Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Ils avancent masqués !

24 Août 2014, 08:57am

Publié par Bernardoc

         Connaissez-vous bien nos politiques ? Voici des noms, des morceaux de noms ou des prénoms qu’ils ont préféré cacher. Certains sont transparents, d’autres un peu moins. C’est la fin des vacances pour ceux qui ont la chance d’avoir du boulot, alors un p’tit quizz :

1.   de Nagy-Bocsa ;

2.   Marie ;

3.   Copélovici ;

4.   Marion-Anne Perrine ;

5.   Galouzeau ;

6.   Ramatoulaye ;

7.   Gor Forseth ;

8.   Ana Maria ;

9.   Allouche ;

10.       Lallouette.


Vous êtes déjà allés regarder en bas, petits coquins, va !

 


Réponses : Lagarde (10) ; Lellouche (9) ; Hidalgo (8) ; Joly (7) ; Yade (6) ; Villepin (5) ; La Pen (4) ; Copé (3) ; Royal (2) ; Sarkozy (1).

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

60%.

23 Août 2014, 16:39pm

Publié par Bernardoc

         C’est le montant de l’augmentation de mon impôt sur le revenu entre cette année et la précédente. Aucune modification de la famille, aucune augmentation de nos pensions puisqu’elles sont gelées et encore pour un bon bout de temps, aucune activité rémunérée. Je m’étonne, et pourtant je suis un grand défenseur de l’impôt sur le revenu, mais il devrait être progressif, également réparti et ne pas comporter de plafond pour les hauts revenus.

         Un ancien Président de la République (officiellement de droite) avait dit : « La fiche de paie, c’est la feuille d’impôt ». J’avais eu l’occasion de lui écrire qu’effectivement, en tant que fonctionnaire, je voulais gagner davantage pour pouvoir payer plus d’impôts. Il n’avait pas dû comprendre car il ne m’avait jamais répondu (heureusement que c’est gratuit pour écrire au PR !).

         Mais là, les impôts augmentent et nos revenus stagnent. C’est la « justice sociale » mise en place par nos dirigeants. C’est le contraire de Robin des Bois ou d’Arsène Lupin, cela ressemblerait plutôt à de l’Al Capone ou du Dillinger. Ce n’est plus de la redistribution, c’est du racket. On prend aux familles modestes pour verser les dividendes aux actionnaires, afin d’obéir aux ordres du Merdef que le premier ministre ira quérir mercredi prochain.

         Et maintenant j’appréhende les futurs impôts locaux, qu’il va bien falloir augmenter pour compenser la baisse de dotation d’état, afin de maintenir les services à la population sur la commune.

         Jusqu’à quand le peuple va-t-il accepter de se laisser plumer ainsi ? Va-t-on se bouger enfin ou attendre la victoire du FN « pour voir » ? Mais alors il sera trop tard.

Et ce n’est pas fini…

  

Voir les commentaires

Utilisez donc les départementales !

22 Août 2014, 09:12am

Publié par Bernardoc

         Cela vous coûtera moins cher que les autoroutes. Voici le prix que vous paierez au kilomètre sur les dix autoroutes les plus chères (sans compter bien sûr le prix de l’essence et les kilomètres en plus).

-       La pire : A65 (Langon – Pau) ; parfaitement inutile, toujours vide, résultat d’un partenariat public-privé, assorti d’un contrat léonin : si le bénéfice n’est pas au rendez-vous pour le constructeur, ce sont nos impôts qui compenseront ; heureusement que les charentais et les Limousins vont arriver à la rescousse ! Tarif : 14,67 centimes au kilomètre ;

-       A19 (Sens – Artenay) : 14,58 c/km ;

-       A43 (Lyon – Modane) : 13,73 c/km ;

-       A86, le “super périph” vous coûtera lui 12,66 c/km;

-       A41 (Genève-Grenoble) n’est pas mal non plus à 12,46 c/km ;

-       A29, pour les nordistes (St Quentin – Beuzeville) : 10,94 c/km ;

-       A40 (Macon – St Gervais) : 10,74 c/km ;

-       A8, région PACA (Condoux – Menton) : 10,22 c/km;

-       A89 (Libourne – Balbigny) : 10,04 c/km ; elle a l’air d’être plus utilisée qu’il y a quelques années ;

-       Et enfin l’A10 (Paris – Bordeaux) revient à 10,02 c/km.

En fait on n’est pas mal servis, nous les Aquitains, et c’est sans compter avec la 2x2 voies Bordeaux – Pays basque, qui était gratuite jusqu’à l’an dernier, ce dont personne ne se plaignait, et qui est payante maintenant. C’est sûrement ce que nos élus régionaux appellent le progrès !

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Me laisserai-je flouer une fois de plus ?

21 Août 2014, 01:28am

Publié par Bernardoc

         En 2002, à l’appel des forces républicaines, j’avais voté Chirac au second tour de la présidentielle ; ça ne lui a fait ni chaud ni froid, et il a mené la politique inspirée par son parti. C’est normal puisqu’il était « usé et fatigué » si l’on en croit le stratège socialiste de l’époque, et donc il n’allait pas bousculer le pays. 

         En 2012, j’ai fait partie des 4 millions de citoyens qui avaient décidé de barrer la route à Sarkozy au second tour. Pari gagné, mais résultat - comment dire pour ne pas heurter les tulipes ? - pour le moins largement en dessous des espérances suscitées. Approbation immédiate et sans changer une virgule du traité européen merkozy, poursuite de la politique anti-retraités, attaques variées contre le monde du travail, annulation de l’engagement pour le droit de vote des étrangers non européens,…non, décidément, ce n’est pas pour cela que j’avais voté.

         En 2017, voici que s’annonce un duel Juppé - La Pen. Que nous diront les sirènes à ce moment-là ? Pour le moment, c’est un peu de la politique fiction. Et bien entendu comme l’a déclaré Aubry, une très proche de Hollande – au moins à l’époque des primaires socialistes puisqu’elle lui avait collé aux basques – il y a encore le temps de réussir le quinquennat. Je ne suis pas sûr d’ailleurs que cette affirmation d’une grande dame du PS soit le meilleur soutien qu’attendait le président.

         Certes Juppé n’est pas Sarkozy ; lui au moins flatte la langue française. J’étais bordelais lorsqu’il a été élu maire et j’ai pu assister au réveil et à la transformation de la ville. Du temps où, premier ministre, il était arrogant et « droit dans ses bottes », son attitude en tant que premier magistrat était tout autre. Et c’est là que le bât blesse : lui président, il ne sera sûrement pas « normal » et on risque d’assister à une accentuation de sa posture de premier ministre.

         Alors ? Je voterai à gauche au premier tour et après…on verra.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Souhaits.

20 Août 2014, 09:16am

Publié par Bernardoc

         Avant-hier j’ai reçu une carte pour mon anniversaire. Aujourd’hui c’est ma fête, et je trouve qu’elle va bien encore :

Passent les années,

Les semaines, les journées,

Tu restes le même

Et c’est ainsi qu’on t’aime.

Toujours aussi charmant,

Aimable, prévenant,

Sympathique, amical,

En bref (presque) idéal !

Fête bien l’évènement,

Profite du moment,

Tes amis pensent à toi,

Du jour tu es le roi !

Je te souhaite à mon tour,

Du bonheur, de l’amour,

Tout ce que tu espères.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Sortir du chômage.

19 Août 2014, 08:52am

Publié par Bernardoc

Comment faire lorsque votre allocation chômage ne vous permet pas de vous déplacer pour vous rendre à un entretien, de vous nourrir une fois que vous y êtes ou de faire garder vos enfants pendant votre absence ?

Des aides existent. Les connaissez-vous ?

Afin de pouvoir en profiter, il existe des conditions : être inscrit à Pôle Emploi en catégorie 1 à 5, et ne pas toucher plus que l'Allocation de retour à l'emploi (ARE) minimale, d'un montant de 28,58 euros par jour. Si vous entrez dans cette catégorie, vous pouvez donc demander à Pôle Emploi de l'aide pour vos frais de déplacement, d'hébergement, ou de repas. 

Pour obtenir une aide aux frais de déplacement, il faut que votre entretien d'embauche, votre reprise d'emploi, votre formation financée par Pôle Emploi ou votre concours de la fonction public se déroule à plus de 60 km aller/retour de chez vous, ou deux heures aller/retour. Il faut également que votre déplacement pour un entretien d'embauche ou une reprise d'emploi vise un CDI, un CDD ou un contrat de travail temporaire d'une durée minimal de 1 mois.

Pour vous déplacer, si vous utilisez votre propre véhicule, vous obtiendrez une aide forfaitaire de 0,20 euro par kilomètre. Pour un voyage en transports en commun, un bon de transport vous sera remis, et vous devrez ensuite le présenter au transporteur en échange d'un billet. Pour obtenir cette aide, présentez à votre Pôle Emploi un courrier ou un courriel avec les coordonnées de la personne qui vous reçoit, son nom, son numéro de téléphone, ainsi que l'offre d'emploi ou la convocation.

Si vous devez vous nourrir ou dormir sur place, sachez que Pôle Emploi peut aussi vous aider, à hauteur de 30 euros par nuit et de 6 euros par jour pour les repas. Au total, ces aides ne peuvent pas dépasser 5 000 euros par an. Renseignez-vous auprès de votre Pôle Emploi.

Enfin, vous pouvez aussi bénéficier d'une aide pour la garde de votre enfant afin de vous accompagner au mieux vers un retour à l'emploi. Pôle Emploi paye ainsi une partie des frais de garde dans les structures collectives ou par des nounous. L'aide à la garde d'enfants pour parents isolés (Agepi) dépend du nombre d'enfants que vous avez, ainsi que de la durée de l'activité que vous retrouvez (plus ou moins de 15 heures par semaine).

Votre enfant doit avoir moins de 10 ans et vous devez en avoir la garde, ainsi que la charge lorsque vous allez reprendre un emploi en CDI, en CDD ou en travail temporaire de 3 moins minimum. S'il s'agit d'une formation, elle doit être au minimum de 40 heures. Planet.fr

  De plus, si vous êtes en Aquitaine, le revenu social de formation (RSF) a été Institué en 2009 par le Conseil régional d'Aquitaine. Il permet aux jeunes demandeurs d'emploi de moins de 26 ans non indemnisés par l'assurance chômage de percevoir une rémunération lorsqu'ils participent à une action de formation agréée par le Conseil régional d'Aquitaine.
Cette rémunération (de 300 à 600 euros par mois) varie en fonction du niveau professionnel du jeune stagiaire.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Hommage.

18 Août 2014, 09:14am

Publié par Bernardoc

Amour amitié  (Pierre Vassiliu)

Mais elle a eu un seul amant
Et ne se souvient plus du tout
Du goût du baiser dans le cou
Elle me demande de l´embrasser
Je n´sais plus si c´est déplacé
Et je suis bien embarrassé
Même juste comme ça un baiser

{Refrain:}
Amour amitié
Je ne sais pas si par dépit ou par pitié
Je franchirai cet océan
Qui va de l´ami à l´amant

Elle pose la main sur ma joue
Et ma pudeur en prend un coup
C´est fou elle pense surtout
Que parfois on ferme les yeux
J´y vois de petits vaisseaux bleus
Qui houlent et naviguent sans cesse
Gonflés d´amour et de tendresse

{Refrain}

Il fait très chaud depuis une heure
Mais elle a gardé son manteau
De peur que je lui voie la peau
Ce qu´elle demande est redoutable
Car parfois la bouche est capable
De faire frissonner et bien plus
Cela elle ne s´en souvient plus

Mais elle a eu un seul amant
Et ne se souvient pas encore
Du corps qui se plie et se tord
Si elle a oublié les gestes
De cet amour raté du reste
Elle se souvient par ailleurs
Du coup de couteau dans le cœur

{Refrain et coda}

Qui va de l´ami à l´amant

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

La République serait-elle trop chiche ?

17 Août 2014, 09:45am

Publié par Bernardoc

         C’est ce qu’on pourrait se demander quand on voit que certains de nos élus éprouvent la nécessité d’avoir un job dans le privé pour arrondir leurs fins de mois.

         Ainsi, le sénateur du Tarn-et-Garonne Jean-Michel BAYLET (PRG) perçoit 680.880 euros en tant que président du groupe de presse Dépêche du Midi, du journal Midi Olympique, de La Nouvelle république des Pyrénées et que dirigeant de la SAS Occitane de communication. S’il arrive à obtenir la légalisation du cannabis (ce qui n’est pas, à mon avis, une connerie), il trouvera bien le moyen de s’impliquer dans cette filière légale.

         Le député UMP de l'Indre-et-Loire Philippe BRIAND a touché quelque 462.842 euros par le biais de son réseau d’administration de biens Citya immobilier.

Dans le Var, Jean-Sébastien VIALATTE (UMP), n'est pas en reste, avec 266.773 euros gagnés grâce à son laboratoire d'analyses médicales.

L’avocat qu’on ne présente plus,Jean-François COPE,  député de Seine-et-Marne et maire UMP de Meaux se contente lui de 231.808 €. 

L’inénarrable Frédéric LEFEBVRE, quant à lui, n’est pas seulement député UMP de la 1ère circonscription des Français établis hors de France, il dirige aussi Pic Conseil, un cabinet de communication institutionnelle et de lobbying qui lui rapporte 207.575 €.

L’avocat de la droite extrême, le député du Gard Gilbert COLLARD, regrette que, du fait de son statut de parlementaire, son cabinet ne lui rapporte plus que 192.156 €.

Le Sénateur-maire UDI de Laval en Mayenne, François ZOCCHETTO doit se débrouiller avec les 188.583 € que son cabinet d’avocats lui procure.

Le sénateur UMP de Paris Pierre CHARRON, après avoir été élu sur une liste dissidente, et par ailleurs consultant en communication, touche 186.214 €.

Le député UMP de la Haute-Marne Luc CHATEL, nouveau secrétaire général de l’UMP empoche une rente de 181.135 €.

Et enfin le député PS, et juriste international, représentant les Français établis hors de France (7e circonscription) Pierre-Yves LE BORGN’ arrondit ses indemnités avec 168.000 €.

Mais en fait, ils jouent un peu petits bras à côté de nos ministres multimillionnaires, non ?

Et ce n’est pas fini…

 

Voir les commentaires

Guédiguian : un grand cinéaste.

16 Août 2014, 09:31am

Publié par Bernardoc

         J'avais eu l'occasion de le rencontrer « en vrai » pour une avant-première du Promeneur du Champ de Mars (les derniers mois de Mitterrand) à Mérignac. C'est un film qui sortait de la saga habituelle autour de l'Estaque, ce quartier de Marseille. Mais ce qui m'avait marqué à l'époque, c'était l'accent de ce metteur en scène, accent que l'on entend dans la plupart de ses films, et qui me fait plonger une cinquantaine d'années en arrière, lorsque mes copains et moi parlions de la sorte. En effet, que seraient les films de Guédiguian sans cet accent marseillais qui malheureusement s'abâtardit maintenant avec l'argot des cités ?

         Je viens de regarder Dernier été, peut-être le premier film de fiction de cet auteur, puisqu'il date de 1980. Et déjà Ariane ASCARIDE et Gérard MEYLAN. Et c'est là qu'on voit le grand talent du réalisateur (et des acteurs!), puisque avec les mêmes comédiens, au même endroit, il arrive à bâtir lui aussi une véritable Comédie humaine, dont les personnages, toujours issus du petit peuple, sont à chaque fois originaux. Trente ans après les acteurs ont vieilli, Darroussin s'y est ajouté depuis longtemps, et à chaque fois c'est une nouvelle et plaisante découverte.

         Guédiguian est un cinéaste militant : fortement ancré à gauche, il a dernièrement prôné la dissolution du PS. Et lorsqu'il sort de Marseille, comme il l'a fait à nouveau en 2009 pour L'armée des ombres (l'histoire de Manoukian), l'engagement politique est très prégnant. Mais il est aussi présent, et c'est ce qui fait la force de ses films, lorsqu'il décrit ce petit peuple marseillais et la solidarité de classe qui rassemble tous ces acteurs ; un de ses derniers films Les neiges du Kilimandjaro en est un bel exemple.

         Je suis tombé dernièrement sur un coffret de l'intégrale de ses films, il m'en reste quinze à (re)voir : cela promet du bon temps.

Et ce n'est pas fini...   

 

Voir les commentaires

A mes lecteurs.

15 Août 2014, 09:57am

Publié par Bernardoc

  Depuis une quinzaine de jours, vous avez pu découvrir de la pub autour de mes articles. Je n'y suis absolument pour rien et ça ne me rapporte pas un rond. C'est apparemment Over-blog qui s'est fait racheter et nous avons simplement été prévenus de ce changement.

 A quelques jours près, cela fait cinq ans que je tiens ce blog, à raison d'un billet par jour lorsque je suis à la maison (à part lorsque Orange m'avait coupé l'internet pendant un mois, suite à une de leurs erreurs). C'est une somme de plus de 1 400 articles et des centaines de photos. Comme je ne suis pas un as de l'informatique, je ne suis pas sûr d'être capable de transférer tous ces articles sur un autre serveur, d'autant que mon adresse est connue et que j'ai un certain nombre de lecteurs réguliers. Et comme mon ego (et ma mémoire ! ) y tiennent, je reste sur over-blog, malgré la pub.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

1 2 > >>