Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Triste spectacle.

28 Juillet 2017, 14:55pm

Publié par Bernardoc

Je me suis laissé prendre par la télé pour regarder en partie les débats parlementaires. Le complément a été fourni par Les Inrocks. J'ai assisté à une mauvaise comédie tragique mise en scène par des incompétents qui osent se réclamer de leur noviciat ou qui répètent ce que les administrateurs de l'Assemblée leur soufflent. Ah, pour du changement, c'est du changement ! La majorité a frappé un grand coup ! S'il n'y a personne capable de diriger les débats en commission ou en séance plénière (enfin, si l'on veut car les nouveaux élus ont rapidement pris le pli des anciens concernant leur présence sur les bancs), on mesure combien le Président du groupe FI avait raison de proposer une vice-présidence pour chaque groupe. Mais la frilosité, ou plutôt la volonté de la majorité de museler complètement une voix différente, d'où qu'elle vienne, afin d'éviter la réflexion au sein de leur propre groupe qui pourrait déboucher sur des divergences internes.

Quand une loi est votée en présence de 150 député-es - que vous avez élu-es – on se dit que la volonté du président de ramener le nombre des députés à 300 est encore trop faible par rapport à la réalité.

Je suis pour le non-cumul des mandats, y compris dans le temps, et je me réjouis d'avoir vu des députés ne plus vouloir se représenter après un seul mandat ou être remerciés à la fin de leur premier mandat. Mais quand on voit le fonctionnement actuel de l'Assemblée, je me mets à douter. Comme dans certaines collectivités, n'est-ce pas ouvrir la porte à la prise de pouvoir des administratifs sur les élus ?

Dans le cadre de la séparation des pouvoirs, le président a demandé que tous les postes de responsabilité à l'Assemblée soient remis en jeu à mi-mandat. Alors, ne faudrait-il pas appliquer à l'AN ce qui se passe au sénat et renouveler les députés par moitié, voire par cinquième ? Ainsi, cela permettrait aux nouveaux élus de voir (et d'apprendre !) comment fonctionne l'Assemblée avant d'envisager de prendre un poste à responsabilité ? Et cela autoriserait peut-être l'ensemble des groupes (de droite ou de gauche) à ne pas quitter les banc devant l'incurie dont ils sont victimes en séance.

Et ce n'est pas fini...

Commenter cet article