants à l’école), ou bien le soir du même jour de 20h30 à 22 heures (ce qui permet aux gens qui travaillent d’y participer). Je n’ai pu participer qu’à deux cette année et j’y suis toujours allé le matin ; je ne pourrai donc pas faire de comparaison entre les deux publics.

         La première fois, il s’agissait de la thématique de l’autorité. Nous étions environ une demi-douzaine autour de Céline…et j’étais le seul homme…et le seul vieux ! Ce qui était sympa c’était que les jeunes mamans pouvaient venir avec leurs nourrissons puisque, comme dans tout centre social (du moins ceux que je connais), les jeunes enfants avaient leur « espace découverte » rempli de jeux adaptés à leur âge.

         Il y a eu depuis une thématique sur les familles recomposées, une autre sur : « Fille/garçon, homme/femme, sommes-nous si différents ? » et  enfin, aujourd’hui : « Comment éviter à nos enfants et notre entourage les petites vexations quotidiennes ? », ce que parfois on appelle « les douces violences ». Ce matin, nous étions quatorze autour de Céline, dont trois hommes. L’ambiance est excellente, la convivialité présente avec le traditionnel thé ou café, et je n’ai ressenti aucune inhibition chez les participants, quasiment tout le monde ayant pris la parole au moins une fois. L’animatrice a vite fait évoluer la thématique en pointant que « les petites vexations quotidiennes» n’étaient pas uniquement le fait de parents envers leurs enfants, mais pouvaient se produire également à l’école et dans le couple. Je n’ai pas rencontré dans ce groupe les mêmes femmes que la première fois, ce qui constitue une richesse supplémentaire dans les échanges.

         C’est décidément bien d’être à la retraite ! J’ai quand même proposé le titre d’un livre coédité par ATD-Quart Monde qui me paraissait pouvoir éclairer la thématique : Le Principal nous aime pas.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

La voie du bédouin.

14 Mars 2011, 15:18pm

Publié par Bernardoc

         Ben Ali : dégagé le 14 janvier 2011 avec 5 milliards.

         Moubarak : dégagé un peu plus tard avec 50 milliards.

         Khadafi : maintenu avec 10 000 ( ?) morts…et quelle fortune ?

         Quid du Yémen ? de Bahreïn ? de l’Arabie ? de la Syrie ? de la Chine ? du Burkina Faso ?...

         L’exemple vient de leur être donné, après que la voie ait déjà été indiquée par la Côte d’Ivoire. En cas de soulèvement populaire, même si des élections existent, seules les armes ont force de loi. Et pourtant  nous sommes au XXI° siècle. Le siècle des Lumières débutait il y a 300 ans. L’abolition des privilèges fut déclarée le 4 août 1789, trois semaines après la prise de la Bbastille. Quel progrès !

         Ayant soutenu Ben Ali et Moubarak jusqu’au bout, la diplomatie française vient à nouveau de faire montre d’une remarquable clairvoyance en décidant l’ouverture d’un consulat (ou d’une ambassade ?) à Benghazi. Quand on se souvient de l’accueil triomphal du cirque (c’est bien ainsi qu’on nomme ceux qui donnent spectacle sous tente, non ?) khadafien à Paris fin 2007, il est permis de se demander si l’honnêteté habite parfois nos dirigeants. Que va-t-il arriver à nos diplomates une fois que Benghazi aura rejoint, comme cela semble évident, le giron khadafien ? Faudra-t-il une opération militaire dont la France a le secret depuis le Rainbow warrior pour aller les exfiltrer ?

         Enfin, on a au moins la preuve que les armes « made in France » sont efficaces lorsqu’il faut tirer sur le peuple !

         Le Japon est à la une en ce moment, mais si cela se calme un jour, c’est-à-dire s’il n’y a pas THE big catastrophe, alors, préparons-nous à découvrir d’autres massacres perpétrés contre les peuples.

Et ce n’est pas fini…

        

        

Voir les commentaires

1 2 3 > >>