Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Campagne au marché.

28 Février 2015, 13:37pm

Publié par Bernardoc

         Comme depuis un mois, j’étais sur le marché de Mérignac ce matin, à la rencontre de la population, surtout pour les inciter à voter, et à fortiori, pour nous. J’ai eu l’impression de voir davantage de gens : fin des vacances ? En tout cas, les tracts sont partis très vite, malgré leurs fautes d’orthographe. Et comme toujours, des discussions cordiales, voire chaleureuses, avec les gens. Deux exemples :

-      Une jeune maman, à qui je proposais mon tract en précisant qu’il s’agissait des élections du 22 mars, me répondit : « Si vous saviez ce que je vais voter, vous seriez horrifié ! ». « Madame, je comprends votre déception, mais il y a un autre moyen de l’exprimer. » Elle me prend alors le tract : « C’est qui ? » « Le Front de Gauche ». « C’est-à-dire ? » « Le PCF, le PG, Ensemble,… ; moi je suis du PG. » « Bon, je vais lire et voir si je vais voter. »

-      Une dame retraitée me demande si j’y croyais encore. « Madame, j’ai été enseignant pendant quarante ans ; si je ne croyais pas au progrès, j’aurais fait un autre métier. » « Moi aussi, j’ai été militante ; ça va péter un jour ou l’autre, mais il faudrait que les syndicats cessent d’être divisés. » « Eh oui, il aurait fallu agir dès les dernières législatives ; mais on continue le combat quand même. » « Bon courage ! ».

Quand on a ce genre de réactions dans la rue, réactions émanant de plusieurs générations, on sort confortés dans nos opinions, et on se dit que vraiment les gens attendent quelque chose. A nous d’être à la hauteur.

Et ce n’est pas fini… 

Voir les commentaires

Réunion au Haillan.

27 Février 2015, 14:41pm

Publié par Bernardoc

         Nous l’avons tenue hier soir, et ce sera la seule dans notre ville, la mairie n’ayant pu nous fournir de salle aux dates demandées le mois prochain pour tenir une réunion d’information politique en vue des élections départementales. Nous poursuivrons donc sur le terrain jusqu’au 27 mars.

         N’ayant pas bénéficié de l’aide de la presse, contrairement aux Verts dans le canton voisin de St Médard, pour lesquels le journaliste s’est fait un plaisir d’annoncer toutes les réunions prévues, il y eut moins de monde que ce que nous aurions pu espérer. Le public était surtout composé de gens convaincus, mais des échanges constructifs et des engagements pris témoignèrent de la tenue des débats, que nous avons eu du mal à clôturer tant les citoyens voulaient entendre des paroles d’espoir. J’ai étonné mes coéquipiers lorsque j’ai utilisé le futur : « Quand je serai conseiller départemental, le 29 mars,… » et j’ai fait rire l’assemblée lorsque je me suis demandé si le PS appellerait à voter pour nous, le Front de gauche, au second tour. Car il est évident que notre candidature ne se veut pas être une candidature de témoignage comme celle des Verts qui annonçaient dès le 5 février dans le journal qu’ils se désisteraient pour le PS.

         Après la présentation de l’enjeu de ces élections, des candidats, du rôle (actuel) du département et de notre profession de foi, nous abordâmes les deux thèmes qui étaient prévus, à savoir la protection sociale et l’éducation. Comme nous étions au Haillan, ce furent les deux candidats haillanais (sauf erreur, nous sommes la seule liste à présenter deux candidats issus de notre ville) qui s’exprimèrent majoritairement : Erika sur la protection sociale et moi-même qui pense avoir quelques compétences concernant l’éducation.

         Bien entendu, on ne pouvait faire l’économie de la loi dite « macron », qui a beaucoup fait saliver et s’agiter les prétendus « frondeurs » avant qu’ils ne se rangent comme un seul homme derrière le seul chef qu’ils se reconnaissent, à savoir le premier ministre. Et fut annoncée la date de la grève générale du 9 avril, même si celle-ci ne fera pas reculer le gouvernement d’après moi, surtout si ce n’est pas une majorité du Front de Gauche qui sort des urnes départementales le 29 mars.

         Quelques photos des participants sous le lien :

https://plus.google.com/photos/112734244000396611033/albums/6120518428722031905?authkey=CPr655u8sZ_bwgE

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

La soupe.

26 Février 2015, 10:56am

Publié par Bernardoc

         Elle a été servie une fois de plus ce matin sur France Inter au FN. Pourtant les convaincus sont peu à écouter « radio bolcho ». Donc, il y a vraiment action de propagande en direction du reste de la population. Heureusement Christophe ALEVEQUE est venu remettre les choses en perspective à la fin.

         Aussi, comme antidote, nous vous proposons de venir dialoguer avec les candidats du Front de Gauche, ce soir Jeudi 26 février, à 19 heures au Haillan, salle du Forum (avenue Pasteur).

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Propagande.

25 Février 2015, 16:31pm

Publié par Bernardoc

         Décidément, on continue d’apprendre tout au long de la vie, et même à la retraite professionnelle. Je rentre de la « commission de propagande » dont je trouve le titre délicieusement désuet avec des relents qui rappellent certaines périodes sombres de notre histoire du siècle dernier. Mais il s’agit d’une instance tout à fait officielle, présidée par un représentant du tribunal, avec un cadre de la poste et le responsable des élections de la mairie de Mérignac, puisqu’il s’agissait des deux cantons rattachés à cette ville. Le but de cette réunion était de vérifier bulletins de vote et professions de foi de chaque liste.

         Nous avons commencé par Mérignac 1 et, hasard, je fus le premier appelé. Tout se passa rapidement : 0 défaut. N’est-ce pas de bon augure ? J’assistai à la fin de la présentation des listes, et je découvris que j’avais quatre concurrents : le PS, les Verts (qui ont déjà annoncé qu’ils se désisteraient pour les premiers), la droite, et les autres. Cela fait cinq fois moins de listes que pour les européennes. Cela contribuera-t-il à provoquer cinq fois plus d’abstentions, ou au contraire à nous faire recueillir cinq fois plus de suffrages ? Inutile de vous préciser que c’est la seconde solution qui m’agrée.

         Il y a 32529 inscrits sur notre canton. Il faut que nous convainquions les citoyens de se déplacer pour voter, de ne pas disperser leurs voix, et que le changement maintenant c’est nous !

         C’est ce que nous allons essayer d’expliquer au cours de notre réunion publique demain soir au Haillan, à 19 heures, salle du Forum (avenue Pasteur). Nous vous y attendons nombreux.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Ils ont gagné !

24 Février 2015, 09:38am

Publié par Bernardoc

         Ça y est ! Les technocrates de l’euro groupe ont réussi à imposer à la Grèce une politique contraire à celle que la population s’était choisie. Après plusieurs années de réductions drastiques des salaires, Syriza s’était engagé à les augmenter. Sous la pression des eurocrates, ils viennent d’y renoncer. Que va-t-il se passer en Grèce maintenant ? Le peuple va-t-il continuer à descendre dans la rue pour soutenir le gouvernement qu’il avait élu ? Ils vont se sentir floués, et comme je les comprends !

         De façon moins dramatique, car nous étions moins loin de l’étranglement, nous vivons des choses similaires en France avec la loi dite « macron » qui est un fourre-tout mêlant transports en cars, permis de conduire et ouverture des magasins le dimanche…

         Mais comment motiver les gens à aller voter si leur vote ne sert à rien, comme on l’a vu pour le référendum de 2005 ? Aux dernières européennes, malgré les 25 listes, il y a eu moins de 50% de participation sur ma commune ; il y avait pourtant le choix !

         Pour ces départementales, il y aura moins de listes, mais les citoyens vont-ils se déplacer ? C’est à nous, militants du Front de Gauche, de les motiver. C’est pour cela qu’inlassablement nous irons à leur rencontre au cours des trois semaines à venir et que nous invitons la population haillanaise à venir nous rencontrer après-demain, jeudi 26 février à 19 heures, salle du Forum (avenue Pasteur).

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

C/Politique.

23 Février 2015, 11:05am

Publié par Bernardoc

         J’ai regardé la fin de l’émission sur F5 hier soir, car habituellement j’écoute France inter à cette heure-là. Mais entre un responsable socialiste et Jean-Luc MELENCHON, il n’y avait pas photo.

         Je fus agréablement surpris par la teneur de l’émission. Visiblement, ce n’était pas la première participation de JLM, et j’ai senti de part et d’autre une volonté de rester dans la courtoisie et de ne pas envenimer les échanges. D’ailleurs à la fin de l’émission chacun arborait un beau sourire. Ce qui n’a pas empêché JLM d’avancer ses propositions étayées et d’afficher un optimisme sûr mais modéré quant au triomphe de la politique progressiste qu’il propose.

         Une excellente analyse démontra non seulement l’inanité, mais le danger de mêler la religion et la politique, qui n’ont rien à voir ensemble, l’une étant strictement privée et reconnue comme telle depuis la loi de 1905, l’autre visant le bonheur collectif des populations, tel qu’il avait été projeté par le Conseil National de la Résistance.

         Dans le cadre du Front de Gauche, qui commence dans certains départements, dans certains cantons, à s’élargir à d’autres formations (les Verts de gauche, Nouvelle donne,…) que les fondatrices, et qui donc arrivera à créer une majorité alternative, c’est aussi cet espoir qui m’anime et qui a motivé ma proposition de ma candidature à mon parti.

         Mais pour en savoir plus et pour apporter vos contributions, je vous rappelle notre réunion Jeudi 26 février à 19 heures au Forum du Haillan (avenue Pasteur).

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Anecdote de campagne.

22 Février 2015, 09:19am

Publié par Bernardoc

         Hier après-midi, après la distribution de tracts sur le marché de Mérignac du matin, je décidais d’aller remplir quelques boîtes aux lettres du Haillan.

         Dans une résidence récente (je crois que nous l’avions inaugurée l’avant dernière année de mon mandat municipal), mais avec malgré tout des boîtes aux lettres extérieures, ce qui devient l’exception, j’avais posé mon vélo et je faisais ma distribution. Un habitant vient relever sa boîte, que j’allais atteindre. Je lui propose mon 4 pages, qu’il refuse, en me montrant l’inscription sur sa boîte : « pas de pub ». Je lui explique qu’il ne s’agissait pas de pub, mais d’informations concernant les élections départementales du 22 mars. Visiblement il n’en avait pas entendu parler et me dit qu’il n’était pas intéressé. « Je n’aurai pas votre voix alors ? ». Silence. « Vous ne votez pas ? » « Ça, je n’ai pas à vous le dire. » « Eh bien moi, Monsieur, je suis un citoyen et je vote ! ». Le regard qu’il m’a lancé avant de se diriger vers son logement semblait signifier qu’il venait de croiser un extraterrestre : quoi, quelqu’un qui s’intéresse à la politique, ça existe encore ?

         Il s’agissait d’un homme jeune, je dirais d’une quarantaine d’années. Il aurait pu être mon élève lorsque j’étais en début de carrière, et je suis étonné qu’il ait pu ainsi traverser sa scolarité en échappant à toute leçon d’éducation civique. Peut-être viendra-t-il à la réunion des candidats du Front de Gauche le jeudi 26 février à 19 heures au Forum du Haillan (avenue Pasteur) ?

         Finalement, lorsque j’envoyais les élèves, lors de leur arrivée en 6ème à Zola, découvrir leur environnement urbain et notamment tout ce qui tournait autour des services municipaux, ce n’était vraiment pas du temps perdu.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Les rendez-vous du samedi.

21 Février 2015, 16:11pm

Publié par Bernardoc

         Malgré le temps maussade ce matin, il y avait foule sur le marché de Mérignac, seconde ville du département. Mais sans conteste, il faut reconnaître que les plus nombreux étaient ceux de la bande à Juppé. Il a fait au moins deux, sinon trois aller-retours dans les allées. Il accompagnait les huit candidats des deux cantons mérignacais, entourés de leurs soutiens. Cette démonstration de force n’était pas dénuée de courtoisie républicaine et il n’y avait pas lieu de faire la gueule, même si chacun, sûr de la justesse de ses idées et propositions, n’a pas tenté de convaincre l’autre.

         Puis est arrivé le PS, assez solitaire, mais avec quelques troupes qui sont venues le rejoindre plus tard, dont le sénateur-maire.

         Quant à nous, le Front de Gauche, nous étions à peu près le même nombre que d’habitude, avec un accueil en général, sinon chaleureux, du moins ouvert. Je me suis rendu compte que j’éprouvais certaines difficultés à distribuer mes tracts. En effet, je connaissais tellement de monde que, chaque fois qu’ils me croisaient, nous entamions une conversation qui se poursuivait pendant plusieurs minutes. Heureusement que les copains étaient là pour proposer notre littérature aux passants dont je n’avais pu croiser le regard !

         Donc, bon espoir pour le 29 mars, mais en attendant, rappel habituel : 1ère réunion Jeudi 26 février à 19 heures au Forum du Haillan (avenue Pasteur).

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Candidats du Front de Gauche.

20 Février 2015, 11:20am

Publié par Bernardoc

Ne vous trompez pas de bulletin les 22 et 29 mars !

Mais en attendant, venez rencontrer les candidats  

 

Marie-Ange CHAUSSOY

Remplaçante : Erika Vasquez

Bernard SARLANDIE

Remplaçant : Joël Girard

 

Jeudi 26 février

A 19 heures 

Salle du Forum au Haillan

(avenue Pasteur)

Et ce n’est pas fini…

 

Voir les commentaires

Invitation.

19 Février 2015, 09:20am

Publié par Bernardoc

ÉLECTIONS DEPARTEMENTALES – 22 ET 29 MARS 2015

 

Canton Mérignac 1

 

                                                   Marie-Ange  CHAUSSOY                               

 

Bernard  SARLANDIE            

 

                            Erika                                         Joël

                       Vasquez                             Girard

 

Les candidats

 

 

anti-austérité

 

vous invitent à une réunion publique le

 

Jeudi 26 février 2015

 

à 19 heures au Haillan

 

Salle du Forum

(avenue Pasteur)

 

      Ils développeront les idées qu’ils comptent défendre au conseil départemental et répondront à vos questions.

      Ils évoqueront entre autres la protection sociale et les problèmes éducatifs.

      Comme lors de l’élaboration de L’humain d’abord, ils seront à votre écoute pour enrichir le programme et être les fidèles porteurs de vos aspirations au département.

A jeudi !

Et ce n'est pas fini...

 

 

 

Voir les commentaires

1 2 3 > >>