Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Gambetta, 10h30, ce matin.

30 Septembre 2014, 08:32am

Publié par Bernardoc

Le 3 juin 2014, nos organisations syndicales et associations de retraités ont organisé une très forte manifestation nationale à Paris et des rassemblements dans les départements afin que soient prises en compte les demandes légitimes des retraités. Pour l’essentiel, le gouvernement est resté sourd à nos demandes, mais il s’est senti tout de même obligé de donner un minimum de suites aux discussions engagées fin 2013 et début 2014 sur l’adaptation de la société au vieillissement, dossier qui était reporté d’année en année depuis trop longtemps. Un projet de loi est en cours d’examen devant le Parlement ; ceci aboutira à un texte qui sera loin de répondre à nos revendications, mais pourra servir d’ancrage pour de prochaines étapes.

En matière de pouvoir d’achat, rien de positif n’a été fait par le gouvernement, bien au contraire. Depuis plusieurs années, les pensions étaient revalorisées chaque 1er avril à partir d’un calcul effectué en fonction des prévisions d’inflation. Une loi du 20 janvier 2014 a repoussé cette date de revalorisation au 1er octobre 2014. Par la suite, le gouvernement a décidé du gel des pensions de retraites jusqu’au 1er octobre 2015. Se déclarant attentif aux plus pauvres, le gouvernement a décidé que les retraités dont le montant total de la pension est inférieur à 1 200 euros bruts par mois bénéficieraient de la revalorisation au 1er octobre 2014. Cette petite mesure d’apaisement a été remise en cause.

L’annonce récente d’une « prime exceptionnelle » de 40 euros, sans influence sur le   décalage entre la pension et l’inflation, et d’une hausse de 8 euros du minimum vieillesse, lequel reste inférieur de 193 euros au seuil de pauvreté, est mal vécue par les personnes retraitées.

Même si la dette est forte, la France n’est pas pauvre !

Le gouvernement actuel poursuit la politique de partage de plus en plus inégalitaire des richesses produites. Les mises en cause des retraites, les mesures fiscales prises sur le revenu des retraités (fiscalisation de la majoration des pensions des retraités ayant eu au moins trois enfants, suppression de la ½ part, etc…), l’augmentation de la TVA, les  déremboursements de l’assurance maladie, etc…, sont faits pour éponger plus ou moins les 220 milliards d’euros d’aides publiques versés aux « entreprises » sans contrôles ni  contreparties.

Il faut d’autres choix

Nous n’acceptons pas les 10 milliards « d’économies » pris sur l’assurance maladie.

Ce sera encore un accès aux soins rendu plus difficile pour nombre de personnes âgées. Les mesures d’économies sur le budget de l’État et sur les budgets des collectivités locales pèseront sur les financements des services sociaux, des services de proximité et d’aide à la personne.

La baisse continuelle du pouvoir d’achat des retraités n’est pas la bonne réponse à l’amélioration de la situation financière des retraites.

Mobilisation pour nos revendications le 30 septembre

Déjà, dans des départements, des initiatives sont prises pour manifester sur la base de nos revendications le 30 septembre (veille du 1er octobre), principalement devant les préfectures.

Partout, il faut favoriser ces rassemblements unitaires :

- contre le gel des pensions ;

- pour l’amélioration du pouvoir d’achat des retraités ;

- pour le retour à une revalorisation annuelle des pensions au 1er janvier de l’année ;

- pour une loi progressiste sur l’adaptation de la société au vieillissement basée sur une solidarité intergénérationnelle réduisant au maximum le reste à charge des personnes en perte d’autonomie et de leurs familles ;

- pour le développement et le renforcement de services publics de qualité indispensables au mieux vivre individuel et collectif (santé, transports, culture, sécurité, etc…).

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Après les sénatoriales.

29 Septembre 2014, 13:29pm

Publié par Bernardoc

Je ne vais pas en rajouter : je me contente de citer deux de mes amis FB, Stéphane et Colette, en espérant que cela fasse réfléchir nos élus septuagénaires.

Une constatation : c'est le FN qui envoie du "sang neuf" au Palais du Luxembourg avec l'élection du maire de Fréjus David RACHLINE. C'était déjà le cas au Palais Bourbon en 2012 avec l'élection de Marion-Maréchal Le Pen. Pourquoi le FN est le rare parti à faire confiance à des jeunes ? Le PS, le PCF et l'UMP ont encore du pain sur la planche pour renouveler leurs élus. Quand on voit qui va probablement être le prochain président du Sénat (Larcher ou Raffarin), ça fait peur.

Sénatoriales : récapitulation des différentes analyses à gauche, comme celle de Cambadélis :
1°) la gauche, de toute son histoire, n'aura conservé que 2 ans 1/2 le Sénat, mais tout va bien.
2°) le FN arrive au Sénat, mais comme il n'a que 2 siège, tout va bien.
3°) les femmes sont absentes, mais tout va bien !

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Mi daùrigas.

28 Septembre 2014, 22:16pm

Publié par Bernardoc

         Aujourd’hui, c’était l’assemblée générale annuelle d’Esperanto-Gironde. Elle se déroulait cependant à Montendre, en Charente maritime car tous les membres de leur groupe adhèrent à notre association.

         Assemblée très formelle avec la morala raporto de la Prezidanto (mi-mem), la agad-raporto far de la sekretariino kaj la financa raporto. Je pense que vous avez compris ; vous voyez donc comme l’esperanto est simple !

         Après la réélection du bureau sortant – eh oui, moi qui suis contre le cumul des mandats y compris dans la durée, j’ai été élu triomphalement pour la troisième année consécutive -, le gros morceau fut la préparation de notre stage de chant des 11 et 12 octobre, avec une répétition surprise et en public le dimanche matin. Et en parallèle, l’organisation de notre spectacle dans les rues de Lille la dernière semaine d’août 2015. Aurons-nous la visite de Martine AUBRY ? Je ne peux m’empêcher d’en douter : Lille n’est pas le Vietnam où nous avions été salués par la Vice-Présidente de la République.

         Comme d’habitude, le repas fut pantagruélique, chacun apportant de quoi nourrir l’ensemble des participants, et remportant ses restes à la fin de la journée.

         Et pour égayer le début d’après-midi, nous eûmes droit à un diaporama au milieu du sanctuaire d’oiseaux que constitue le delta du Danube (voyage espérantiste organisé par Rodica, une Roumaine.

         Deux photos :

https://plus.google.com/photos/112734244000396611033/albums/6064215702291173553?authkey=CMmwm-i3sIuuoAE

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Tout se bouscule !

27 Septembre 2014, 19:58pm

Publié par Bernardoc

         Hier soir, pas moins de trois évènements se télescopaient sur Le Haillan : tout d’abord l’assemblée générale annuelle de Tiemoko-SAB, à laquelle j’avais promis d’assister, au moins à la première partie, avant d’aller assister au lancement de la saison culturelle municipale.

         Puis arriva l’invitation au départ de Brigitte CANOT, après seize années passées au collège Emile Zola, suivie d’un repas au collège.

         J’ai sacrifié Tiemoko, JAB me pardonnera, il sait que ma cotisation va arriver, mais j’étais très flatté d’être invité une nouvelle fois au collège : nous étions d’ailleurs les quatre derniers principaux présents. Et j’ai donc ensuite sacrifié le repas pour aller au théâtre.

Comme l’an dernier, alors que le spectacle était gratuit, L’Entrepôt tait loin d’être rempli : les travées sur les côtés étaient quasiment vides. Mais le Front de Gauche  et ses amis étaient venus en nombre.

         L’exercice est bien rôdé maintenant : discours du Maire, présentation de la saison par l’adjointe à la culture, et spectacle dans le cadre des Scènes d’été en Gironde. Trois grands pôles d’animation : les rendez-vous de la bibliothèque multimédia, les mercredis du Haillan et L’Entrepôt. Il est dommage de ne pas mentionner dans cette présentation les rendez-vous culturels associatifs (chorale, théâtre, danse, arts plastiques,…) qui ponctuent régulièrement les soirées haillanaises avec un talent certain.

         Il reste à espérer que les absents (qui ont eu tort) trouveront le (les ?) moyens de venir aux spectacles proposés.

         Deux mots sur la représentation d’hier soir : déroutante au début : qu’est-ce que c’est que ces acteurs avec un micro ? Mais comme le spectacle était chanté, nous avons vite eu l’explication. Il s’intitulait « Comment éduquer ses parents ? » et nous avons parfois eu l’impression de miroir pas toujours déformant.

         Pas de photos du spectacle, mais de la troupe et de la salle :

https://plus.google.com/photos/112734244000396611033/albums/6063809114381045825?authkey=CJGVhfSoqvWvEA

Et ce n’est pas fini… 

Voir les commentaires

Vernissage au musée d'Aquitaine.

26 Septembre 2014, 13:59pm

Publié par Bernardoc

« A contre allée » présente du 25 septembre au 26 octobre 2014,  les œuvres réalisées par les personnes accompagnées par l’association RUELLE, avec le concours du photographe Christophe GOUSSARD.

RUELLE, www.associationruelle.org, accompagne sur Bordeaux les victimes de traite des êtres humains, afin de les aider à mettre un terme à la relation d’exploitation quelle qu’en soit la forme : esclavage domestique, délinquance et travail forcés, exploitation sexuelle…

L’association a proposé aux personnes des ateliers de photographie, pendant une année, grâce au soutien du fonds de dotation InPact.

C’est donc hier soir qu’avait lieu le vernissage, d’abord introduit par un moment musical proposé par un quatuor issu de l’ONBA (Orchestre National Bordeaux Aquitaine) dont le talent a imposé le silence, malgré les bruits de la rue. J’étais d’ailleurs présent à l’initiative de la chanteuse du groupe qui nous a gratifiés d’une version de Summertime qui n’avait rien à voir avec celle que nous interprétons à Chœurs et musique.

Vinrent ensuite les discours, tous profondément humanistes, y compris celui du jeune adjoint à la culture de Bordeaux, et insistant sur l’importance de l’art qui permet de se reconstruire.

C’était alors le moment de découvrir l’exposition, dont les photos étaient encadrées de commentaires des auteurs ainsi que d’un film.

Et comme tout vernissage, c’est un buffet qui clôturait la soirée.

Un jour peut-être j’aurai un bon appareil photo ; en attendant, je fais ce que je peux :

https://plus.google.com/photos/112734244000396611033/albums/6063105791467768769?authkey=CK-eoeP68KnvHg

Et ce n’est pas fini…

          

Voir les commentaires

Bordeaux-Amsterdam-Vienne.

25 Septembre 2014, 07:14am

Publié par Bernardoc

         Elx était notre dernière excursion autour d’Alacant, et après un jour de repos au Haillan, je m’envolais avec les collègues amopaliens pour Vienne (Autriche) en passant par Amsterdam.

         J’ai trouvé scandaleux que dans un vol KLM (filiale d’Air France) au départ de Bordeaux il n’y ait aucun personnel francophone. Heureusement le vol se déroula par beau temps, et comme j’étais près du hublot, je vous laisse découvrir des vues de l’Estuaire et d’Amsterdam relativement claires. A vous de retrouver les paysages que vous connaissez sous un autre angle.

https://plus.google.com/photos/112734244000396611033/albums/6062754731115397361?authkey=CPvpqvzB7vOzogE

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

En toute transparence...

24 Septembre 2014, 19:35pm

Publié par Bernardoc

Courriel des Amis du FdG du Haillan :

Bonjour monsieur Leblanc,  
                                           Tout d’abord, au nom de l’association les Amis du Front de gauche du Haillan, je vous souhaite la bienvenue en tant que nouveau journaliste couvrant le secteur du Haillan.
 Nous avons lu l’article évoquant le dernier conseil municipal du Haillan, publié le 23 septembre dernier. Après concertation nous nous permettons de formuler une remarque, sous réserve qu’un autre article évoquant ce conseil municipal ne soit pas d’ores et déjà prévu.
  Nous avons en effet constaté la non évocation du vote de la motion des élus majoritaires relativement aux négociations actuelles dites «TAFTA». Cette démarche, à notre connaissance assez rare voire unique au niveau municipal sur la CUB mérite d’être évoquée.
  Lors du conseil municipal du 27 juin dernier, les quatre élus du Front de gauche haillanais ont fait lire un texte proposant la rédaction d’une motion de l’ensemble des élus majoritaires relativement aux négociations secrètes relatives à un accord international de libre-échange.

  Toutes les composantes de la majorité municipale ont répondu favorablement à cette initiative du Front de gauche. Le texte lu lors du dernier conseil municipal http://letrublion.fr/14_09_19-decl-maj-tafta.pdf est la résultante de cette unanimité exprimant l’inquiétude du conseil municipal du Haillan.
  Cette prise de position, surtout au niveau municipal, déborde largement notre commune vu l’actualité économique. Elle positionne également le Parti socialiste haillanais sur une question «nationale» qui fait débat en son sein à un niveau plus large...
  Nous vous sollicitons donc, si ce n’est pas déjà prévu, afin de l’évoquer dans un prochain article de «Sud Ouest».
 Cordialement

Réponse :

Bonjour,
               Dans le journal, un compte-rendu n'est pas exhaustif, il s'appuie sur des angles. Bien d'autres dossiers du conseil municipal n'ont pas été évoqués, c'est le choix du journaliste, ce n'est pas forcément le vôtre. Pour ce qui est de la motion, il s'agit d'une motion généraliste qui ne touche pas directement les Haillanais (évidemment, cela se discute, la paix dans le monde touche aussi indirectement les Haillanais). Le sujet TAFTA a déjà été évoqué d'une manière plus globale dans le journal et le sera sans doute encore.

 Cordialement,
 
 JMLB

Voir les commentaires

Elx.

23 Septembre 2014, 17:58pm

Publié par Bernardoc

         Cette excursion nous emmena vers le sud d’Alacant. Cette ville est célèbre au moins pour deux choses : la dama d’Elx, dont nous avions déjà fait connaissance en visitant la mairie d’Alacant, et la plus grande palmeraie d’Europe avec 300 000 palmiers.

         Notre visite commence par une tour de garde maure, la Calaforra, qui abrite des expositions (dans la salle maçonnique) et qui mêle toc et réels vestiges anciens.

         Nous restons dans la même époque (celle de l’occupation musulmane) et visitons les bains maures datant du XII° siècle (ouverts seulement en fin de semaine). Ne vous attendez pas à aller suer au hammam, ce sont des vestiges archéologiques, mais nous eûmes droit à une présentation audiovisuelle en français. Merci.

         Puis nous nous dirigeons vers le musée-palmeraie Sant Placido, où nous apprenons beaucoup sur ces plantations et l’art de laisser blanchir les palmes afin de les utiliser en décoration.

         Pratiquement en face se trouve le Huerto del Cura (le jardin du curé) qui abrite une fantastique collection de plantes exotiques, dont un grand nombre de cactées. Mais la pièce maîtresse est le groupe de palmiers issus des mêmes racines il y a plus d’un siècle, et consolidés maintenant par des chaînes et des colliers, pour les empêcher de tomber.

         Mais trêve de discours, place aux photos :

https://plus.google.com/photos/112734244000396611033/albums/6062290612509672561?authkey=CIeCvsvJv7-FkwE

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Balade urbaine à Bacalan.

22 Septembre 2014, 07:04am

Publié par Bernardoc

         Après avoir co-guidé deux visites de la Bourse du Travail samedi, dimanche c’était à moi de me laisser guider. Notre choix s’est porté sur Bordeaux maritime pour  une balade du patrimoine autour des bassins à flot, sans nous rendre compte qu’il fallait s’inscrire pour celle de 14h30. Comme nous étions en avance, nous avons rejoint celle de 14 heures, qui était guidée par Isciane LABATUT : ce fut donc sans hésiter que nous la suivîmes.

         Comme lors de la visite de quatre fontaines de Bordeaux, elle a commencé par brosser un tableau historique du commerce fluviomaritime depuis le moyen-âge. Puis elle nous présenta le lieu sur lequel nous nous trouvions Les vivres de l’art, anciennement Les vivres de la marine. Ce lieu, investi par des artistes propose des installations ou sculptures tant extérieures (l’habillage d’un ancien blockhaus est saisissant) qu’intérieures.

         Ensuite nous avançons vers les bassins à flot en commençant par le chenal et les écluses. Dans le cadre de la réhabilitation du quartier, il y aura du travail à faire pour draguer les biefs et assurer l’étanchéité. Le quartier est en effet complètement en train d’être redessiné avec des bâtiments dont on peut se demander comment ils vieilliront. La fourrière, qui a disparu de ces quais, ne sera pas remplacée par une fabrique de radars ou de parcmètres, mais par un hôtel, censé accueillir les visiteurs de la future Cité des civilisations du vin. Aura-t-elle d’avantage de succès que la défunte cité mondiale du vin des Chartrons ? Je dois avouer que j’ai des doutes.

         Enfin, la balade s’est terminée par un exemple de réhabilitation réussie d’anciens chais, transformés en appartements en mélangeant ancien et moderne.

         Nous avons beaucoup apprécié ce nouveau regard sur Bacalan, d’autant que le soleil était de la partie.

         Les photos sous le lien :

https://plus.google.com/photos/112734244000396611033/albums/6061634523855943681?authkey=CKyQqMrek6-k9AE

Et ce n’est pas fini…   

Voir les commentaires

El Castell de Guadalest.

21 Septembre 2014, 20:16pm

Publié par Bernardoc

         Nous quittons provisoirement le bord de mer pour nous diriger, à l’intérieur des terres, à travers les montagnes de la sierra de Aitana jusqu’à Guadalest, toujours dans la province d’Alacant.

         Guadalest, située sur un rocher de plus de 500 mètres, domine un barrage qui fournit l'eau à la région de La Marina Baixa. Cette localité d'origine musulmane, conserve une vieille ville classée Site historique ; on y accède. Nous pourrons également monter au château de San José, forteresse musulmane du XIe siècle, auquel nous accéderons à travers le Musée municipal Casa Orduña, famille d’origine basque arrivée au XV° siècle.

Le château se trouve sur les hauteurs de la ville. Son origine remonte au XIe siècle. Toutefois, les vestiges qui ont été conservés datent du XIIe siècle. Il se divise en deux parties : l'une d'elle servait à défendre la ville, tandis que l'autre fut occupée par un cimetière. Ce fut un lieu d'implantation des musulmans. Il fut ensuite annexé à la couronne d'Aragon. La majeure partie des vestiges date de l'époque de Pierre IV. Il n'est pas très bien conservé car deux tremblements de terre détruisirent la majeure partie du château. La particularité de cette forteresse entourée de montagnes réside dans le fait qu'elle abrite la cité toute entière.

En 1993, le château fut racheté aux marquis de la cité et il fut classé Monument historique et artistique.

Les photos de cette cité fortifiée sous le lien :

https://plus.google.com/photos/112734244000396611033/albums/6061584685587775553?authkey=CM7y1OGx4N2RjwE

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

1 2 3 > >>