Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

J'ai mis un moment avant de le trouver...

31 Décembre 2012, 09:06am

Publié par Bernardoc

alors pour ceux qui le cherchent : cadeau !

 

http://www.dailymotion.com/video/xw3p5v_2013-rallumons-les-etoiles_news#.UNybQOSPi2U

            J’en ai entendu certains râler, mais ils devraient alors râler aussi contre LCP qui, dans son émission Zaptik du samedi 29 montrait une interview d’Harlem DESIR qui disait, du temps de potes, qu’il n’avait aucune ambition politique et que son seul objectif était de devenir enseignant-chercheur !

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Back home !

30 Décembre 2012, 16:53pm

Publié par Bernardoc

  Donc, en principe, nouvel article dès demain.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Bonan julfeston !

21 Décembre 2012, 11:15am

Publié par Bernardoc

  Il y a eu deux jours d'absence sur le blog : panne d'ADSL ! Maintenant, il va y avoir quelques journées de repos : ce sont les vacances...même pour les retraités !

 Je souhaite à tous mes lecteurs de bonnes fêtes solsticiales et à très bientôt.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Ciné-MGEN.

20 Décembre 2012, 20:33pm

Publié par Bernardoc

         Le titre est un peu réducteur. Depuis plusieurs années, aux environs de la journée mondiale contre le sida, la MGEN, au travers de sa commission Adosen-Prévention santé, organise avec La Mutuelle Des Etudiants et d’autres partenaires une séance de cinéma sur un sujet de société sensible. Cette année, notre second partenaire était La maison de Simone, et comme l’an dernier la rencontre avait lieu au cinéma Jean Eustache de Pessac. Le thème retenu cette année était les violences faites aux femmes et le support était le film de l’Egyptien Mohamed DIAB : Les femmes du bus 678. Le thème était porteur puisqu’il y avait environ 200 spectateurs.

         Sorti cet année, ce film repose sur des histoires réelles : l’histoire de trois femmes de différents âges et classes sociales qui toutes subissent au quotidien des agressions de la part de la gent masculine. Le film est très violent et parfaitement réaliste d’après Roa GHARAIBEH, une sociologue jordanienne qui a fondé sa thèse sur l’étude des mouvements féministes dans plusieurs pays arabes, dont l’Egypte. Dans la discussion après le film, dont le sous-titrage était parfois approximatif, elle a indiqué que cette forme d’agression ne dépendait pas de la religion, puisque les trois pays les plus atteints sont, dans l’ordre, l’Egypte, le Mexique et l’Inde. Yves RAIBAUD, de l’université de Bordeaux 3 a témoigné de trois agressions qui venaient de se dérouler à Bordeaux dans la quinzaine précédente.

         Selon moi, le film se termine bien malgré tout, et on constate l’évolution positive de certains protagonistes masculins. Et d’ailleurs, depuis les faits relatés, qui remontent à quelques années, les agressions sexuelles sont devenues un délit en Egypte.

         Avant la projection, La maison de Simone avait préparé un apéritif, et à l’entrée de la salle la MGEN distribuait des pochettes avec de la documentation et des préservatifs masculins et féminins.

         Quelques photos sous le lien :

https://picasaweb.google.com/112734244000396611033/20121217CineMgen2012?authuser=0&authkey=Gv1sRgCNvGidP5mf71fw&feat=directlink

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Les jumelages fêtent le solstice d'hiver.

17 Décembre 2012, 08:23am

Publié par Bernardoc

         Pour la deuxième année consécutive, sous l’impulsion de son Président, le comité de jumelage avec Enderby avait pris l’initiative d’inviter les deux autres comités de jumelage à une soirée festive commune, chacun devant apporter sa contribution au buffet commun. Cette année, il y avait un petit plus : l’échange de cadeaux d’un prix très modique (autour de deux ou trois euros). Nous pratiquions ceci au CLAM depuis plusieurs années, mais à une échelle moindre, et l’organisation de la collecte puis de la redistribution était parfaite.

         L’animation du DJ était bienvenue et ménageait plusieurs moments destinés à la rencontre et au mélange des différents participants.

         Nous étions quatre représentants de la municipalité et nous siégions à la table des officiels avec les président(e)s des trois comités. Pas de discours, mais une ambiance conviviale désirée par chacun et qui ne peut que me questionner, moi l’élu en charge de ces affaires, sur la volonté de rapprochement entre ces différentes entités afin de construire des projets communs internationaux. L’Europe est là (pour le moment) pour nous aider matériellement, y compris financièrement, à réaliser ces projets.

         Et la question demeure actuelle, notamment suite à notre dernier déplacement en terre espagnole puisque nous avons reçu à notre retour une proposition venant de la municipalité de Colindres de participer avec les villes d’Enderby et de Kalambaka à au moins une des actions du programme européen Youth in action. Et il serait bien étonnant que parmi toutes les actions proposées dans ce programme nous n’en trouvions pas une que nous puissions réaliser à trois, faisant ainsi concrètement vivre l’Europe à notre modeste niveau.

         En résumé : une très agréable soirée dont vous pourrez voir quelques images en suivant le lien :

https://picasaweb.google.com/112734244000396611033/20121216Jumelages2012?authuser=0&authkey=Gv1sRgCP26l7qylIjNDA&feat=directlink

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Noël 2012 au Haillan.

16 Décembre 2012, 01:06am

Publié par Bernardoc

         Comme chaque année, à l’approche du solstice d’hiver, les enfants du Haillan sont invités à venir faire la fête autour de L’Entrepôt pendant toute une après-midi. En attendant la projection du film, Mission Noël cette année, nos petits citoyens étaient invités à aller voir le Père Noël, en essayant de ne pas avoir peur si c’était la première fois. Ils pouvaient aussi demander une sculpture de ballons, se faire maquiller, jouer aux jeux surdimensionnés à la salle Kalambaka, et pourquoi pas, confectionner une carte de vœux. Je ne sais pas si c’était nouveau cette année, mais chaque participation-défi donnait droit à une contremarque dont le total débouchait sur…un cornet de pop-corn, une barbe à papa ou une pochette de bonbons.

         A 15 heures, à la salle multifonctions, le Père Noël au pays de Tamalou se matérialiserait dans un spectacle de marionnettes à la salle multifonctions et l’après-midi, après distribution du goûter, se clôturait donc par la séance de cinéma.

         Bravo au service jeunesse qui a bien secondé le Père Noël en endossant les habits de lutins.

         Quelques photos sous le lien :

https://picasaweb.google.com/112734244000396611033/20121215Noel2012MairieHaillan?authuser=0&authkey=Gv1sRgCMDmsICgz_2xDQ&feat=directlink

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Ma petite alchimie du quotidien.

15 Décembre 2012, 11:49am

Publié par Bernardoc

         C’est sous ce titre que vient d’être publié le deuxième livre élaboré par la population qui fréquente le centre social du Haillan. Et Emmanuelle, la directrice sur le départ, était fière de pouvoir présenter cette réalisation.

         Souvenons-nous : le premier livre était un livre de recettes du monde qui reflétait les origines diverses et internationales des Haillanais, en fait, surtout des Haillanaises, car il s’agissait de rédactrices.

         Ce deuxième livre doit aussi plus aux femmes qu’aux hommes, puisqu’il comporte deux rubriques :

-      Fée du logis pour le soin de la maison ;

-      Fée du joli pour celui du corps.

L’idée est de faire soi-même ses produits, efficaces et bon marché, à parti d’ingrédients simples et faciles à se procurer : savon de Marseille, vinaigre blanc, bicarbonate de soude et produit de vaisselle écologique. A cela s’ajoutent des huiles essentielles pour parfumer les produits (citron, lavandin, menthe,…). Il ne vous reste plus alors qu’à récupérer les contenants vides de vos anciens produits et de travailler les ingrédients à partir des ustensiles qui se trouvent dans votre cuisine.

Vous obtiendrez alors les produits nécessaires à l’entretien de votre buanderie, votre cuisine, vos sanitaires et la maison en général (vitres, argenterie,…). Les produits pour le corps vous permettront aussi bien de créer une crème hydratante pour le visage, qu’un lait pour le corps ou une huile anti-moustiques. En tout, ce ne sont pas moins de 29 recettes (déjà testées en atelier) que vous pourrez réaliser.

Beaucoup de monde à la bibliothèque hier soir pour le lancement de ce deuxième livre, et le buffet était directement tiré des recettes du premier.

Quelques photos de cette agréable soirée sous le lien :

https://picasaweb.google.com/112734244000396611033/20121215Alchimie?authuser=0&authkey=Gv1sRgCJr5xZvM2t6KJg&feat=directlink

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

10ème congrès USR CGT 33.

14 Décembre 2012, 21:47pm

Publié par Bernardoc

         Mais  pour moi, c’était le premier ; lors du précédent, je venais juste de prendre ma retraite et je n’étais pas encore connu de cette instance. Ce fut un congrès très convivial, ouvert et qui se déroula sur deux jours bien remplis à la MPS d’Artigues-près-Bordeaux.

         Après l’accueil traditionnel (café – viennoiseries) le rapport d’activité fut présenté à plusieurs voix, les différents collectifs venant compléter la présentation du secrétaire général. Puis ce fut le tour de la présentation de Vie nouvelle (un remarquable magazine – voir plus haut) et de la nécessité de se mobiliser autour de cette revue, car tous les retraités ne le reçoivent pas automatiquement. Chaque intervention à la tribune donnait bien entendu lieu à débat avec la salle (nous étions 92 délégués, de 55 à 85 ans, avec une grosse majorité d’hommes).

         Le repas, entièrement servi à table, était bon, avec le traditionnel confit de canard et pommes sautées.

         Après la poursuite du débat l’après-midi, se déroulait une table ronde : « Santé : société de solidarité ou société de risque ». Pour cette partie du congrès étaient invités les retraités CFDT et FGR. Et avant de terminer cette journée par un apéritif dinatoire, nous eûmes droit à un concert des Amis de l’Ormée, qui nous ont délivré une version de Ma France complètement différente de celle que nous chantons à Chœurs & musique. Rose en a profité pour essayer de jeter un pont entre nos deux chorales ; nous verrons si cela marchera.

         Aujourd’hui, le débat de la matinée tournait autour du thème : « De quel syndicalisme retraité avons-nous besoin ? » ; là aussi les débats furent très riches. Cela nous conduisit au projet d’orientation pour les trois ans à venir (très peu amendé et largement approuvé).

         Enfin, pour terminer, après le vote du quitus au trésorier, élection du conseil départemental (j’en fais partie au titre de la Ferc) et du nouvel animateur : François PAPIAU.

         Quelques photos de la première journée sous le lien :

https://picasaweb.google.com/112734244000396611033/CongresUSR?authuser=0&authkey=Gv1sRgCJbw_v-SnOjbRA&feat=directlink

Et ce n’est pas fini…  

Voir les commentaires

Franck LEPAGE.

13 Décembre 2012, 23:22pm

Publié par Bernardoc

         Wouahou ! Quel spectacle ! Mais était-ce vraiment un spectacle ? En fait nous avons assisté à un véritable moment d’éducation populaire, dans l’acception la plus noble du terme. C’est la première fois que j’assistais à un Mercredi du Haillan non pas dans le hall, mais dans la grande salle de l’Entrepôt, dans laquelle on aurait eu du mal à trouver un siège vacant. Et la grosse majorité des spectateurs n’était pas haillanaise, mais j’ai l’impression que cela a tendance à se produire de plus en plus souvent.

         Lorsque la scène s’éclaire, nous voyons une espèce de champignon sur pattes qui arrive à reculons, puis qui se retourne, et c’est à ce moment-là que l’on se rend compte qu’il s’agit d’un parapentiste qui porte son aile sur la tête. Et les cours de vol vont alterner avec une analyse critique de l’école ; enfin alterner, non, pas vraiment : Franck LEPAGE va se servir de sa connaissance du vol pour démonter le mécanisme qui conduit l’école à reproduire, voire à renforcer, la discrimination sociale.

         Nous assistons donc à toutes les études qui ont conduit Franck sur les planches, en commençant par la maternelle et les poèmes qu’il s’applique à répéter pour faire plaisir aux grands. Lorsqu’il arrive au bac, qu’il souhaite ardemment obtenir avec mention pour pouvoir intégrer Sciences-Po, il nous explique comment il a séduit l’examinatrice avec Racine, la seule œuvre qu’il n’avait pas lue.

         Jusque-là, il croyait encore à l’ascenseur social, qui devait lui permettre d’offrir un chalet dans les Alpes à ses parents. Mais patatras ! Les étudiants de Sciences-Po n’étaient pas de son monde, et sa méconnaissance des codes l’a conduit à un échec retentissant. Heureusement, juste à côté se trouvait Langues-O, ce qui a donné lieu à une étonnante leçon de chinois…

         Enfin, la fac de Vincennes lui a permis de s’épanouir, et c’est sans conteste le modèle qu’il prône.

         Parmi les points forts qu’il voudrait voir appliquer : supprimer les notes, le bac, ouvrir l’université à tout le monde sans condition de diplôme ; mais d’un autre côté, refuser la régionalisation de l’éducation, voie ouverte vers des lieux éducatifs encore plus discriminants que ce qui existe aujourd’hui.

         A quand ces conférences gesticulées dans le cycle de formation des enseignants et des chefs d’établissement ? La caricature provocatrice qui nous est parfois présentée devrait amener ceux qui croient à l’éducation à s’interroger et à réfléchir à ce qu’ils veulent transmettre et comment. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si bon nombre d’enseignants étaient dans le public et sont restés jusqu’à la fin, c’est-à-dire une heure du matin bien sonnée.

         Quelques photos au flash sous le lien :

https://picasaweb.google.com/112734244000396611033/FranckLepage?authuser=0&authkey=Gv1sRgCMudioCY3J-6eg&feat=directlink

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Et pourquoi pas ?

12 Décembre 2012, 14:32pm

Publié par Bernardoc

         Un député socialiste propose de déchoir de leur nationalité les émigrés fiscaux. La fuite des antirépublicains est une constante depuis la révolution de 1789 ; rappelons-nous Varenne !

         Mais il serait bon que les médias cessent de consacrer du temps à ces gens-là, comme s’ils étaient français, et il faudrait reconnaître l’écrasante domination des Suisses dans le domaine du tennis, par exemple : Bartoli, Boetsch, Clément, Escudé, Forget, Gasquet, Leconte, Mathieu, Monfils, Mauresmo, Pioline, Santoro, Tsonga. Mais la Suisse a aussi fourni de grands champions automobiles : Alesi, Loeb, Prost. Killy, lui, préfère les Alpes suisses, de même que les grimpeurs  Jalabert, Moreau et Virenque.

         Ils pourront toujours voir et écouter d’authentiques Suisses que sont Delon et Laforêt.

         Je viens d’entendre que le PT belge avait manifesté devant la maison de Depardieu ; mais il aurait pu également manifester contre Auteuil, E. Béart et  Garcia.

         Quant aux grandes familles "industrielles et commerciales", citons pour la Belgique : Carrefour, Auchan (et ses dérivés : Décathlon, Mondial moquette, Norauto et Kiabi), Darty, Hersant.

D’autres ont préféré la Suisse : Bata, Franprix et Leader Price, Cristalline, Vichy Célestins et Saint-Yorre, - Jean-Louis David, Ducros, Justin Bridou, Kookaï.

Pour cette deuxième catégorie, je pense qu’on pourrait prononcer la socialisation de leurs entreprises, transformées en SCOP et distribuées aux employés.

Il y a plus de deux millions de Français vivant à l’étranger, mais tous ne sont pas des exilés « fiscaux ». Cependant, chaque année, ils sont 65 000 de plus à quitter notre territoire, ce qui cause une perte de plus de 11 milliards dans les caisses de l’état. Songez que si tous revenaient, il y aurait un apport massif de 233 milliards. Ça fait rêver, non ?

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

1 2 3 > >>