Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Articles avec #langevin

Ca avance à Langevin.

12 Avril 2017, 10:53am

Publié par Bernardoc

  Un petit détour ce matin en revenant de Mérignac : la grue et les engins sont au travail. Je pense que j'attendrai la fin des travaux pour la prochaine série de photos, mais sait-on jamais ?

Et ce n'est pas fini...

Ca avance à Langevin.
Ca avance à Langevin.
Ca avance à Langevin.
Ca avance à Langevin.
Ca avance à Langevin.

Voir les commentaires

Ce fut le collège Paul LANGEVIN.

28 Février 2017, 10:33am

Publié par Bernardoc

Comme promis, voici l'évolution actuelle du site sur lequel nous avons passé six belles années. Là, nous en sommes à la préparation des sols ; la prochaine série de photos sera sans doute lorsque les grues seront entrées en action. Il y a deux panneaux : deux promoteurs afin de respecter la mixité qui permet de vivre ensemble ?

On peut remarquer que les chênes qui abritaient nos conviviaux repas de rue à la fin de l'année ont été conservés. Les enfants qui habiteront ces nouveaux bâtiments feront-ils des batailles de glands similaires à celles auxquelles se livraient nos élèves à l'automne ? Nous étions contents de voir arriver l'hiver !

J'ai même vu qu'il y avait encore le pommier qui était sous nos fenêtres, mais je n'ai pas distingué si la mangeoire pour les oiseaux y était toujours suspendue. Et enfin, dix ans et demi après avoir quitté les lieux, mon nom figure toujours sur la sonnette !

Et ce n'est pas fini...

Ce fut le collège Paul LANGEVIN.
Ce fut le collège Paul LANGEVIN.
Ce fut le collège Paul LANGEVIN.
Ce fut le collège Paul LANGEVIN.
Ce fut le collège Paul LANGEVIN.
Ce fut le collège Paul LANGEVIN.
Ce fut le collège Paul LANGEVIN.
Ce fut le collège Paul LANGEVIN.
Ce fut le collège Paul LANGEVIN.
Ce fut le collège Paul LANGEVIN.
Ce fut le collège Paul LANGEVIN.

Voir les commentaires

Du nouveau dans la rue Paul Langevin.

16 Janvier 2017, 14:06pm

Publié par Bernardoc

Un livre a été refermé, un autre s'ouvre. Comme je l'avais dit plus haut, le maire de Mérignac posait la première pierre de nouveaux logements sur la surface jadis occupée par le collège dont j'avais demandé la fermeture en 2004 au nom de l'égalité républicaine. Les gens de la rue vont sûrement être ravis eux qui avaient peur des mauvaises fréquentations qu'auraient pu avoir leurs enfants. « J'habite dans la rue ; vous comprenez bien que mon enfant ne peut venir dans votre collège » me disait un parent. C'est à cette période que j'ai beaucoup œuvré pour le développement de l'allemand : « Faites-lui faire allemand LV1, il n'aura même pas besoin de dérogation. »

Il y a quelques semaines, je postais sur FB une photo du LP où j'avais terminé ma carrière de prof, le LP des Menuts, devenu « Résidence sociale intergénérationnelle Mohamed MECHTI » ; ainsi va la vie : chaque année le BO publie la liste d'établissements qui ferment, d'autres qui ouvrent, en fonction des fluctuations de population. Le collège Paul Langevin ayant été sorti du PPI en 2001, il était condamné et n'était plus indispensable pour la scolarisation des Mérignacais, les Martignassais l'ayant déjà quitté depuis de nombreuses années à la construction d'un collège local. Mais je suis quand même fier du travail que j'y ai mené pendant six ans avec une équipe remarquablement dynamique et qui a permis à bon nombre d'élèves d'attraper le dernier ascenseur social.

J'irai prendre des photos des travaux à venir ; j'espère que Monsieur le Maire ne m'en voudra pas de lui emprunter les trois photos qu'il a fait paraître.

Et ce n'est pas fini...

Du nouveau dans la rue Paul Langevin.Du nouveau dans la rue Paul Langevin.

Voir les commentaires

Langevin, pas fini.

20 Août 2016, 13:59pm

Publié par Bernardoc

Langevin, pas fini.

J'y suis passé devant ce matin et ai découvert ce magnifique panneau. Sûrement cela va plaire aux gens du quartier qui étaient venus me dire : « Vous comprenez, j'habite dans la rue, donc mon fils ne pourra venir dans votre collège. Comment puis-je faire légalement pour qu'il aille ailleurs ? » « Mais chère Madame, faites-lui faire allemand LV1, il ira à Capeyron. »

Donc les entrées sont bloquées afin que le terrain métropolitain ne soit pas considéré comme aire de grand passage, comme l'an dernier. Les tas de briques, enfin l’œuvre d'art, sont toujours présents, attendant sans doute que l'artiste vienne les récupérer brique à brique. Il m'a semblé que le gymnase était en train d'être isolé, ce qui permettrait de l'utiliser y compris en cas de gel.

Je ferai d'autres photos au fur et à mesure de l'avancement des travaux.

Et ce n'est pas fini...

Langevin, pas fini.Langevin, pas fini.Langevin, pas fini.
Langevin, pas fini.Langevin, pas fini.

Voir les commentaires

Fin finale.

3 Juillet 2015, 07:55am

Publié par Bernardoc

Fin finale.
Fin finale.

La métropole vient de récupérer le terrain cédé par la CUB en 1972 pour la construction du collège Paul Langevin.

Pendant que je le dirigeais (2000-2006), nous avons vu la réhabilitation du réfectoire, du CDI, de la Segpa. Quand je suis parti pour Le Haillan, le conseil général en a profité pour changer évier, toilettes et salle de bains de mon logement de fonction. Le collège a fermé en juillet 2010. Gouverner, c’est prévoir, mais je suis quand même heureux d’avoir permis aux élèves de travailler, malgré l’amiante, dans les conditions les plus agréables possibles, et qui se sont améliorées en six ans.

Il ne reste plus que la moitié de l’œuvre culturelle (un tas de briques) et des tranchées ont été creusées en face des issues afin, je pense, d’interdire l’accès au terrain.

Il reste une sonnette avec mon nom, mais il ne s’est rien produit quand j’ai appuyé dessus !

Ce sont donc les dernières photos. J’irai prendre des photos des immeubles qui sans doute vont y être érigés sans tarder.

Et ce n’est pas fini…

Fin finale.Fin finale.Fin finale.

Voir les commentaires

Tranche de vie.

7 Juin 2015, 08:42am

Publié par Bernardoc

En fait, c'est l'effacement d'une heureuse expérience de six ans à Mérignac. Voici ce qu'il reste de l'ancien collège Paul Langevin, ce vieux Pailleron amianté dans lequel des équipes remarquables ont oeuvré pour apporter l'excellence à une population d'élèves qui n'étaient pas parmi les plus favorisés. Le seul bâtiment encore debout (je ne parle pas du gymnase) est celui de la Segpa, qui avait été refait cinq ans avant la fermeture. On peut remarquer que les roses ont encore la vie dure. Quant au pommier...

Et ce n'est pas fini...

Tranche de vie.
Tranche de vie.Tranche de vie.
Tranche de vie.Tranche de vie.
Tranche de vie.Tranche de vie.Tranche de vie.

Voir les commentaires

Feu Langevin...

21 Février 2014, 07:20am

Publié par Bernardoc

         Juste quelques photos prises avec un certain pincement au cœur, mais c’est mieux que ce qu’on avait sous les yeux depuis plusieurs mois.

         Le tas de briques (l’œuvre artistique) a simplement été étêté pour lors. Je me demande s’il va être démonté brique à brique pour que son auteur puisse l’exposer ailleurs…

         Ça ne plaisait pas au conseil général quand je parlais du « vieux Pailleron amianté », pourtant une pancarte est parlante !

         Quatre photos sous le lien :

https://plus.google.com/photos/112734244000396611033/albums/5979173664531803729?authkey=CPGVpLbqs8XkpgE

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

La honte !

14 Août 2012, 09:07am

Publié par Bernardoc

Je viens de passer devant l’ancien collège Paul Langevin dans lequel j’avais pris un énorme plaisir à travailler pendant six ans, mais dont cependant j’avais demandé la fermeture au nom de l’égalité républicaine (voir plus haut).

Depuis sa fermeture en juin 2010, il avait été utilisé de différentes façons : les appartements avaient servi de bureau au Pin galant pendant les travaux ; les locaux de la Segpa avaient abrité Cap Léo après la destruction de leur local, ce qui était une juste compensation après le don de quatre fresques réalisées par nos élèves (ou anciens élèves) lors de leur prise en charge extra-scolaire – ces fresques qu’on allait s’efforcer de conserver lors de la restructuration du collège, nous avait annoncé sans rire le conseiller général de l’époque : AH ! AH ! AH !- ; des stages de formation professionnelle y ont été organisés, ce qui avait été refusé par le conseil d’administration (merci la FCPE !) ; on va même y construire un avion maintenant !

Mais ce qui m’a profondément choqué hier soir, c’est l’état de délabrement dans lequel on laisse les bâtiments dits « pédagogiques », restés en l’état depuis 1972 : vitres brisées, portes défoncées, tags sur les vitres à l’intérieur,… En l’état je pense que ces bâtiments sont source de danger pour les éventuels squatteurs qui pourraient les transformer en véritable cour des miracles.

Alors, qui va se charger de la démolition avant qu’un drame ne s’y produise ? La Préfecture, qui a autorisé la fermeture ? Le Rectorat, qui a réparti les anciens élèves ailleurs ? Le Conseil général, propriétaire des bâtiments ? La Cub, propriétaire du terrain ? La Municipalité, qui a la jouissance des bâtiments ? Je voudrais croire qu’il ne s’agit pas d’une affaire de gros sous, chacun essayant de faire payer l’autre. Mais une réponse rapide s’impose avant que Langevin fasse à nouveau la une des journaux, avec cette fois-ci un drame qui serait le résultat d’une négligence difficilement compréhensible.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Cap Léo déménage

17 Août 2010, 19:49pm

Publié par Bernardoc

 Les jeunes testent la pétanque. PHOTO MICHèLE GANET

Les jeunes testent la pétanque. PHOTO MICHèLE GANET

 

   À la rentrée de septembre, Cap Léo quittera ses locaux pour s'installer dans l'ancien collège Paul-Langevin (le temps des travaux de démolition-construction). Et le 25 septembre, le centre organisera un grand vide-greniers à la cité des Pins avec la possibilité de se restaurer en découvrant des produits du terroir.

Sud Ouest 17 août 2010

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Le deuil de Langevin

29 Juin 2010, 22:25pm

Publié par Bernardoc

  Ca y est, ce vieux Pailleron amianté qui n'a pas reçu une couche de peinture depuis 1972 ferme ses portes. Il a vu défiler pas moins de cinq principaux et une secrétaire. Quatre étaient présents pour la fermeture. 

  Le premier qui prit la parole fut Raymond MALET, qui entonna une chanson de bienvenue, que nous fûmes deux à reprendre : Claudette ROUSSELY (des CEMEA ! ) et moi.

 "Autour d'une table, entre bons amis, qu'il est agréaable d'être réunis, oui, oui, qu'il est agréaable d'être réunis. Bon appétit, merci, et toi aussi."

 Ensuite Jean-Paul JACQUEL, mon prédécesseur prit la parole, puis vint mon tour.Deuil de Langevin 003

 

  Bien entendu, j'avais mis une chemise à fleurs et mes tropéziennes pour être sûr d'être reconnu (lol, comme on dit sur ce médium). Et me voici en train de rappeler que j'avais demandé, au nom de l'EGALITE REPUBLICAINE, la fermeture de ce collège à Pâques 2004, car depuis quatre ans que je me battais avec l'ensemble du personnel pour sa survie, je m'étais enfin rendu compte que je me faisais balader. J'associais Jean-Pierre et Jean-François, mes deux fidèles et compétents adjoints, à ce souvenir.Deuil de Langevin 006

 

  C'était un immense plaisir de voir les sourires des collègues avec qui j'avais travaillé pendant tout ou partie de mes six années et qui étaient ravis de me rencontrer. Quelques absents cependant : Viviane SALVADOR et Jean-Pierre MONTAUBAN, deux de mes "palmés", Marie-Jo CLABE et Nadine COUSSY- CLAVAUD qui devait venir filmer. Un regret aussi de n'avoir pas vu de presse ni de livre d'or ; mais au moins cet article portera témoignage de cette indispensable soirée, que je vais illustrer par quelques sourires :Deuil de Langevin 005

 

Sandrine (infirmière) et Joël (musicien)

 

Deuil de Langevin 015

 

Virginie (AS), Sandrine (bis), Natacha (angliciste) et X

 

Deuil de Langevin 008

 

Non pas la parente d'élève de Zola, mais la prof de gym de Langevin !

 

Deuil de Langevin 016

 

Une partie des Segpa.

 

Deuil de Langevin 017

 

Ces trois là ont profité (comme moi ! ) d'un âge de départ décent à la retraite.

 

Deuil de Langevin 018

 

On les appelait les TOS...

 

Deuil de Langevin 019

 

Jean-Paul (mon prédécesseur) et Jacqueline

 

Deuil de Langevin 025

 

Le plus ancien Principal à la table des ATEC.

 

Deuil de Langevin 028

 

Deus "étrangers" se sont glissés sur cette photo.

 


 

 

Deuil de Langevin 034

 

English teachers.

 

 Les 4ème de Joël ont composé cette chanson sur l'air des Champs Elysées.

 

 

Je m’baladais dans les couloirs du vieux collège Paul Langevin

J’avais envie de musarder et de m’amuser

Pendant toutes ces belles années de notre brillante scolarité

Si l’on n’a pas beaucoup bossé, on a rigolé.

 

A Paul Langevin, à Paul Langevin

Au soleil, sous la pluie, du lundi au vendredi

Nous avons rigolé sans fin

A Paul Langevin.

 

Hier soir j’ai travaillé pour un contrôle qui m’a saoûlé,

Mais je n’voulais pas redoubler, alors j’ai bossé

Le lendemain j’me suis levé, bien habillé et déjeûné

Et j’ai même pas vu passer l’temps, tellement c’était bien.

 

A Paul Langevin, à Paul Langevin

Au soleil, sous la pluie, du lundi au vendredi

Nous avons rigolé sans fin

A Paul Langevin.

 

Ce collège est peut-être vieux mais toujours il fut merveilleux

Et maintenant qu’il va fermer, il va nous manquer.

Tous ces moments qu’on a passés à rigoler, à bavarder

Sur les vieux bancs de la récré, juste après manger.

 

A Paul Langevin, à Paul Langevin

Au soleil, sous la pluie, du lundi au vendredi

Nous avons rigolé sans fin

A Paul Langevin.

 

Je m’baladais dans les couloirs, la tête baissée, toujours en retard,

Comme par hasard il y avait le bazar du matin au soir.

J’arrive en cours, c’est la basse-cour

Et je vais sûrement devenir sourd,

Mais devant toute cette belle ambiance,

Moi je suis en transe.

 

Vieux Paul Langevin, vieux Paul Langevin

Ta peinture défraîchie, tes vieux murs, tes fissures,

Ca va bien nous manquer c’est sûr,

Cher vieux Langevin.

Et ce n'est pas fini...

 

 

 

 

Voir les commentaires

1 2 3 > >>