Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Poursuite de la RGPP.

31 Mai 2012, 14:21pm

Publié par Bernardoc

         Cette Révision Générale des Politiques Publiques était annoncée, et donc ne surprendra personne. Afin d’obéir aux diktats de l’Union Européenne, le Président, encore candidat, s’était engagé à annuler le déficit d’ici la fin du quinquennat. Cela devait se traduire par la stagnation du nombre de fonctionnaires, ces suceurs de la richesse nationale et qui tous acquittent leurs impôts puisqu’il leur est impossible de frauder ; donc, finalement, on pourrait dire qu’ils s’autofinancent !

         Mais d’autre part, le gouvernement s’était engagé à recréer 60 000 postes dans l’Education nationale (12 000 par an, et déjà 1 000 dès septembre 2012). Il va donc falloir déshabiller Pierre pour habiller Paul, ou plutôt Vincent. On est bien loin de la proposition du candidat du Front de Gauche de titulariser dès son élection les 850 000 précaires de la fonction publique.

  Donc, le pari est pris que, si l’on arrive à transformer l’école en y mettant les moyens nécessaires et indispensables, on pourra prendre les moyens dans d’autres ministères qui étaient censés apporter les réparations nécessaires à ce qui avait débouché sur un échec éducatif. Ainsi, on peut vraisemblablement s’attendre à une forte diminution aux affaires sociales dans un premier temps (il y aura moins de « problèmes », au ministère de la jeunesse et des sports (l’école aura retrouvé sa véritable mission éducative globale, au ministère de la justice (Ouvrez une école, vous fermerez une prison disait en substance l’immense Victor HUGO) ensuite, et il y aura vraisemblablement d’autres saignées.

Plus que jamais, afin de construire une alternative de résistance qui ne soit pas une simple alternance, il est important d’envoyer un grand nombre de députés du Front de Gauche dans la nouvelle assemblée. Et pour notre circonscription, la 6ème de Gironde, ce choix a un nom : il est incarné par Joël SAINTIER (suppléant Philippe LOZANO).

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Souvenirs, souvenirs...

30 Mai 2012, 14:32pm

Publié par Bernardoc

         Bientôt six ans que j’ai quitté Mérignac, et j’ai donc été agréablement surpris et fort heureux de recevoir, à titre personnel et non en tant qu’élu du Haillan, une invitation à l’une des soirées de la Semaine interculturelle 2012. J’ai été ravi de voir le souvenir positif que j’avais laissé après mon passage de six ans dans cette ville, et combien les gens étaient contents de voir que je ne les avais pas oubliés.

         Et c’était tout à fait réciproque. Ainsi Jean-Claude LACASSAGNE, Président de l’association mérignacaise mais nationalement reconnue Drop de béton, a tenu à me dire combien il avait apprécié l’ouverture dont j’avais fait preuve lorsqu’ils avaient souhaité faire une intervention au collège Paul Langevin. De même un collègue de l’éducation nationale remarquait qu’il manquait le volontaire pour poser la première question pertinente lors du grand rassemblement annuel des principaux et gestionnaires au conseil général : déjà, à l’époque, le vice-président proposait de commencer directement par la deuxième !

         Et cette ancienne élève de Segpa, venant me saluer en m’annonçant avec fierté qu’elle avait eu son CFG (Certificat de Formation Générale) et tenant à ce que sa mère me salue : quelle récompense pour mon engagement passé ! Il en fut de même pour Catherine MICHON, prof de musique arrivée en même temps que moi à Langevin et qui était contente de rencontrer ses « deux amis gauchos », le second étant Michel RAYNAL, un ancien élu à la culture, mais toujours actif dans le milieu associatif.

         Nous avons assisté à un court métrage réalisé en partenariat avec le centre social de Beaudésert (où Bernard, le président, souhaitait que je m’investisse, ce que j’ai décliné), intitulé « de la Soule au Rugby », fort bien fait et très humoristique. Ce fut aussi l’occasion pour moi de découvrir l’auditorium que je ne connaissais pas.

         Ensuite, nous avons pu nous régaler d’un somptueux buffet réalisé par trois structures : les deux précitées et la MJC CLAC, au son d’une partie des élèves du conservatoire de Mérignac.

         J’ai demandé à Suzy MALZIEU, la Présidente de « Jumelages et partenariats internationaux de me présenter à mon homologue élue de Mérignac avec qui nous avons pu échanger quelques instants.  

         Cette semaine interculturelle, qui n’en est pas à sa première édition, pourrait servir de modèle à ce qui avait été évoqué lors de l’atelier international, aux états généraux de la vie associative en novembre 2010. Laissons les choses mûrir, et qui sait ?...

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

L'abjection.

29 Mai 2012, 17:03pm

Publié par Bernardoc

         Comment qualifier autrement ce qui se déverse actuellement comme ordure sur la Garde des Sceaux ? Ses crimes ? Ne pas avoir la peau blanche et être élue d’une de nos colonies américaines.

         Cela a commencé par Zemmour qui se voit déjà victimisé en tant qu’homme blanc, et ce matin ce fut une candidate aux législatives qui en a remis une couche, traitant Christiane TAUBIRA d’indépendantiste et de communautariste.

Eh bien dites-donc, heureusement que ces deux-là n’étaient pas nés au moment de la décolonisation et des indépendances africaines, quand on a vu deux ministres de la IV° République s’emparer des rênes du pouvoir de leur pays qui avait fait sécession de l’empire français ; c’était Léopold Sedar SENGHOR au Sénégal et Félix HOUPHOUËT-BOIGNY en Côte d’Ivoire. Et il est bon de penser que la France n’a peut-être pas vocation à maintenir son pouvoir sur les colonies d’outre-mer. Je connais bien la Polynésie, où les candidats se réclamant de la majorité présidentielle (métropolitaine) sont les indépendantistes. Et dans ce POM (Pays d’Outre-Mer) qui a son propre gouvernement et où une des fêtes nationales (fériée donc) est le 5 mars, date de l’arrivée de l’évangile à Tahiti. En bon militant laïque, cela me choque, et s’ils veulent pouvoir continuer ainsi, ils n’ont pas besoin de la République. Mais non, qu’est-ce que vous insinuez, je n’ai pas parlé d’Alsace-Moselle !

  Communautariste la Ministre de la justice ? Effectivement, vu sa couleur, on n’a pas de mal à la repérer et à la stigmatiser. Alors que certains partis –soyons honnêtes, pas les partis de gauche – ont la solution pour éviter le communautarisme : renvoyer tous les Français « typés » vers un pays qui est censé être le leur alors qu’ils n’y ont jamais mis les pieds. Et alors, plus de communautarisme, simplement un développement clochemerlesque qui tournera le dos à l’enrichissement de la diversité.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Vie nouvelle.

28 Mai 2012, 13:16pm

Publié par Bernardoc

         C’est le beau titre du magazine bimestriel de l’Union Confédérale des Retraités CGT. En effet, après toute une vie de dur labeur, comment ne pas voir avec plaisir arriver cette étape qui annonce la possibilité de penser à soi et aux autres et de ne plus subir les pressions patronales, souvent frein à l’épanouissement. Mais une condition nécessaire est la (bonne) santé. Or, sous prétexte que l’on vit plus vieux, on veut nous faire travailler plus longtemps ; eh bien c’est le contraire qui va se produire, car si l’on vit plus longtemps, c’est bien parce qu’on s’était arrêté de travailler plus tôt (Merci François MITTERRAND !).

         Cette revue a un riche contenu qui permet de faire le lien entre le monde du travail - mais vu du côté des retraités -, l’actualité, la vie de tous les jours et les loisirs.

         Ainsi le dernier numéro (juin/juillet 2012) consacre sa partie « actu » aux suites de l’élection de François HOLLANDE. Le dossier nous amène à réfléchir à l’Europe : « mille fois oui, mais autrement » ; il est suivi d’un article sur le Sahara occidental. Plusieurs pages sont consacrées à la vie syndicale des retraités, indispensable pour continuer de lutter contre, par exemple, « le reste à charge, facteur majeur de renoncement aux soins».

         Vient ensuite la partie plus spécifiquement magazine : LSR (Loisirs et Solidarité des Retraités), rubrique historique, présentations de festivals, de livres, analyse d’un tableau de Fernand LEGER, rubriques gastronomique, juridique et pratique (consommation, chiffres repères), sans oublier le courrier des lecteurs, non censuré et qui établit parfois un dialogue entre lecteurs.

         Vraiment une revue complète, qui s’adresse à tous et à chacun dans sa globalité d’être humain.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Le four de CHAMFORT.

27 Mai 2012, 19:05pm

Publié par Bernardoc

         Une centaine de personnes dans une salle qui peut en accueillir presque cinq fois plus, pour écouter un chanteur qui sort un nouvel album dont il vient d’assurer la promotion sur France inter, pratiquement chaque jour pendant une semaine dans une émission différente. Le journaliste qui a écrit l’article dans Sud-Ouest dimanche fait usage de litotes pour mentionner les sentiments du chanteur, mais ne nous y trompons pas, il donne l’impression d’avoir été floué : il s’attendait à mieux. Et pour l’avoir vécu, je sais comme c’est dur de se retrouver devant une salle très loin d’être pleine.

         Pourtant, le festival Le Haillan chanté en est à sa troisième édition, et cette année, en plus, il a reçu le soutien de la CUB dans le cadre des nouvelles compétences. La publicité a été faite localement, mais ce n’est pas le plus important car un Festival doit avoir au moins une dimension, disons cantonale pour être modeste. Mais on en a parlé dans Sud-Ouest, les journaux gratuits, la radio…Alors pourquoi cet échec ?

         Etions-nous en concurrence avec d’autres évènements culturels majeurs autour de nous ? La date était-elle mal choisie ? Le week-end de Pentecôte, surtout avec le beau temps est un appel à l’évasion. Regardons la Fête de l’Europe qui a disparu du Haillan au profit de la Fête du Printemps car les dates se chevauchent.

         Mais il y avait le prix : 20 € c’est une somme que certains foyers ont du mal à débourser pour une sortie familiale. Et ce n’est pas en refusant d’augmenter le SMIC à 1 700 € que cela risque d’être plus facile l’an prochain. Je serai curieux de connaître le nombre de spectateurs payants au concert de SAPHO la veille : peut-être n’y en avait-il guère plus que pour Alain CHAMFORT, les autres étant des invités.

         C’est l’article du journal qui m’a fait réagir car je n’y étais pas non plus pour cause d’envie de mobile-home après toutes ces semaines de pluie.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Le Haillan chanté : inauguration.

26 Mai 2012, 07:10am

Publié par Bernardoc

         Comme tous mes collègues et un certain nombre de militants associatifs, j’avais reçu une invitation pour l’ouverture officielle du festival. Les discours avaient lieu sur les parvis de L’entrepôt, bien entendu sous le soleil qui nous inonde depuis deux jours.

         Après les discours, ce fut le moment de l’apéro concert, au son de la guitare ou du banjo de Freda dont le ton de la voix et les mélodies m’ont enchanté. C’était donc le moment du repas, avec un plateau repas froid fourni pour la modique somme de cinq euros et une variété conséquente de boissons alcoolisées ou non. C’était aussi l’occasion de faire de nombreuses rencontres, non dénuées de surprise.

         Puis ce fut l’heure du concert de SAPHO qui allait nous interpréter Ferré. Le spectacle commença par un solo de guitare par un artiste exceptionnel, dont nous apprendrons plus tard qu’il est gitan et se prénomme Vicente. Sapho avait construit son spectacle en trois partie : dans la première, c’était les poètes mis en musique par Ferré, puis une « espagnolade » et enfin les chansons originales de Ferré, avec parfois son complice Jean-René CAUSSIMON. Entre temps était arrivé un percussionniste prénommé Javier, discret mais extrêmement efficace.

         Enfin, le tour de chant se termina par une reprise de « Avec le temps » en marocain qui a laissé le public sans voix, mais non pas sans applaudissements.

         La salle était aux trois-quarts pleine seulement, et c’est bien dommage et peut-être comme d’autres spectateurs je me suis demandé pourquoi SAPHO chantait encore avec un micro à fil. Peur d’une défaillance de la technique avec les micros HF ?

         Pas de concert demain, mais nous espérons revenir dimanche soir à l’apéro !

         Quelques photos de l’apéro en suivant le lien :

https://picasaweb.google.com/112734244000396611033/20120525Sapho?authuser=0&authkey=Gv1sRgCLfN8aGYzsDrKA&feat=directlink

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Davy KILEMBE en concert.

25 Mai 2012, 00:02am

Publié par Bernardoc

         Comme je l’avais laissé entendre, les élèves de deux classes de 5ème du collège Emile Zola ont produit un spectacle de qualité. On sentait une complicité avec l’artiste qui avait été en résidence au collège puisqu’il a travaillé pas moins de douze heures avec les élèves, et une franche coopération, qui n’est pas pour me surprendre, avec les deux enseignantes : Laure et Laurence. Mais sans doute le message avait-il été mal reçu (ou peut-être y a-t-il eu un grand renouvellement de personnel), car à part la Principale je n’ai pas vu d’autres visages connus. C’est pourtant important, je crois, de voir les élèves, surtout ceux qui sont en difficulté, être en position de réussite et recevoir des applaudissements mérités. Bravo aux deux profs de musique qui continuent avec le même enthousiasme que j’avais connu avant ma retraite.

         Puis les chanteurs sont redevenus spectateurs, laissant la « vedette » seul sur scène, avec ses instruments et les avions ! Etonnant personnage, capable de chanter certains travers politiques avec humour, et de lancer un appel puissant pour mettre en garde les ados contre le jeu du foulard ; je ne serais pas étonné qu’il ait côtoyé d’assez près ce genre de drame, car sa chanson venait vraiment de ses tripes.

         Davy est un véritable passeur, puisque, ayant été stagiaire à Astaffort (chez Cabrel), il transmet à son tour, et avec talent, le mode d’expression qui lui a permis de se révéler.

         Moment très sympa quand, à la fin du concert, il a fait remonter – et dans le plus parfait ordre – les élèves sur scène pour l’accompagner dans sa dernière chanson. Et avec la nuit tombée, cela accentuait encore la chaleur de l’ambiance.

         Un super spectacle, donc, dont vous pourrez voir quelques images en suivant le lien :

https://picasaweb.google.com/112734244000396611033/20120524Kelembe?authuser=0&authkey=Gv1sRgCMKf2fXFiunOQA&feat=directlink

Et ce n’est pas fini… 

Voir les commentaires

Le Haillan chanté.

24 Mai 2012, 14:20pm

Publié par Bernardoc

         C’est la troisième édition, et c’est la première à laquelle nous pourrons participer. En effet, ma mère avait décidé de nous quitter lors de la première édition, et nous étions en croisière (non, non, pas chez Costa !) l’an dernier.

         Donc, puisqu’il fait beau, nous allons commencer ce soir par un concert de Davy KILEMBE (un hispano-zaïrois que je ne connais pas), qui sera précédé par une prestation des élèves du collège, dans le cadre du théâtre de verdure (de béton ?). Je reconnais bien là la volonté d’ouverture des profs de musique de Zola, toujours prêtes à rapprocher leurs élèves au plus près des artistes.

         Ensuite, demain, à l’Entrepôt, que le délégataire nous autorise à utiliser, ce seront les chansons de Ferré interprétées par SAPHO.

         Parmi les autres concerts, samedi il y aura WALLY et Alain CHAMFORT, judicieusement choisi puisqu’on n’entend que lui sur les ondes depuis une semaine ; il sera précédé de Marion ROUXIN (vous avez le droit de ne pas – encore – connaître).

         Enfin, dimanche, deux concerts au théâtre de verdure : BATLIK à 18 heures et une « partie à trois » à 21 heures. Pourvu que le beau temps dure jusque-là !   

         Si vous avez des enfants, vous les avez peut-être accompagnés à « leur » concert mercredi après-midi ? Qu’en ont-ils pensé ?

         Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

MGEN 33, 23 MAI 2012.

23 Mai 2012, 23:12pm

Publié par Bernardoc

     C’était le jour de l’assemblée départementale, et cette année le recteur ne nous a pas jetés de la salle du Galet à Pessac. Cette journée devait se dérouler en trois parties : conférence santé le matin, repas offert par la section au restaurant du lycée Pape Clément ; puis, l’après-midi, présentation des rapports nationaux et départementaux, élection de la délégation pour deux ans aux futures assemblées générales et enfin, débat sur le « livre blanc sur la protection sociale», synthèse des principales propositions de la MGEN concernant les évolutions nécessaires du système de santé et de son financement.

         La conférence santé du matin avait trait au don d’organes et elle fut introduite, après les mots de bienvenue de mon ami Christian LASSALLE, Proviseur-adjoint, par un film qui a bouleversé la vingtaine de personnes présentes. Un regret : c’est que le film ait été tourné dans un lycée privé…mais peut-être l’enseignement public avait-il refusé ? Le débat était animé par une partie de l’équipe bordelaise chargée des prélèvements (la docteure SIMEON et l’infirmière S. DELHAYE) qui ont répondu avec une très grande clarté à toutes les questions qui étaient posées. Quel dommage que si peu de mutualistes soient venus assister à cette conférence.

         Après un repas fort correct (le même que celui des élèves), retour au Galet pour l’AD proprement dite, avec une participation de 54 adhérents cette fois. Nous étions accueillis par des militantes syndicales qui nous distribuaient la lettre ouverte à Thierry BEAUDET, co-signée par Cfdt, Cgc, Cgt et Unsa, portant, entre autres sur les conditions de travail. Des questions fort révélatrices de certains dysfonctionnements à corriger furent posées, mais sans animosité et avec une volonté constructive. Des notes ont été prises et il faut espérer que cela ait un écho dans les mois à venir.

         Je suis intervenu - peut-être pas au bon moment, mais je voyais le temps filer et j’avais une réunion du Front de Gauche au Haillan -,  encore une fois sur des questions de vocabulaire et de stratégie. « Pertinent et impertinent » a dit Michel ROUSSEAU, le représentant du bureau national pour qualifier mon expression.

         Nous sommes partis à 17 heures, juste après le rapport départemental, et donc en retard pour ma réunion haillanaise qui commençait à la même heure.

         Quelques photos en suivant le lien :

https://picasaweb.google.com/112734244000396611033/20120523ADMGEN201202?authuser=0&authkey=Gv1sRgCLGfyo2rs-GotQE&feat=directlink

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Un monde de rêve...ou de cauchemar ?

22 Mai 2012, 15:13pm

Publié par Bernardoc

         Pour le cas où cela vous aurait échappé, quelques nouvelles glanées dans la presse ces dernières semaines.

         Au Japon un économiste, professeur d’université, propose de doubler l’impôt sur le revenu des « beaux gosses » célibataires. Bien entendu ce seront des femmes qui seront chargées d’établir le classement, mais cinq femmes (impair oblige pour un jury), est-ce bien suffisant ?

         Vous vous souvenez des DALTON, la chanson que chantait Joe DASSIN en 1967, et qui se terminait ainsi : « Comme tous les jours leurs têtes augmentaient d'vingt centimes - des centimes américains - Qu'ils étaient vaniteux et avides d'argent, Ils se livrèrent eux-mêmes pour toucher la prime, Car ils étaient encore plus bêtes que méchants » ? Eh bien la même chose est arrivée en Afghanistan, où un taliban a ainsi voulu empocher les 100 $ qui étaient placés sur sa tête. On ne dit pas s’il avait des chaussures avec des talons derrière et des talons devant pour qu’on ne sache pas où il allait.

         Chez les plus de 55 ans, en Floride, le taux de syphilis a augmenté de 71% entre 2005 et 2009 : les hippies vieillissant ne prennent pas plus de précautions maintenant que dans leur jeunesse.

         Réflexions d’un prêtre anglican en Nouvelle-Zélande lors du prêche du vendredi dit « saint » : du temps de Jésus (quelle que puisse être la date – ça c’est moi qui rajoute), les rabbins comme lui étaient rarement célibataires, et donc il était vraisemblablement homo, et son amour le portait plutôt vers Jean que vers Marie-Madeleine.

         Bonne journée.

Et ce n’est pas fini…

 

Voir les commentaires

1 2 3 > >>