Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

En marche nous étions.

21 Septembre 2017, 22:09pm

Publié par Bernardoc

Et nous n'en sommes qu'au début d'un marathon qui s'annonce long et sans doute douloureux. Nous en sommes pour le moment dans une phase de résistance et de propositions que malheureusement la droite au pouvoir refuse d'entendre.

Nous étions un peu moins nombreux à Bordeaux qu'il y a huit jours, mais les prochaines échéances syndicales sont proches ; si l'on excepte les routiers qui seront en lutte dès lundi, les vieux, tous unis, seront dans la rue le 28 et les fonctionnaires le 10 octobre. Nous aurons de quoi nous réchauffer cet automne en arpentant le bitume.

Dès mon arrivée place de la république, Guilhem est venu me rejoindre et nous avons pris un sandwich aux camarades de « mines-énergie » avant que le cortège ne s'ébranle. Pas vu la CGC qui pourtant avait annoncé sa participation. Arrivés place de la Comédie, un camion balançait L'Internationale ». Nous étions en voix et nous nous sommes éloignés du camion pour chanter cet hymne au milieu du cortège. De la façon dont les gens nous regardaient, je me suis demandé s'ils savaient ce que nous chantions (juste !). Peu après nous nous fîmes doubler par ces pantins anonymes tout de noir vêtus, mais je ne sais pas ce qu'ils sont devenus : quand la manif est arrivée à son terme, place de la Bourse (que nous n'avons pas pris d'assaut), ils avaient disparu.

Ce fut également l'occasion, sous le soleil, de saluer des camarades que nous avions loupés lors de la dernière manif.

L'après-midi fut tout aussi militante avec un Conseil Départemental de l'Union Syndicale des Retraités puis l'hommage aux fusillés de Souge dans le hall de la Bourse (du Travail !).

Finalement, une journée ordinaire de retraité militant.

Et ce n'est pas fini...

En marche nous étions.
En marche nous étions.
En marche nous étions.
En marche nous étions.
En marche nous étions.
En marche nous étions.
En marche nous étions.
En marche nous étions.
En marche nous étions.
En marche nous étions.
En marche nous étions.
En marche nous étions.
En marche nous étions.
En marche nous étions.
En marche nous étions.
En marche nous étions.

Voir les commentaires

LR/AR ouverte

20 Septembre 2017, 07:25am

Publié par Bernardoc

à

Monsieur le Président de la République
Palais de l’Élysée

55 rue du faubourg St Honoré

75008 PARIS

 

Le Haillan, le 8 septembre 2017,

Objet : Solidarité Irma.

Monsieur le Président,

Comme tout le monde, je suis bouleversé par ce qui vient d'arriver à nos compatriotes ultra-marins des Caraïbes.

Modeste fonctionnaire à la retraite, je ne suis pas assujetti à l'ISF et ne bénéficie donc pas de réduction d'impôts. Et comme vous le savez sans doute, depuis que j'ai pris ma retraite il y a 8 ans, mon pouvoir d'achat a baissé d'environ 13%. Il m'est donc difficile de répondre aux appels à solidarité.

C'est pourquoi je propose que les 1,7% de baisse du pouvoir d'achat que vous avez décrétés en augmentant la CSG soient dédiés exclusivement à la reconstruction de ces petits morceaux de France tropicale. Oh, je sais bien, ce ne sera qu'une petite goutte d'eau insignifiante par rapport aux millions que vont apporter les patrons du CAC 40, mais ce sera ma modeste contribution à la réparation des dégâts causés par le réchauffement climatique.

Avec toute la déférence que je dois à la fonction que vous incarnez, je vous prie d'agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de mes salutations laïques et républicaines.

 

B.Sarlandie

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

N'oublions jamais !

19 Septembre 2017, 00:05am

Publié par Bernardoc

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Loi travail , on continue à la combattre.

18 Septembre 2017, 09:41am

Publié par Bernardoc

Les droits des femmes passent (aussi) à la trappe.

 

MACRON l’a promis. Les femmes seront la grande cause nationale du quinquennat. Il est élu depuis à peine 150 jours et il a déjà réussi à se faire mentir 3 fois. Une première fois avec la nomination du gouvernement et l’absence de ministère dédié. Une deuxième fois cet été, avec la baisse de 27% du budget du Secrétariat d’État à l’Égalité. Une troisième fois avec la Loi Travail n°2.

Comme souvent, des textes apparemment "neutres" ont en réalité des conséquences nettes sur les inégalités. Réforme des retraites, de l’assurance maladie ou du code du travail : toutes ces réformes qui visaient l’ensemble des salariés ont eu un impact différent sur les femmes et les hommes. Étonnant ? Pas tant que ça. Lorsque vous proposez une réforme dans un pays comme la France, où les inégalités professionnelles sont fortes (26% d’écart de salaire), la réforme est rarement neutre ou sans effet. Soit elle aggrave la situation et augmente les inégalités, soit elle s’attaque aux inégalités et les fait reculer.

Les ordonnances rentrent dans la première catégorie. Les salariés les plus touchés par la réforme sont ceux en CDD ou travaillant dans des petites entreprises. Deux catégories où les femmes sont surreprésentées. Plusieurs mesures vont donc peser particulièrement sur les femmes et accroître les inégalités professionnelles.

L’inversion de la hiérarchie des normes renvoie à l’entreprise la définition de nombreux droits, et notamment le s droits familiaux. Les congés enfants malades pris en immense majorité par les femmes, l’allongement du congé maternité et le maintien de la rémunération à 100%, l’allègement du temps de travail des femmes enceintes ... tous ces droits, prévus jusqu’alors dans les conventions collectives de branche, pourront être demain remis en cause par accord d’entreprise. C’est le cas également des primes d’ancienneté, de départ en retraite ou de licenciement.

Le gouvernement affaiblit les outils de l’égalité professionnelle en entreprise. La loi prévoit aujourd’hui une négociation annuelle « égalité professionnelle qualité de vie au travail » et oblige l’entreprise à fournir des données aux salariés sur les inégalités professionnelles femmes - hommes. Ces données sont celles de l’ancien Rapport de Situation Comparée, issu de la première loi sur l’égalité professionnelle de 1983 (loi Roudy). Ces données sont désormais intégrées dans la base de données économiques et sociales. Les entreprises qui n’ouvrent pas cette négociation et ne fournissent pas ces données peuvent être sanctionnées. Les ordonnances permettront, par accord d’entreprise, de changer le contenu de la négociation, de choisir les données sur l’égalité à transmettre (ou non), et de passer d’une négociation annuelle à une négociation quadriennale...Voire de ne pas négocier du tout.

Il sera désormais possible d’imposer, par accord d’entreprise, des clauses de mobilité sans que la loi ne fixe de limite géographique ni d’obligation de prendre en compte la situation familiale des salariés . Idem pour des modifications d’horaires et de temps de travail ou encore des baisses de salaires. Les femmes, plus souvent à temps partiels, plus souvent précaires, à la tête de familles monoparentales et prenant en charge une immense partie des tâches parentales seront particulièrement pénalisées par ces mesures. Le premier argument invoqué par les femmes qui se retirent du marché du travail est l’impossibilité de remplir leurs responsabilités familiales du fait des horaires atypiques qui leur sont imposés. Les ordonnances ne risquent pas de les aider.

La disparition du CHSCT (le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) prévue par les ordonnances va avoir un impact sur la prévention des violences sexuelles au travail. 20% des femmes déclarent avoir déjà subi du harcèlement sexuel sur leur lieu de travail. 5 ans après l’amélioration de la loi sur le harcèlement sexuel, le gouvernement décide de faire disparaître l’instance dédiée à la santé et la sécurité au travail.

Exit enfin le droit d’expertise dédié à l’égalité femmes - hommes, gagné en 2015, qui aidait élus et syndicats à identifier et comprendre les sources des inégalités. Auparavant à charge de l’employeur, ce droit d’expertise devra désormais être co-financé par le comité d’entreprise. Du fait de son budget limité, celui-ci devra faire des choix. Et souvent, dans ce cas, l’égalité passe au second plan.

Les ordonnances ne sont pas neutres. Elles vont accroître les inégalités professionnelles.

MACRON, change de cap, ne brade pas les droits des femmes aux exigences du MEDEF, retire ces ordonnances.

Le 21 septembre Public / Privé en grève et en manifestation !

Pour le retrait des ordonnances MACRON, contre la précarité XXL, pour un Code du Travail du 21ème siècle, un Nouveau Statut du Travail Salarié et Sécurité sociale professionnelle, pour un statut des fonctionnaires renforcé, pour l’augmentation des salaires, pour le plein emploi de qualité !

Rassemblement à 11h30 Place de la République

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

Hommage à Jean-Pierre.

17 Septembre 2017, 11:09am

Publié par Bernardoc

Hier, c'était la première Journée Européenne du Patrimoine. Nous l'avons commencée par le crématorium de Mérignac où nous accompagnions notre ami Jean-Pierre FONTAINE qui venait de nous quitter.

Mais pourquoi avoir mentionné le patrimoine ? Parce que Jean-Pierre faisait incontestablement partie du patrimoine humain du GCU (Groupement des Campeurs Universitaires), dont il avait été membre du bureau national pendant des années. Donc beaucoup de campeurs étaient présents hier pour lui rendre hommage.

Comme beaucoup, et Christian qui représentait le bureau national l'a confirmé, nous avions rencontré, nous jeunes campeurs, Jean-Pierre en 1996, lorsqu'après la démission du Correspondant Départemental de l'époque, il avait relevé le défi de monter une équipe qui pourrait organiser le rassemblement national à Bordeaux, au parc des expositions, en 1998. malheureusement nous n'avons pas pu y participer à fond, Rose ayant été victime d'une poussée de SEP en 1997.

Et les hommages qui lui ont été rendus hier retraçaient bien le personnage. Les amis, dans un vocabulaire policé, insistaient sur l'amour que lui, prof de maths, portait à la langue française. Mais ses enfants, en commençant par « Hilh de puta ! » n'ont pas cherché à cacher les expressions qui ponctuaient régulièrement sa parole : putain, bordel de merde, nom de dieu,...On aurait cru l'entendre. Merci pour cet hommage fidèle à ce qu'il fut à nos yeux pendant un peu plus de vingt ans.

Nous, qui n'achetons le journal que le dimanche, avons été heureux d'être prévenus par d'autres campeurs de la date de l'incinération, et nous y sommes venus en famille.

Adishatz Jean-Pierre.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

JEP 2017, samedi.

16 Septembre 2017, 18:35pm

Publié par Bernardoc

JEP ? Journées Européennes du Patrimoine !

Je guidais cet après-midi, en compagnie de deux charmantes jeunes filles, la visite de la Bourse du Travail de Bordeaux, classée monument historique depuis 1998 et patrimoine du XX° siècle par le ministère de la culture.

Il y avait une estrade, et c'est donc depuis l'estrade, que j'ai appelé à travers le hall les visiteurs à venir me rejoindre de l'autre côté, histoire de leur faire apprécier l’acoustique. Je les ai ensuite remerciés d'être venus dans cet antre qui abrite de nombreux fainéants, cyniques et extrémistes (ça aussi c'était une première).

La visite fut un peu perturbée par les préparatifs de la visite payante de demain (hors CGT bien sûr). En effet, le foyer sud était quasiment inaccessible puisqu'y étaient stockés tables et chaises. Puis en redescendant, j'accompagnais des retardataires qui avaient loupé le début, et c'est la salle Ambroise CROIZAT qui était occultée et la fresque flamboyante pratiquement invisible derrière les fumées de scène. Je ne suis pas sûr que ce soit un bon point pour demain. J'imagine que du temps où la salle accueillait les fêtes scolaires de fin d'année, cette fresque ne perturbait pas les spectateurs.

Déception pour mon ego : c'est la première fois que nous ne fûmes pas applaudis sur l'atrium (fin de la visite).

Mais un peu plus tôt, j'avais été consommateur et, au Haillan cette fois, nous avions assisté en famille à la présentation du livre édité à l'occasion du cent-cinquantenaire de la commune, avec un buffet somptueux auquel malheureusement nous n'avons pu toucher, nos obligations nous ayant entraînés ailleurs.

Et demain ? En principe il doit pleuvoir, donc nous n'irons pas déambuler dehors mais visiterons un lieu au sec.

Et ce n'est pas fini...

 

JEP 2017, samedi.JEP 2017, samedi.JEP 2017, samedi.
JEP 2017, samedi.JEP 2017, samedi.JEP 2017, samedi.

Voir les commentaires

Dans les EHPAD.

15 Septembre 2017, 10:30am

Publié par Bernardoc

Extrait d'un article de lemonde.fr retraçant une enquête parlementaire.

Les conditions de travail sont « particulièrement préoccupantes tant d’un point de vue physique que psychologique », notamment pour les aides-soignantes. La profession connaît un taux d’absentéisme moyen de 10 % et un taux d’accident du travail de deux fois supérieur à la moyenne nationale, plus important que dans le secteur du BTP. La médicalisation des établissements, poursuit le rapport, est « insuffisante », un tiers des établissements sont dépourvus de médecin coordonnateur, tandis qu’une grande majorité des Ehpad n’ont pas d’infirmier de nuit, ce qui est « souvent la cause d’hospitalisations en urgences qui auraient pu être évitées ». Le système de tarification est par ailleurs qualifié de « kafkaïen », mixant des dépenses régionales, départementales et individuelles, tandis qu’un décret de décembre 2016 qui devait normaliser les financements au niveau territorial a conduit à des « équations tarifaires extrêmement complexes » qui « conduisent à accentuer des inégalités territoriales » et suscite une « levée de boucliers de l’ensemble des acteurs du secteur public auditionnés ».

 

Mais jusqu'à quand allons-nous laisser nos vieux se faire maltraiter ? Ça craque de partout : en Gironde, dans le Jura, dans les Bouches-du-Rhône. Des grèves attirent l'attention et, heureusement, elles arrivent à déboucher sur des avancées. Mais dernièrement il y a eu des licenciements de travailleurs qui avaient dénoncé cette maltraitance forcée. Cette enquête parlementaire fut rapide ; va-t-on assister à un effort dans le domaine de la santé publique pour donner à nos vieux de belles années pour terminer leur vie ? Mais il va falloir s'attendre à une résistance et à un lobbying monstre de la part des actionnaires de ces groupes gestionnaires pour qui la « silver economy » est surtout une mine d'or, si j'en juge par les nombreux spams qui envahissent ma boîte et qui me promettent monts et merveilles si j'investis dans les EHPAD. Non, décidément, ce n'est pas ma façon d'envisager la solidarité intergénérationnelle.

Et ce n'est pas fini...


 

 

Voir les commentaires

Ordonnances (suite)

14 Septembre 2017, 09:36am

Publié par Bernardoc

Convaincu ? Alors dans la rue avec nous le 21 !

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Avant le 21.

13 Septembre 2017, 16:34pm

Publié par Bernardoc

Pour ceux qui n'auraient pas tout compris, ci-joint un document très clair réalisé par des camarades des usines Dassault. (première partie)

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Grosse manif à Bordeaux.

12 Septembre 2017, 17:20pm

Publié par Bernardoc

Je pensais 20 000, on m'a dit que j'étais optimiste ; alors disons 15 000. Je n'avais pas vu la place de la République aussi pleine depuis très longtemps. Les flics semblaient sur les dents : avant le départ, ils fonçaient à fond, sirène hurlante en sens interdit. mais à ma connaissance tout s'est bien déroulé, et les gens sont restés jusqu'au bout malgré la pluie qui nous a trempés en plusieurs occasions. Ce n'est qu'un début, puisqu'on remet ça le 21 et le 28 pour les vieux. Ceux qui ont des sous pourront également se rendre à Paris le 23, autour de benoît HAMON !!! (qui, ne l'oublions pas, a fait ce qu'il fallait pour que JLM ne soit pas au deuxième tour de la présidentielle.

Et ce n'est pas fini...

Grosse manif à Bordeaux.
Grosse manif à Bordeaux.
Grosse manif à Bordeaux.
Grosse manif à Bordeaux.
Grosse manif à Bordeaux.
Grosse manif à Bordeaux.
Grosse manif à Bordeaux.
Grosse manif à Bordeaux.
Grosse manif à Bordeaux.
Grosse manif à Bordeaux.
Grosse manif à Bordeaux.
Grosse manif à Bordeaux.
Grosse manif à Bordeaux.
Grosse manif à Bordeaux.
Grosse manif à Bordeaux.
Grosse manif à Bordeaux.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>